Tarte Melba

Tarte Melba

Une tarte aux saveurs de l’été que vous pouvez continuer à faire en automne grâce aux fruits en conserve. L’avantage des fruits en conserve, c’est aussi que c’est plus rapide. Mais comme l’on trouve encore quelques pêches sur les étals, vous pouvez aussi bien encore utiliser des pêches fraîches… 😉

Tarte Melba2

Ingrédients pour la dacquoise noix de coco :

  • 70 gr. de blancs d’œuf.
  • 20 gr. de sucre semoule.
  • 35 gr. de sucre glace.
  • 90 gr. de noix de coco râpée.
  • 10 gr. de noisettes moulues.
  • 20 gr. d’amandes mondées moulues.
  • 10 gr. de fécule de maïs (Maïzena).

Temps de préparation : 8 minutes.

Temps de cuisson : 12 à 15 minutes.

 

Préchauffez votre four à 180°C.

Montez les blancs en meringue par trop ferme en y incorporant petit à petit le sucre semoule.

Mélangez dans un second récipient le sucre glace, les amandes moulues, les noisettes et la noix de coco râpée, ainsi que la fécule.

Mélangez alors les 2 appareils délicatement à la spatule.

Versez la préparation dans un moule en silicone de 24 cm de diamètre et cuire 12 à 15 min à 180°C.

Sortez du four et laisser refroidir avant de démouler sur une voilette pour refroidir.

Préparez la mousseline vanille pendant que la dacquoise refroidit …

 

Ingrédients de la crème mousseline :

  • 250 gr. de lait entier.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 30 gr. de jaune d’oeuf.
  • 62 gr. de sucre cristallisé.
  • 25 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 1 cs. d’eau de fleurs d’oranger.
  • 85 gr. de beurre pommade.

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de repos : environ 1 heure la crème pâtissière avant de la préparer en mousseline. Puis 30 minutes avant de l’utiliser pour le montage.

 

Mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir.

Dans un saladier faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.

Incorporez la fécule de maïs et mélangez. Ajoutez l’eau de fleur d’oranger et mélangez encore.

Hors du feu, donc dans votre jatte où se trouvent les œufs et le sucre, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole où se trouve le reste du lait vanillé et faites cuire jusqu’à ce que la crème s’épaississe.
Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole.

Fouettez constamment et à feu doux.

Transvasez dans un récipient froid et filmez au contact. Laissez refroidir jusqu’à environ 30°C. (elle ne doit pas être trop froide, alors ne la placez pas au réfrigérateur).

Dans la cuve du robot, crémez le beurre pommade.

Prenez votre crème pâtissière (fouettez-la un peu) et versez-la en trois fois dans la cuve sur le beurre pommade.

Fouettez dans le robot jusqu’à ce que votre mousseline soit foisonnée et qu’elle ait la texture d’une mousse.

Mettez la au frais pendant 30 minutes.

Vous pouvez alors vous occuper des pêches.

 

Ingrédients pour la garniture :

  • 10 jolies demis-pêches en conserve, dans le jus (ou mieux, 5 belles pêches fraîches que vous cuisez et épluchez avant de les séparer en moitiés).
  • un soupçon de poudre d’or…
  • une poche à douille

Temps de préparation : 10 minutes.

Rincez les demis-pêches sous l’eau fraîche et séchez-les avec du papier absorbant.

Déposez la dacquoise sur un plat de service.

Etalez une belle couche de crème mousseline sur la dacquoise.

Dressez le reste de crème dans une poche à douille avec un embout cannelé.

Disposez les moitiés de pêche sur le fond et découpez des morceaux plus petits pour remplir les espaces.

Dressez par-dessus la crème mousseline généreusement.

Saupoudrez de poudre d’or une demi-sphère de pêche sur deux.

Réservez au frais avant de servir.

 

 

Baby Tropézienne

baby tropezienne 2

Après de longues semaines d’absence, me revoilà… 😉

Le titre de la recette du jour ne doit rien au hasard, car durant mon absence de la blogosphère culinaire, j’ai eu une jolie baby girl et je suis partie en vacances dans le Sud de la France. Mes sources d’inspiration étaient ainsi toutes trouvées pour ma rentrée culinaire ❤ 🙂

Recette pour 16 baby tropéziennes, en petites portions individuelles (ou 6 petites et une moyenne comme je l’ai fait), c’est plus fun que l’originale et ça permet de les emporter en pique-nique ou à l’extérieur plus aisément.

baby tropezienne 3

 

Commencez par réaliser la brioche. J’ai repris ma recette de brioche légère, que je trouve bien adaptée à cette recette, vu les quantités de beurre et d’œuf contenues dans la crème tropézienne :

Brioche légère :

  • 36 gr. de beurre doux.
  • 1 œuf entier.
  • 10 gr. de levure fraîche de boulangerie.
  • 110 gr. de lait demi-écrémé.
  • 250 gr. de farine blanche.
  • 1 pincée de sel.
  • 20 gr. de sucre cassonade fin.
  • qq. poignées de sucre en gros grains (j’ai utilisé du sucre en forme d’étoiles dans mon cas).

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de repos : première levée = 1 heure; temps au réfrigérateur = 30 minutes et seconde levée = 1 heure minimum.

Temps de cuisson : 15 minutes à four chaud.

 

Réchauffez légèrement le lait, pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois la farine, le sucre et le sel. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente au moins 6 minutes pour que la pâte soit homogène et tous les ingrédients bien intégrés.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre humide et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte pour la dégazer, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes.

Sortez la pâte du four, puis farinez le plan de travail. Sortez la pâte du frigo et séparez-la en 12 portions d’environ 35 gr.

Étalez chaque pâton l’un après l’autre en rond. Repliez le bord etfaçonnez de jolies boules avec la paume de la main. Mettez les boules dans des petites » cups » en carton allant au four.

 

Laissez gonfler à nouveau durant une heure sous le torchon humide.

Badigeonnez au pinceau un peu de mélange jaune d’œuf et lait sur les brioches. Parsemez les grains de sucre et enfournez à 180°C durant 15 minutes.

Laissez refroidir sur une voilette.

 

Crème tropézienne :

Il s’agit en réalité du mélange de deux crèmes : une crème mousseline et une chantilly. Il faut donc commencer par préparer une crème pâtissière, la monter au beurre en mousseline. Puis mélanger avec la crème chantilly.

  • 500 gr. de lait entier.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 60 gr. de jaune d’oeuf.
  • 125 gr. de sucre cristallisé.
  • 50 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 2 cs. d’eau de fleurs d’oranger.
  • 175 gr. de beurre pommade.
  • 175 gr. de crème liquide demi-écrémée.
  • 25 gr. de mascarpone.

Temps de préparation : 15 minutes la mousseline et 5 minutes la chantilly.

Temps de repos : environ 1 heure la crème pâtissière avant de la préparer en mousseline. Puis 30 minutes la crème tropézienne avant de l’utiliser pour le montage.

 

Préparez une crème pâtissière : mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir. 

Dans un saladier faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.


Incorporez la fécule de maïs et mélangez. Ajoutez la fleur d’oranger et mélangez encore.

Hors du feu, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange œufs et sucre en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole et faites cuire jusqu’à ce que la crème s’épaississe.


Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole.

Fouettez constamment et à feu doux.

Filmez la crème pâtissière au contact et faites la refroidir jusqu’à environ 30°C. (elle ne doit pas être trop froide, alors ne la placez pas au réfrigérateur)

 

Dans la cuve du robot, crémez le beurre pommade.

 

Prenez votre crème pâtissière (fouettez-la un peu) et versez-la en trois fois dans la cuve sur le beurre pommade.

 

Fouettez jusqu’à ce que votre mousseline soit foisonnée et qu’elle ait la texture d’une mousse.

 

Dans un récipient placé au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes, pesez la crème liquide bien froide et le mascarpone. Montez le mélange en chantilly. J’ai ajouté le mascarpone afin que la crème tropézienne soit un peu plus ferme et tienne bien. Après, il est exact que cela donne un petit goût qui diffère de celui d’origine alors vous pouvez  sans problème fouettez 200 gr. de crème liquide toute seule si vous préférez.

Mélangez délicatement à la spatule les crèmes mousseline et chantilly. Réservez la crème tropézienne au frais.

 

Montage :

Coupez délicatement avec un couteau dentelé les petites brioches afin de réaliser un chapeau. Si vous avez fait une brioche moyenne, coupez-la à mi-hauteur. Posez le chapeau de côté.

Avec un pinceau badigeonnez les fonds d’un peu d’eau de fleurs d’oranger. N’en mettez pas trop pour ne pas mouiller la brioche.

Étalez une généreuse couche de crème tropézienne sur les fonds. Si vous avez fait un grand modèle, vous pouvez la déposer à l’aide d’une poche à douille pour un plus joli résultat visuel. Pour les minis brioches, cela ne change pas beaucoup. Arrêtez vous à qq. millimètres du bord pour les minis et centimètres pour la grande afin que la crème ne déborde pas.

Remettez les chapeaux sur les brioches et pressez très légèrement, la crème doit rejoindre les bords de la brioche.

Placez au frais au moins 30 minutes, puis dégustez ! 😉

 

baby tropezienne

 

Gâteau damier {Baby Shower}

IMG_5925

Ce dimanche, nous avons organisé une sorte de Baby Shower pour l’arrivée imminente de notre mini-princesse. Elle a été outrageusement gâtée 😉 <3, mais bon ce n’est pas le but de cet article, on va parler pâtisserie ici ! 😉

J’avais préparé pour l’occasion deux Fashion Croc’cakes dont le succès ne se dément pas (la recette est ici), des minis caracs à l’eau de rose (par ici la recette) et donc ce fameux gâteau damier. Les saveurs usuelles mais des valeurs sûres : vanille et chocolat.

IMG_5929

Le montage demande un peu de patience et il faut du temps à cause des cuissons successives (sauf si vous avez un grand four et trois moules de même taille) mais ce n’est pas extrêmement difficile à réaliser. Voici comment je m’y suis prise…

IMG_5926

Ingrédients :

  • 375 gr. de yaourt nature ordinaire.
  • 680 gr. de sucre.
  • 600 gr. de farine blanche.
  • 3 œufs.
  • 18 gr. de levure chimique.
  • 15 cl d’huile d’olive ou de tournesol.
  • colorant en gel de la couleur de votre choix (ici rouge)
  • 2 cs d’arôme naturel de vanille.
  • 150 gr. de chocolat noir 72%.
  • 1 cs de poudre de cacao non sucré.

Pour la ganache chocolat :

  • 235 gr de chocolat noir.
  • 62 gr. de lait entier.
  • 62 gr. de crème liquide.
  • 10 gr. de beurre doux.

Pour la décoration :

  • 75 gr. de sucre glace.
  • 150 gr. de Philadelphia nature.
  • de la pâte à sucre rouge.
  • du colorant gel rouge.
  • 2 emballages de biscuits au chocolat type « Fingers ».

 

Temps de cuisson : 3 fois 50 minutes.

Temps de préparation : 15 minutes pour l’appareil, 20 minutes pour la découpe, puis 40 minutes pour le dressage et la décoration.

 

Dans une jatte, mélangez les oeufs et le sucre et battez vivement jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez la farine et la poudre à lever et incorporez bien.

Ajoutez l’huile et enfin le yaourt.

Mélangez bien pour évitez les grumeaux.

Lorsque le mélange est homogène, séparez votre pâte en trois (environ 560 gr. de pâte dans chaque récipient).

Dans le premier bol, ajoutez uniquement 1 cs. d’arôme naturel de vanille (et une couleur si vous voulez un damier multicolore).

Dans le deuxième bol, ajoutez 1 cs. d’arôme de vanille et qq. gouttes de gel colorant, selon l’intensité de la couleur souhaitée.

Dans le troisième bol ajoutez le chocolat noir préalablement fondu au bain-marie et la poudre de cacao.

Versez l’une des préparations dans un moule de 22 cm de diamètre et mettez au four préchauffé durant 50 minutes à 190°C. Après 15 minutes couvrez le moule de papier cuisson pour éviter que le dessus grille trop et colore trop.

Le gâteau est cuit quand vous pouvez planter un cure-dent dans le gâteau et qu’il ressort sec.

Répétez la même opération avec les deux autres préparations.

Lorsque vos gâteaux sont cuits et refroidis, découpez les bords de chaque gâteau pour obtenir un rond de 18 cm.

Repérez ensuite le milieu des gâteaux et découpez deux cercles, l’un à 6 cm l’autre à 12 cm du centre (préparez des gabarits en carton et plantez un cure-dent au centre pour vous aider).

Alternez ensuite les disques des trois gâteaux de différentes couleurs pour obtenir 3 gâteaux ressemblant à des « cibles ». Pour cela, badigeonnez les bords internes des cercles de sucre glace (eau et sucre glace mélangés jusqu’à obtention d’une « colle » assez épaisse) ou de ganache chocolat (235 gr de chocolat noir fondu dans 62 gr. de lait. 62 gr. de crème liquide et 10 gr. de beurre doux) avec un pinceau avant de placer le cercle plus petit à l’intérieur.

Posez un premier gâteau sur votre plat de service. Etalez une couche de sucre glace ou de ganache chocolat, puis superposez le deuxième gâteau. Répétez l’opération avec le troisième gâteau. Le dressage est terminé !

Recouvrez ensuite intégralement le gâteau d’une fine couche de ganache chocolat.

Appliquez une fine couche de ganache sous les biscuits « Fingers » et collez-les sur tout le pourtour du gâteau.

Finissez le reste de ganache en lissant le dessus du gâteau.

Réservez au frais.

Préparez le glaçage avec le sucre glace et le Philadelphia et du colorant pour obtenir une pâte assez dense. Dressez dans une poche à douille. Dans la pâte à sucre découpez des motifs.

Sortez le gâteau du réfrigérateur. Etalez une fine couche de glaçage sous les motifs en pâte à sucre et collez-les.

Décorez le gâteau avec le glaçage puis nouez un ruban.

C’est terminé !

 

 

 

Véritable tourte de Linz

Depuis quelques temps, j’avais envie de faire une tourte de Linz, mais je n’avais pas de recette pour pâtisser une vraie tourte de Linz, comme ma grand-mère la faisait… en cherchant je suis tombée sur une authentique recette en allemand que j’ai évidemment adaptée. Le résultat m’a convaincue et les gourmands aussi ! J’en ai fait plusieurs d’un coup avec des confitures différentes : fraises, agrumes et figue. Ma préférence est celle aux agrumes (citron, orange amère et bergamote).

Et puisque nous sommes en pleines fêtes de Pâques évidemment j’ai remplacé le croisillon de pâte par des motifs de Pâques !

Tourte de Linz2

 

Ingrédients (pour deux tourtes de 24 cm) :

  • 100 gr. de beurre.
  • 110 gr. de farine blanche tamisée.
  • 50 gr. de farine bise tamisée.
  • 80 gr. de sucre cristallisé.
  • 200 gr. de noisettes moulues.
  • 1 œuf.
  • 1 citron BIO.
  • 1 sachet de sucre vanillé.
  • 1 cc. bombée de cannelle moulie.
  • 1 cc. bombée de poudre de clou de girofle.
  • 1 cc. rase de cardamone moulue.
  • 1cc. rase de cacao amer sans sucre ajouté.
  • 2 cc. rases de levure chimique (=poudre à lever).
  • 300 gr. de confiture au choix.
  • 1 cs. de crème liquide (facultatif).

Temps de préparation : 18 minutes pour la pâte et 10 minutes pour dresser la tarte.

Temps de repos de la pâte : au moins 30 minutes, mais il est préférable de la laisser une nuit au réfrigérateur.

Temps de cuisson : 5 minutes à 200°C, puis 40 minutes à 160°C, dans le four préchauffé et réglé sur la chaleur tournante.

Tourte de Linz

Mettez le beurre mou et le sucre dans une jatte et fouettez pour que le mélange blanchisse.

Ajoutez les farines et la poudre à lever.

Incorporez ensuite les noisettes moulues, les épices, le sucre vanillé, le cacao et les zestes du citron.

Mélangez bien puis ajoutez le jus du citron.

Enfin ajoutez l’œuf en entier.

Vous allez obtenir une pâte dense et collante. Si la pâte est vraiment trop dense, ajoutez une cc. de crème liquide.

Formez une boule de pâte, filmez-la et placez-la au réfrigérateur pour au moins 30 minutes. Plus la pâte est froide, plus elle sera facile à travailler ensuite. En outre, si la pâte reste une nuit entière au frais, les arômes ont plus le temps de se développer.

Préchauffez le four.

Prélevez 2/3 de votre pâte et étalez-la sur une hauteur de 1 cm entre deux feuilles de papier cuisson.

Foncez un moule en silicone ou un moule à charnières (je n’ai pas eu besoin de beurrer le moule à charnières).

Répartissez par-dessus la confiture choisie (si elle est trop compacte, vous pouvez la réchauffer quelques instants au micro-ondes).

Etalez le reste de pâte, et découpez à l’emporte-pièce des motifs ou taillez au couteau des bandes de 2 cm de large. Recouvrez partiellement la tarte.

Badigeonnez rapidement la pâte du dessus de crème pour que les motifs de pâte brillent (facultatif, si vous ne le faites pas, cela donnera simplement moins de brillance, comme sur la seconde photo).

Enfournez pour 5 minutes à 200°C, puis baissez la température du four à 160°C et laissez cuire 40 minutes. La confiture va bouillir, cela est normal, sortez la tourte délicatement du four, vu que la confiture est liquide ou laissez reposer four ouvert avant de sortir le gâteau. Démoulez lorsque la confiture a figé.

Note : la première photo est une tourte de Linz confiture de figues et la seconde image est une tourte de Linz avec confiture de fraises 😉

Oeufs au plat version sucrée fruitée (Joyeuses Pâques)

Joyeuses Pâques à toutes et tous !

oeufsauplat panna cotta

Voici une recette de dessert express et dans le thème du jour ! 😉

Des œufs au plat, version sucrée fruitée, en réalité une panna cotta vanille toute simple, et une gelée orange-mangue-passion au centre !

Idéal après un copieux repas de Pâques 🙂

oeufsauplat panna cotta2

Ingrédients (pour quatre œufs au plat) :

  • 35 cl. de crème liquide 20% de matières grasses.
  • 17 cl. de lait entier.
  • 16 gr. de sucre vanillé.
  • 50 gr. de sucre cristallisé.
  • 1 cc. de poudre vanille Bourbon ou une gousse de vanille.
  • 3 feuilles de gélatine.
  • 125 ml de smoothie orange-mangue-passion.
  • 4 gr. d’agar-agar.

Temps de préparation :  12 minutes.

Temps de cuisson : Deux fois 2 minutes sur la plaque.

Temps de repos : 2 heures au réfrigérateur puis 30 minutes minimum.

 

Mettez la gélatine à tremper dans l’eau froide.

Dans une casserole, mélangez les sucres et la vanille (râclez les graines de la gousse si vous avez pris une gousse entière).

Versez par-dessus le lait et la crème, brassez pour que le sucre soit bien dissous.

Mettez la casserole sur feu moyen et portez la crème à ébullition.

Sortez du feu (enlevez la gousse éventuellement), essorez les feuilles de gélatine entre vos mains et faites-les dissoudre dans la crème chaude.

Mélangez bien, puis remplissez vos ramequins de la crème.

Réservez au frais au moins 2 heures avant de continuer la recette.

Avec une cuillère à glace enlevez un cercle de panna cotta au centre des ramequins.

Mettez le smoothie dans une casserole.

Ajoutez dans le smoothie froid, 4 gr. d’agar-agar et brassez bien pour le diluer totalement.

Portez le jus à ébullition et laissez cuire à gros bouillons durant 90 secondes sans cesser de remuer.

Sortez du feu et laissez un peu tiédir pour que la masse prenne un peu.

Versez au centre des panna cotta réservées.

Placez au réfrigérateur au minimum 30 minutes.

 

Panna cotta vanille aux agrumes

Me revoilà avec une recette vraiment facile à réaliser, très vite faite, seul le temps de repos est assez long… ce qui en fait un dessert parfait pour recevoir, car vous pouvez le préparer la veille ou dans la matinée, sans stress 🙂 De plus, la fraîcheur et l’acidité des argumes donnent une note savoureuse et légère en fin de repas 🙂

Panna Cotta argumes

Ingrédients (pour quatre petites ou deux grosses verrines de panna cotta) :

  • 17 cl. de crème liquide 20% de matières grasses.
  • 8 cl. de lait entier.
  • 8 gr. de sucre vanillé (un sachet).
  • 24 gr. de sucre cristallisé.
  • 1 cc. de poudre vanille Bourbon ou une gousse de vanille.
  • 1,75 feuilles de gélatine.

Temps de préparation : 6 minutes.

Temps de cuisson : 2 minutes sur la plaque.

Temps de repos : 2 heures au réfrigérateur (avant l’étape suivante).

 

Mettez la gélatine à tremper dans l’eau froide.

Dans une casserole, mélangez les sucres et la vanille (râclez les graines de la gousse si vous avez pris une gousse entière).

Versez par-dessus le lait et la crème, brassez pour que le sucre soit bien dissous.

Mettez la casserole sur feu moyen et portez la crème à ébullition.

Sortez du feu (enlevez la gousse éventuellement), essorez les feuilles de gélatine entre vos mains et faites-les dissoudre dans la crème chaude.

Mélangez bien, puis remplissez vos verrines de la crème.

Réservez à température ambiante environ une heure, plus placez au frais au moins 1 heure supplémentaire avant de continuer la recette.

 

Préparez ensuite la gelée aux argumes et les suprêmes d’agrumes :

  • 1 orange blonde.
  • 1/2 pamplemousse rose.
  • 1 citron BIO.
  • 2 gr. d’agar-agar.
  • 1 cc. d’arôme de bergamote.

Temps de préparation : 12 minutes.

Temps de cuisson : 3 minutes.

Temps de repos : 3 heures au réfrigérateur au minimum.

 

Pelez l’orange et le pamplemousse à vif.

Prélevez des suprêmes d’orange et de pampelmousse rose et réservez au frais.

Dans une petite casserole, prélevez le jus de l’orange et du pamplemousse que vous obtenez en pressant les pelures.

Pressez le citron et ajoutez l’arôme de bergamote.

Vous devez obtenir environ 12 cl de jus.

Ajoutez dans le jus froid, 2 gr. d’agar-agar et brassez bien pour le diluer totalement (si vous avez moins ou plus de jus adaptez la dose d’agar-agar).

Portez le jus à ébullition et laissez cuire à gros bouillons durant 2 minutes sans cesser de remuer.

Sortez du feu et laissez un peu tiédir.

Versez sur les panna cotta réservées.

Placez au réfrigérateur au minimum 3 heures.

Au moment de servir, déposez les suprêmes sur la gelée d’agrumes et parsemez si vous le souhaitez d’éclats de pistache pour donner du croquant.

Panna Cotta agrumes2

Hopp Schwiiiiiizzzzz ! {#Coupe Davis}

A quelques secondes du coup d’envoi de la finale de la Coupe Davis opposant la France à la Suisse, je vous rappelle mes recettes helvétiques de fidèle supportrice suisse 😉 : la tarte salée et le cake sucré 100% suisse, en espérant avoir plus de succès que lors de la première publication de cet article (dois-je rappeler le douloureux match de foot de la Coupe du Monde France-Suisse ?)

Vous avez trois jours de matchs pour savourer ces recettes… en attendant, je croise les doigts et tiens les pouces à S. Wawrinka, R. Federer et leurs coéquipiers !


Tarte cervelas-tomates & pommes de terre

tarte hopp schwitz

Ingrédients :

  • 3 pommes de terre à gratin.
  • 2 cervelas.
  • 3 tomates fraîches.
  • 1 cuillères de crème fraîche épaisse.
  • 50 gr. de gruyère (Ndlr : non de l’Emmental.. pour nos amis français, c’est facile de les distinguer, le gruyère n’a PAS de trous !!!)
  • Poivre.
  • Noix de muscade.
  • Mélange d’herbes fraîches ou séchées.
  • Pâte à la farine d’épeautre déjà abaissée.

Temps de préparation : 30 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes, puis 40 minutes.

 

Cuisez les pommes de terre avec leur peau dans l’eau bouillante durant 20 minutes.

Égouttez-les et laissez-les refroidir.
Épluchez les pommes de terre et coupez-les en fines rondelles.
Faites chauffer un peu d’huile dans une poêle et faites revenir rapidement les pommes de terre afin qu’elles soient dorées.

Pelez les deux cervelas et coupez-les en rondelles.

Faites griller les rondelles de cervelas dans la poêle.

Lavez les tomates, puis coupez-les en rondelles.

Préchauffez le four à 190°C.

Disposez les fines tranches de pomme de terre au fond du moule en silicone, en les superposant légèrement, en formant une croix au centre du moule.

Placez tout autour les rondelles de tomates et de cervelas en alternance.

Poivrez et saupoudrez de noix de muscade râpée les pommes de terre, poivrez et mettez des herbes sur les tomates et le cervelas.

Répartissez une cuillère de crème fraîche.

Découpez de très fines tranches de gruyère et parsemez-en les pommes de terre.

Répartissez le reste des tomates, du cervelas et des pommes de terre.

Poivrez et rajoutez de la crème, de la noix de muscade râpée et du gruyère.

Recouvrez avec la pâte à l’épeautre abaissée en rentrant les bords le long du moule.

Cuisez 40 minutes à 180°C, baissez le four à 100°C les 10 dernières minutes et couvrez la pâte de papier alu si nécessaire.

Retournez le moule sur un plat et servez chaud, accompagné d’une petite salade.

Avec ce met, savourez un thé froid maison aux herbes des Alpes suisses ou du Rivella 🙂

 

 

Cake drapeau suisse fraise-vanille

cake hopp schwitz

D’abord attaquez-vous à la réalisation de la croix vanille :

Ingrédients :

  • 600 gr. de lait.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 65 gr. de jaune d’oeuf.
  • 50 gr. de chocolat ivoire.
  • 130 gr. de sucre cristallisé.
  • 55 gr. de fécule de maïs (Maïzena).

Préparez une crème pâtissière : mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir.

Dans une jatte faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.


Incorporez la fécule de maïs et mélangez.

 

Hors du feu, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange œufs et sucre en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole et faites cuire à feu doux jusqu’à ce que la crème s’épaississe.


Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole, à cet effet, fouettez constamment et à feu doux, cela peut prendre un peu de temps (environ 10 minutes).

 

Placez la crème pâtissière dans un moule à cake en silicone filmé et réservez au congélateur au minimum 4 heures, de préférence une nuit.

 

Préparez ensuite la pâte à cake aux fraises : la recette est une variante sans matière grasse de mon cake « pot de yaourt » !

 

Ingrédients :

  • 1 yaourt aux fraises (utilisez le pot de yaourt comme unité de mesure pour le reste de ingrédients).
  • 1,5 pot de farine blanche.
  • 1 pot de farine bise.
  • 1 sachet de levure chimique.
  • 1,5 pot de sucre cassonade fin.
  • 3 œufs.
  • 2 pots de purée de fraises fraîches ( environ 300 gr. de fraises coupées en petits morceaux, passées au blender avec un cuillère de jus d’ananas; il vous en restera peut-être un peu pour la déco).
  • colorant naturel rouge en gel (ou en poudre).

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 45 minutes.

 

Faites préchauffer votre four à 180°.

Lavez et équeutez les fraises, rincez-les à l’eau claire, coupez les en morceaux et réduisez-les en purée dans le blender (avec 1 cs. de jus d’ananas pour permettre de mixer).

Versez votre yaourt dans une jatte.

Nettoyez le pot de yaourt afin de l’utiliser comme unité de mesure pour le reste de ingrédients.

Versez ensuite le reste des ingrédients dans le saladier, sauf le colorant, en utilisant votre pot de yaourt comme mesure.

Mélangez le tout à l’aide d’un fouet afin d’obtenir une pâte homogène.

Colorez la pâte en rouge vif avec du colorant.

 

Le dressage et la cuisson :

 

Sortez le moule à cake du congélateur et tailler dans l’appareil glacé vanille une croix suisse sur toute la longueur.
Attention à ne pas vous entailler les doigts, car cette opération est délicate, la masse est glissante … Il faut passer la lame d’un couteau très tranchant sous l’eau chaude. Si le taillage de la croix est trop difficile vous pouvez couper des tranches de masse vanille, puis à plat sur une planche, tailler la croix dans chaque tranche.

 

Coulez un peu de pâte fraises au fond du moule à cake préalablement nettoyé.


Placez la croix vanille au centre, appuyez un peu, puis remplissez les côtés et le reste du moule de pâte aux fraises.

 

Enfournez pour 45 minutes à 180°C.

Au bout de 10 minutes de cuisson, tracez une ligne horizontale au centre de la pâte avec la pointe d’un couteau pour permettre que le cake gonfle harmonieusement au milieu (au lieu de s’échapper sur les côtés).

Couvrez le gâteau de papier cuisson à mi-cuisson pour qu’il ne brûle pas sur le dessus.

Sortez le cake du four et laissez-le refroidir.

 

Décoration :

Réalisez un glaçage rouge (j’ai utilisé le reste de ma purée de fraises avec du sucre glace jusqu’à obtention d’un glaçage pas trop liquide), puis décorez selon vos envies : ici oubliez les ballons de foot et le vert gazon, ça se passe sur terre battue ! Des petites balles jaunes et une mini raquette seront du meilleur effet !

 

Hopp Schwiiiiiizzzzz ! (Tarte salée et cake sucré) {#Nati}

En fidèle (mais critique) supportrice de la Nati ;-), je vous propose un repas (plat et dessert) 100% suisse, afin d’encourager notre équipe (qui en a besoin ….), lors de cette Coupe du Monde de football !

Vous pouvez bien entendu servir ce même repas pour soutenir Wawrinka ou Federer à Wimbeldon si vous êtes plus tennis que foot, ou encore le 1er août pour la fête Nationale, si vous n’êtes pas amateur/-trice de sports 🙂

1ère mi-temps

Le plat :
Tarte cervelas-tomates & pommes de terre

tarte hopp schwitz

Ingrédients :

  • 3 pommes de terre à gratin.
  • 2 cervelas.
  • 3 tomates fraîches.
  • 1 cuillères de crème fraîche épaisse.
  • 50 gr. de gruyère (Ndlr : non de l’Emmental.. pour nos amis français, c’est facile de les distinguer, le gruyère n’a PAS de trous !!!)
  • Poivre.
  • Noix de muscade.
  • Mélange d’herbes fraîches ou séchées.
  • Pâte à la farine d’épeautre déjà abaissée.

Temps de préparation : 30 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes, puis 40 minutes.

 

Cuisez les pommes de terre avec leur peau dans l’eau bouillante durant 20 minutes.

Égouttez-les et laissez-les refroidir.
Épluchez les pommes de terre et coupez-les en fines rondelles.
Faites chauffer un peu d’huile dans une poêle et faites revenir rapidement les pommes de terre afin qu’elles soient dorées.

Pelez les deux cervelas et coupez-les en rondelles.

Faites griller les rondelles de cervelas dans la poêle.

Lavez les tomates, puis coupez-les en rondelles.

Préchauffez le four à 190°C.

Disposez les fines tranches de pomme de terre au fond du moule en silicone, en les superposant légèrement, en formant une croix au centre du moule.

Placez tout autour les rondelles de tomates et de cervelas en alternance.

Poivrez et saupoudrez de noix de muscade râpée les pommes de terre, poivrez et mettez des herbes sur les tomates et le cervelas.

Répartissez une cuillère de crème fraîche.

Découpez de très fines tranches de gruyère et parsemez-en les pommes de terre.

Répartissez le reste des tomates, du cervelas et des pommes de terre.

Poivrez et rajoutez de la crème, de la noix de muscade râpée et du gruyère.

Recouvrez avec la pâte à l’épeautre abaissée en rentrant les bords le long du moule.

Cuisez 40 minutes à 180°C, baissez le four à 100°C les 10 dernières minutes et couvrez la pâte de papier alu si nécessaire.

Retournez le moule sur un plat et servez chaud, accompagné d’une petite salade.

Avec ce met, savourez un thé froid maison aux herbes des Alpes suisses ou du Rivella 🙂

 

2ème mi-temps

Le dessert :
Cake drapeau suisse fraise-vanille

cake hopp schwitz

D’abord attaquez-vous à la réalisation de la croix vanille :

Ingrédients :

  • 600 gr. de lait.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 65 gr. de jaune d’oeuf.
  • 50 gr. de chocolat ivoire.
  • 130 gr. de sucre cristallisé.
  • 55 gr. de fécule de maïs (Maïzena).

Préparez une crème pâtissière : mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir.

Dans une jatte faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.


Incorporez la fécule de maïs et mélangez.

 

Hors du feu, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange œufs et sucre en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole et faites cuire à feu doux jusqu’à ce que la crème s’épaississe.


Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole, à cet effet, fouettez constamment et à feu doux, cela peut prendre un peu de temps (environ 10 minutes).

 

Placez la crème pâtissière dans un moule à cake en silicone filmé et réservez au congélateur au minimum 4 heures, de préférence une nuit.

 

Préparez ensuite la pâte à cake aux fraises : la recette est une variante sans matière grasse de mon cake « pot de yaourt » !

 

Ingrédients :

  • 1 yaourt aux fraises (utilisez le pot de yaourt comme unité de mesure pour le reste de ingrédients).
  • 1,5 pot de farine blanche.
  • 1 pot de farine bise.
  • 1 sachet de levure chimique.
  • 1,5 pot de sucre cassonade fin.
  • 3 œufs.
  • 2 pots de purée de fraises fraîches ( environ 300 gr. de fraises coupées en petits morceaux, passées au blender avec un cuillère de jus d’ananas; il vous en restera peut-être un peu pour la déco).
  • colorant naturel rouge en gel (ou en poudre).

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 45 minutes.

 

Faites préchauffer votre four à 180°.

Lavez et équeutez les fraises, rincez-les à l’eau claire, coupez les en morceaux et réduisez-les en purée dans le blender (avec 1 cs. de jus d’ananas pour permettre de mixer).

Versez votre yaourt dans une jatte.

Nettoyez le pot de yaourt afin de l’utiliser comme unité de mesure pour le reste de ingrédients.

Versez ensuite le reste des ingrédients dans le saladier, sauf le colorant, en utilisant votre pot de yaourt comme mesure.

Mélangez le tout à l’aide d’un fouet afin d’obtenir une pâte homogène.

Colorez la pâte en rouge vif avec du colorant.

 

Le dressage et la cuisson :

 

Sortez le moule à cake du congélateur et tailler dans l’appareil glacé vanille une croix suisse sur toute la longueur.
Attention à ne pas vous entailler les doigts, car cette opération est délicate, la masse est glissante … Il faut passer la lame d’un couteau très tranchant sous l’eau chaude. Si le taillage de la croix est trop difficile vous pouvez couper des tranches de masse vanille, puis à plat sur une planche, tailler la croix dans chaque tranche.

 

Coulez un peu de pâte fraises au fond du moule à cake préalablement nettoyé.


Placez la croix vanille au centre, appuyez un peu, puis remplissez les côtés et le reste du moule de pâte aux fraises.

 

Enfournez pour 45 minutes à 180°C.

Au bout de 10 minutes de cuisson, tracez une ligne horizontale au centre de la pâte avec la pointe d’un couteau pour permettre que le cake gonfle harmonieusement au milieu (au lieu de s’échapper sur les côtés).

Couvrez le gâteau de papier cuisson à mi-cuisson pour qu’il ne brûle pas sur le dessus.

Sortez le cake du four et laissez-le refroidir.

 

Décoration :

Réalisez un glaçage rouge (j’ai utilisé le reste de ma purée de fraises avec du sucre glace jusqu’à obtention d’un glaçage pas trop liquide), puis décorez à votre manière !

 

Healthy Cookies Banane & Myrtilles

C’est presque l’été, bientôt l’épreuve du maillot de bain… mais pas question d’arrêter de se faire plaisir ! Je vous propose donc une savoureuse recette de cookies, pour faire le plein de vitamines et de minéraux grâce à la banane et aux myrtilles. Le tout…

SANS farine – SANS œuf – SANS beurre – SANS crème –
SANS sucre ajouté !

Oui, oui, vous avez bien lu 😉

Et pour couronner le tout, la recette est ultra simple et ultra rapide, en 30 minutes chrono vous pouvez déguster !

Au petit-déj’, pour le goûter des enfants, comme en-cas après une séance de sport ou comme base d’un dessert, c’est la recette in-dis-pen-sable. En somme, la petite robe noire de votre livre de cuisine !

A mettre dans toutes les mains ! 🙂

Healthy cookies banane myrtille

Ingrédients : (pour 20 cookies de 5 cm. de diamètre)

  • 320 gr. de bananes fraîches bien mûres épluchées (correspond à env. 3 bananes).
  • 125 gr. de mélange de flocons 5 céréales BIO (froment, avoine, orge, millet, seigle).
  • 50 gr. de son d’avoine.
  • 90 gr. de compote pomme-banane sans sucres ajoutés (équivaut à un petit pot Andros).
  • 1 cuillère à café de poudre de vanille Bourbon.
  • 2 cuillères à soupe de graines de pavot.
  • 2 cuillères à café de cannelle.
  • 40 gr. d’amandes mondées en bâtonnets.
  • 100 gr. de myrtilles fraîches.

Temps de préparation : 10 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes.

Matériel : une jatte, une fourchette, une plaque du four, du papier sulfurisé (ou une natte en silicone) et évtl. un emporte-pièce rond de qq. cm.

 

Préchauffez votre four à 180°C en position chaleur tournante.

Dans la jatte, déposez les bananes épluchées bien mûres. Veillez à enlever le pédoncule noir. Écrasez les bananes avec le dos de la fourchette pour obtenir une purée.

Ajoutez les flocons de céréales et le son d’avoine, puis la compote, la vanille, les amandes, le pavot et la cannelle. Mélangez soigneusement.

Lavez les myrtilles et incorporez-les à la pâte. Mélangez bien.

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (ou d’une natte en silicone), grâce à l’emporte-pièce formez des ronds de 1,5 cm de haut, en veillant à les espacer suffisamment.

Si vous êtes pressé, vous pouvez aussi déposez de petits tas de pâte, cela donnera des croquettes.

Enfournez pendant 20 minutes, jusqu’à ce que les biscuits soient dorés.

Laissez-les refroidir sur une grille à pâtisserie ou, si vous ne pouvez attendre, dévorez-les ! 🙂

Healthy cookies banane myrtilles 2

Note : Si les cookies ne sont pas assez sucrés à votre goût, notamment si les bananes ne sont pas assez mûres, ajoutez une cuillère à soupe de sirop d’agave ou de miel à la préparation (mais attention, le miel donne un petit goût, contrairement au sirop d’agave).

Note 2 : Pour les personnes intolérantes au gluten, remplacez le mélange de 5 céréales par un mélange sans gluten, en particulier du millet et de l’avoine, sans gluten, à doses égales !

Véritable framboisier

framboisier1

C’est le temps des framboises ! Ces jours-ci les étals regorgent de belles framboises fraîches… quoi de plus logique donc que de régaler vos papilles d’un délicieux framboisier !

Naturellement la recette est la même pour le fraisier, si vous êtes plus amateur de fraises que de framboises !

Pour un gâteau de 20 cm de diamètre :

Temps de préparation : 10 minutes pour la génoises, 20 minutes pour la crème mousseline, 5 minutes pour le sirop et 25 minutes pour le montage.

Temps de repos : au minimum 2 heures au réfrigérateur.

Matériel : deux jattes, un fouet (ou un robot pâtissier), une maryse, un cercle à pâtisserie, un plaque de four, du papier sulfurisé, une petite casserole, un pinceau en silicone, un rouleau à pâtisserie, une planche à découper et un couteau.

Génoise :

  • 150 gr. d’oeuf entier.
  • 86 gr. de sucre cristallisé.
  • 75 gr. de farine.
  • 20 gr. de fécule de maïs (Maïzena).

Préchauffez le four à 180°C.
Dans la cuve du robot,  fouettez les œufs et le sucre au bain marie jusqu’à atteindre 47°C.
Une fois la température atteinte, retirez la cuve du bain marie et placer là dans le robot. Fouettez jusqu’à ce que le mélange double de volume et refroidisse.
Mélangez à part la farine et la maïzena.
Incorporez ce mélange tamisé délicatement dans l’appareil (
œufs + sucre) précédent.
Chemisez une plaque à pâtisserie et versez le tout dans un cercle de 18cm de diamètre.
Enfournez le tout 15 min à 180°C. Sortez du four et laissez refroidir sur une voilette.

 

Crème mousseline :

  • 500 gr. de lait.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 60 gr. de jaune d’oeuf.
  • 125 gr. de sucre cristallisé.
  • 50 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 175 gr. de beurre pommade.

Préparez une crème pâtissière : mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir. 

Dans un saladier faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.


Incorporez la fécule de maïs et mélangez.

Hors du feu, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange œufs et sucre en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole et faites cuire jusqu’à ce que la crème s’épaississe.


Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole.

Fouettez constamment et à feu doux.

Filmez la crème pâtissière au contact et faites la refroidir jusqu’à environ 30°C. (elle ne doit pas être trop froide, alors ne la placez pas au réfrigérateur)

 

Dans la cuve du robot, crémez le beurre pommade.

 

Prenez votre crème pâtissière (fouettez-la un peu) et versez-la en trois fois dans la cuve sur le beurre pommade.

 

Fouettez jusqu’à ce que votre mousseline soit foisonné et qu’elle est la texture d’une mousse.

 

Sirop :

  • 50 gr. de sucre cassonade fin.
  • 25 ml d’eau.
  • 1 cs. d’arôme naturel de framboises.

Faites cuire le sucre et l’eau afin d’obtenir un sirop sans faire caraméliser.

Ajoutez l’arôme hors du feu.

 

Montage :

  • 500 gr. de framboises fraîches.
  • de la pâte d’amandes.
  • le décor de votre choix.

Prenez un cercle à pâtisserie de 20 cm de diamètre.

Coupez votre génoise en deux. 

Placez un disque bien centré dans le fond du cercle.

Avec un pinceau, imbibez la génoise avec le sirop.

Coupez la moitié des framboises en deux et placez-les sur tout le tour entre le cercle et la génoise. Comme je suis gourmande, j’ajoute au-dessus sur tout le pourtour des framboises entières …

Recouvrez de crème mousseline en plaquant bien la crème sur les côtés.

Disposez le reste des framboises (coupées en deux ou non) dans la crème mousseline.

Placez le second disque de génoise, imbibez de sirop.

Recouvrez du reste de crème mousseline et lissez à la surface.

Réservez au frais 2 heures minimum.

 

Finitions et décors:

Étalez la pâte d’amande sur le plan de travail légèrement recouvert de sucre glace, à la taille du cercle de 20 cm de diamètre.

Déposez la sur le framboisier et découpez les bords si nécessaire.

Vous pouvez décorer le framboisier de framboises fraîches selon vos goûts et enfin décercler pour vous régaler !

Yaourts maison

Le week-end dernier, j’ai profité de notre séjour en France pour m’acheter une yaourtière. J’avais très envie de faire des yaourts maison depuis longtemps. Avec ma consommation quotidienne et mon goût pour les produits naturels sans additifs chimiques, cela fait longtemps que j’aurais dû y songer. En plus, cela me rappelle les yaourts maison que ma maman faisait lorsque j’étais enfant 🙂

 

yaourts miel confiture 2

Mon choix s’est porté sur la yaourtière-fromagère Lagrange. Mes premiers essais de yaourts sont très concluants alors je vous propose cet article avec mes petites idées recettes. J’essaierai de poster régulièrement dans cette nouvelle rubrique « yaourts et spécialités laitières », au fil des nouvelles recettes !

Je compte bien essayer aussi très rapidement la fonction « fromagère », afin de réaliser des fromages blancs, des faisselles, de la cervelle de canut (spécialité lyonnaise, n’ayez pas peur je n’aime pas les abats!) et autres cheesecakes…. d’autant que ces délices ne se trouvent pas dans les commerces en Suisse. Seulement c’est justement pour cette raison que je n’ai pas encore pu m’y lancer… il me faut de la présure et nos pharmacies n’en vendent pas et il me faut le premier fromage blanc ou faisselle pour commencer… donc je dois attendre notre prochaine incursion en France pour me ravitailler et dès que j’ai les fournitures de base, je vous fais part de mes essais !

En attendant, les recettes de yaourts :

Recette de base, yaourt nature

Ingrédients (quantité pour 7 pots) :

  • 1 litre de lait entier (3.5% de matières grasses).
  • 1 yaourt nature du commerce (choisissez en fonction du résultat que vous voulez obtenir un yaourt ferme, onctueux, bulgare, bifidus, …).
  • 2 cc. rases de sucre (vous pouvez en mettre plus, vous savez que j’évite pour ma part l’ajout de sucre inutile, à mon goût cela suffit amplement).

Temps de préparation : 3 minutes.

Temps de fermentation : de 8 à 10 heures.

Temps de repos : 4 heures au minimum, 12 heures de préférence.

Mélangez dans une jatte avec un bec verseur, le yaourt nature avec un peu de lait, fouettez vivement afin que le yaourt soit bien dissous.

Ajoutez le reste de lait en filet peu à peu, en fouettant toujours.

Ajoutez le sucre. Fouettez bien.

Placez les pots vides, propres et secs dans la yaourtière.

Remplissez les pots de votre mélange lait-yaourt-sucre.

Fermez la yaourtière, mais pas les pots.

Programmez votre machine entre 8h et 10h, selon la fermeté voulue et la température de la pièce (plus il fait chaud, moins le temps de fermentation est long).

Une fois le temps écoulé, sortez les yaourts, laissez-les refroidir pendant 10 minutes, fermez les pots et placez-les au réfrigérateur pendant au moins 4 heures.

Faites toujours un yaourt nature par « fournée » ainsi vous n’avez pas besoin d’acheter un yaourt nature du commerce pour refaire vos yaourts maison.

Dégustez !

Yaourts confiture de framboises ou confiture de lait, ou encore miel

Suivez la recette de base, ajoutez simplement 1 cs. de confiture de votre choix ou de miel au fond du pot !

yaourts miel confiture 3

 

Yaourts vanille & fleur d’oranger

Ingrédients (quantité pour 7 pots) :

  • 1 litre de lait entier (3.5% de matières grasses).
  • 1 yaourt nature du commerce ou de votre précédente fournée.
  • 1 cc. rase de sucre (vous pouvez en mettre plus, vous savez que j’évite pour ma part l’ajout de sucre inutile, à mon goût cela suffit amplement).
  • 1 sachet de sucre vanillé.
  • 1. cc. de poudre de gousse de vanille bourbon.
  • 6 cs. d’eau de fleur d’oranger.

Temps de préparation : 4 minutes.

Temps de fermentation : de 8 à 10 heures.

Temps de repos : 4 heures au minimum, 12 heures de préférence.

 

Mélangez dans une jatte avec un bec verseur, le yaourt nature avec un peu de lait, fouettez vivement afin que le yaourt soit bien dissous.

Ajoutez le reste de lait en filet peu à peu, en fouettant toujours.

Ajoutez le sucre, le sucre vanillé, et la poudre de vanille. Fouettez bien.

Incorporez l’eau de fleur d’oranger. Goûtez et rectifiez les saveurs si nécessaire.

Placez les pots vides, propres et secs dans la yaourtière.

Remplissez les pots et mettez en marche votre yaourtière pour 10 heures.

yaourt vanille fleur d'oranger

Carrot cake de Pâques ou … Quand un lapin cache un poussin !

carrot cake focus lapin

Quand un lapin…

 

carrot cake intérieur

… cache un poussin !

 

Voici THE recette de cake pour les fêtes de Pâques ! Effet « Wahou » garanti ! Une chouette recette totalement dans le thème, délicieuse et festive !

Pour ceux qui sont venus à notre « Romin’s birthday & Pâques brunch », c’est la révélation que vous attendiez… 😉

Commencez par réaliser un …

Cake au yaourt vanillé, coloré jaune :

pour créer l’insert poussin…

Ingrédients :

  • 1 yaourt nature (utilisez le pot de yaourt comme unité de mesure pour le reste de ingrédients).
  • 2 pots de farine.
  • 1 sachet de levure chimique.
  • 2 pots de sucre cassonade.
  • 3 œufs.
  • 1/3 pot d’huile de noisettes.
  • 1 cs. de sucre vanillé.
  • 1 cs. d’arôme liquide vanille.
  • colorant jaune en poudre ou en gel.

Temps de préparation : 12 minutes.
Temps de cuisson : 45 minutes.
Temps de repos : 15 minutes.

 

Matériel : un moule à cake, une jatte, un fouet, une maryse, un emporte-pièce poussin.

 

Préparation de la pâte à cake :

Faites préchauffer votre four à 180°.

Versez votre yaourt dans une jatte.

Nettoyez le pot de yaourt afin de l’utiliser comme unité de mesure pour le reste de ingrédients.

Versez ensuite le reste des ingrédients dans le saladier, sauf le colorant, en utilisant votre pot de yaourt comme mesure.

Mélangez le tout à l’aide d’un fouet afin d’obtenir une pâte homogène.

Colorez la pâte en jaune avec du colorant.

Versez la pâte dans un moule à cake légèrement graissé.

Enfournez pour 45 minutes à 180°C.

Au bout de 10mn de cuisson, tracez une ligne horizontale au centre de la pâte avec la pointe d’un couteau pour permettre que le cake gonfle harmonieusement au milieu (au lieu de s’échapper sur les côtés).

Couvrez le gâteau de papier cuisson à mi-cuisson pour qu’il ne brûle pas sur le dessus.

Sortez le cake du four et laissez-le refroidir. Démoulez-le, puis lavez votre moule.

Réalisation du poussin caché :

Après avoir laissé le cake complètement refroidir durant au moins 15 minutes, réalisez les inserts poussins.

A l’aide d’un couteau, coupez ce cake jaune en très larges tranches.

Découpez un poussin au centre de chacune des tranches de cake à l’aide de l’emporte-pièce.

carrot cake formation de poussin2

Maintenant préparez le …

Carrot cake :

Ingrédients :

  • 4 œufs.
  • 200 gr. de sucre cassonade fin.
  • 1 cc. de jus de citron.
  • 1 pincée de sel.
  • 60 gr. de farine.
  • 1 cc. de poudre à lever.
  • 300 gr. de noisettes en poudre.
  • 320 gr. de carottes crues épluchées.

 

Temps de préparation : 20 minutes.
Temps de cuisson : 60 minutes.
Temps de repos : 20 minutes.

 

Matériel : un moule à cake, deux jattes, un fouet, une cuillère, une râpe, un batteur électrique.

 

Préparation de l’appareil cake aux carottes :

Dans une jatte, mettez les jaunes d’œuf et le sucre. Mélangez vivement jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez le jus de citron.

Versez par-dessus la farine et la poudre à lever tamisées en pluie. Mélangez bien.

Incorporez la poudre de noisettes.

Au-dessus de la jatte, râpez 320 gr. de carottes crues.

Mélangez bien pour obtenir un mélange homogène.

Dans une autre jatte, battez les blancs d’œuf en neige avec la pincée de sel.

Incorporez délicatement les blancs en neige à la préparation noisettes-carottes.

 

carrot cake préparation 2

Préchauffez à nouveau votre four à 180°.

Graissez et farinez légèrement votre moule et versez-y un tout petit peu de pâte à cake aux carottes.

Déposez les poussins dans le fond du moule (pattes vers le bas). Serrez-les bien pour formez une rangée entière allant d’une extrémité à l’autre du moule.

Versez le reste de pâte sur les côtés et le dessus des poussins afin qu’ils soient bien recouverts.

carrot cake cache poussin2

Arrêtez vous à 1/2 cm du bord du moule.

Enfournez pour 60 minutes à 180°.

Couvrez le gâteau de papier cuisson à mi-cuisson pour qu’il ne brûle pas sur le dessus.

Sortez du four, démoulez et laissez refroidir avant de passer à l’étape décoration.

Décoration :

Décorez selon vos envies !

Puisque mon lapin et ses carottes sont visibles de l’extérieur, j’ai choisi de le décorer avec ces éléments. Si vous voulez faire de même, voilà comment j’ai procédé :

Temps de réalisation : 25 minutes.

Réalisez un glaçage royal (1 blanc d’œuf, 200 gr. de sucre glace ; j’ai ajouté une goutte de colorant blanc pour le rendre très opaque).

Versez le glaçage sur le cake. Décorez immédiatement de carottes en pâte d’amandes.

J’ai réalisé une frise en pâte à sucre verte pour imiter l’herbe, que j’ai collé avec un peu de glaçage royal.

Enfin, j’ai façonné un lapin dans de la pâte d’amande, J’ai dessiné des yeux et un museau avec un cure-dent trempé dans du chocolat fondu avec une goutte de crème. Si vous voulez que votre lapin tienne bien au bord du cake comme je l’ai mis, il faut planter un cure-dent au-travers, le collage avec le glaçage ne suffira pas.

Enjoy and happy Easter !

carrot cake entier

carrot cake dos

carrot cake 2 parts focus lapin carrot cake 2parts focus poussin

 

Edit :

Cette recette a suscité de nombreuses réactions et je vous en remercie beaucoup ! Je suis très touchée (comme Noémie lundi dans Top Chef !)

Suite à vos commentaires et questions voici quelques précisions :

– Les chutes de cake jaune dans lequel vous avez taillé vos poussins peuvent être réduites en miettes et mélangées avec du fromage frais (type Philadelphia) afin de créer des « cake pops »… mais vous pouvez aussi les manger simplement ! 😉

– Il est évidemment possible de tailler d’autres formes que le poussin (cœur rouge pour la Saint-Valentin, fleur bleue de printemps, flocon blanc en hiver, couronne jaune pour un EVJF, trèfle vert pour la Saint-Patrick, etc. il n’y a de limite que votre imagination !).

SAMSUNG

Prenez garde toutefois à deux choses avec les inserts.

  1. D’une part, la couleur. Il est nécessaire d’avoir un bon contraste entre l’insert et le reste du cake. Il est par ailleurs préférable d’avoir la couleur la plus foncée au centre.
  2. D’autre part, les textures et la densité. Il faut avoir une pâte suffisamment « lourde » au centre pour que les inserts ne flottent pas ou alors une pâte assez dense par dessus, afin que les inserts ne remontent pas. Si vos inserts flottent, placez le moule au réfrigérateur avant d’enfourner votre cake, ça devrait aider.

– Si vous voulez « simplifier » la recette, vous pouvez éviter de faire deux pâtes différentes. Il vous suffit de doubler les quantités de la recette de base, sans ajouter l’arôme vanille. Séparez votre appareil en deux masses. Dans l’une ajouter l’arôme vanille, dans l’autre une cs. bombée de cacao en poudre non sucré. Créer l’insert dans le cake au chocolat.

Si vous voulez une saveur plus originale que « vanille-chocolat », le cake de la Saint-Valentin avec le cœur (ci-dessus) était parfumé à l’orange et la fleur d’oranger. Voici la recette (les quantités permettent de faire la pâte des deux cakes, il faut ensuite la partager en deux masses égales et colorer la moitié en rouge ou la couleur choisie).

Cake moelleux parfumé fleur d’oranger surprise cœur caché

  • 2 yaourts de 150 gr. à l’orange (utilisez le pot de yaourt comme unité de mesure pour le reste de ingrédients).
  • 4 pots de farine.
  • 1,5 sachet de levure chimique.
  • 6 œufs.
  • 1 pot d’huile d’olive parfumée à l’orange.
  • 3 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger.
  • 4 gouttes d’huile essentielle de mandarine rouge.
  • le zeste d’une orange.
  • colorant rouge en gel.

Et n’hésitez pas à postez un commentaire directement sur le blog si vous avez d’autres questions ou remarques… et surtout postez des photos de vos créations pascales, j’ai hâte ! Merci !

 

Cannelé bordelais et ses variations

canneles2

Le grand classique de mon répertoire!

J’ai découvert les cannelés lorsque mon mari est retourné en week-end à Bordeaux voir des amis d’étude, il y a quelques années. Il m’a rapporté une jolie boîte de ces spécialités (de la maison Baillardran: voir Liens gourmands). J’ai adoré le croquant extérieur et le moelleux à l’intérieur avec ces notes de rhum et de vanille ! J’ai donc cherché des recettes et mis au point celle qui me convient. La voici !

Cette recette a l’avantage de vous permettre d’utiliser des jaunes d’œufs qui vous restent (spécialement si vous avez essayé la recette précédente : https://flagrantdelis.wordpress.com/2014/03/09/fraicheur-orange-sanguine-fleur-doranger/ , laquelle nécessite d’utiliser que les blancs pour la dacquoise et la meringue!)

Ingrédients :

  • 45 cl de lait demi-écrémé.
  • 150 gr. de sucre de canne brut en semoule fine.
  • 150 gr. de farine blanche.
  • 45 gr. de beurre doux.
  • 15 gr. de beurre demi-sel.
  • 3 jaunes d’œuf.
  • 3 cs. de rhum agricole.
  • 1/2 cc. de poudre de vanille bourbon BIO (à défaut, une gousse de vanille que vous fendez dans la longueur avant de la mettre infuser).

Préparation : 15 minutes.

Temps de repos : 24 heures.

Cuisson : 65 minutes au four.

Matériel : une casserole, une jatte, un fouet, des moules en silicone 8x taille originale ou 30 x taille bouchée, une grille à pâtisserie.

– Portez à ébullition le lait avec la poudre de vanille (ou la gousse fendue dans la longueur).

– Éteignez la plaque de cuisson, laissez infuser, puis ajouter les deux sortes de beurre coupés en parcelles pour le faire fondre.

– Laissez tiédir.

– Dans une jatte, mélangez la farine, le sucre et les jaunes d’œuf. Votre mélange sera un peu grumeleux, il ne faut pas vous en inquiéter.

IMG_4912

– Une fois le lait vanillé-beurre bien refroidi, versez lentement sur le mélange farine-sucre-oeuf. Versez en plusieurs fois. La pâte est très liquide, à nouveau, ne vous inquiétez pas, c’est normal.

– Ajoutez le rhum.

– Placez dans un récipient pouvant aller au réfrigérateur et laissez ainsi reposer au frais durant 24 heures. Il ne faut absolument pas négliger cette étape, capitale pour la réussite de vos cannelés !

– Le lendemain : préchauffez votre four à 240°C position chaleur tournante.

– Sortez votre préparation du réfrigérateur, mélangez bien une nouvelle fois. La pâte est toujours liquide.

– Versez le mélange dans des moules en silicone, en remplissant pas tout à fait jusqu’en haut (à 1/2 cm. du bord supérieur). Si vous utilisez des moules en cuivre ou en aluminium, il faut les beurrer au préalable.

– Enfournez durant 10 minutes à 240°C, puis baissez la température de votre four à 180°C et poursuivez la cuisson pendant encore 50 minutes (s’il s’agit de cannelés moyens, si vous faites des minis, il faut réduire le temps de cuisson à 30 minutes environ, 4 minutes à 240°C et 26 minutes à 180°C).

– Sortez les cannelés du four et démoulez-les immédiatement sur une plaque recouverte d’une natte à pâtisserie.

– Remettez au four pour 5 minutes maximum, afin de faire dorer et caraméliser la croûte de vos cannelés.

Cette étape (remettre au four pour dorer) peut s’avérer superfétatoire si vous avez des moules en cuivre ou en aluminium. Elle est nécessaire pour les moules en silicone qui ont l’avantage de ne pas nécessiter l’ajout de matière grasse supplémentaire, mais qui ont l’inconvénient d’empêcher une belle croûte croustillante et dorée. Pour y remédier, il suffit de repasser les cannelés au four quelques minutes !

– Sortez les cannelés bien dorés du four et déposez-les sur une grille à pâtisserie pour refroidir.

canneles1

canneles4

 

Variantes du traditionnel cannelé

Variante I
« Amande & Vanille »                           RECETTE SANS LACTOSE

IMG_4894

Il me restait du lait d’amande BIO sans sucres ajoutés et j’avais envie de tester une variante des traditionnels cannelés, alors voici ma recette des cannelés à l’amande et vanille :

  • 45 cl de lait d’amande BIO sans sucres ajoutés.
  • 150 gr. de sucre de canne brut en semoule.
  • 150 gr. de farine blanche.
  • 45 gr. de beurre doux.
  • 15 gr. de beurre demi-sel.
  • 3 jaunes d’œuf.
  • 1 cs. d’amaretto.
  • 1 cs. de rhum agricole.
  • 1 cc. d’arôme d’amandes amères.
  • 1/2 cc. de poudre de vanille bourbon BIO (à défaut une gousse de vanille).

– Procédez de la même manière que pour les cannelés bordelais traditionnels, mais remplacez le lait et le rhum, respectivement pas le lait d’amande et par l’amaretto, le rhum et l’arôme d’amande !

Note : du fait de l’absence de lactose dans le lait d’amande, la croûte de vos cannelés ne sera pas aussi caramélisée que celle des cannelés traditionnels, puisque le lactose, qui est un glucide naturel permettant la caramélisation, est absent de la recette de cette variante. Cependant si vous respectez bien la cuisson en deux temps, vous pouvez quand même obtenir une jolie croûte dorée (un peu plus sèche que celles des cannelés bordelais traditionnels) et un intérieur moelleux…

IMG_4896

IMG_4893

Variante II
« English cannelés »

J’ai aussi testé une variante en remplaçant la vanille par du thé « English breakfast » que j’ai mis dans un sachet pour le faire infuser dans le lait. Retirez votre boule à thé ou sachet avant de mettre le beurre en parcelles à fondre. J’avais remplacé le rhum par de l’amaretto, mais vous pouvez essayer avec du whisky pour un côté « very scottish », isn’t it !

 

Un peu d’histoire…

Le cannelé a pris naissance au XVIème siècle à Bordeaux dans le couvent des Soeurs annonciades, lesquelles récoltaient la farine dans les cales des bateaux et confectionnaient ce petit gâteau pour les plus démunis de la ville. Ce délice doit son nom à la forme des moules utilisés.
(Source : site internet Baillardran)