Moelleux chocolat noir & trait de mandarine

  Me revoilà ! Grâce à Anne qui m’a demandé la recette… l’occasion de poster l’une des mes pâtisseries.

Ici, il n’y a pas de farine, donc NO gluten !

Belle semaine 🙂

Ingrédients (pour 8 moelleux) :

  • 240 gr. de chocolat noir (au moins 65% de cacao).
  • 160 gr. de beurre doux.
  • 125 gr. de poudre d’amandes.
  • 200 gr. d’œuf (soit 4 œufs).
  • 150 gr. de cassonade.
  • 1 pointe de couteau de bicarbonate de soude.
  • 1 mandarine.
  • 2 CS de Cointreau.

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 25 minutes.

 

Cassez le chocolat en morceaux dans une jatte et faites-le fondre au bain marie avec le beurre doux coupé en parcelles.

Une fois le mélange fondu et bien homogène, sortez du feu et ajouter la poudre d’amandes. Mélangez bien et mettez de côté.

Dans une autre jatte, cassez les œufs entiers et battez-les en omelette.

Ajoutez la cassonade et le pointe de bicarbonate de soude sur les œufs et battez jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Incorporez le zeste de la mandarine, le jus de la mandarine et deux cuillères à soupe de Cointreau (ou Grand-Marnier).

Versez pas-dessus le mélange chocolat, beurre et amandes. Mélangez énergiquement le tout et versez dans un moule en silicone à empreintes de 8 petits muffins (ou autre forme si le cœur vous en dit…)

Enfournez à four chaud à 180°C durant 25 minutes, position chaleur tournante.

Laissez bien refroidir avant de démouler sinon vos moelleux vous s’émietter… l’idéal et de les placer au frigo avant de les démouler.

 

Brioche de l’Épiphanie

brioche épiphanie

Dans quelques jours, nous célèbrerons l’Épiphanie. En France, la tradition veut que l’on partage une tarte frangipane (que j’adore et dont je vais essayer de poster une recette cette semaine). Dans le Sud de la France et en Suisse, l’on partage souvent une couronne des rois faite à base de pain brioché. Je vous propose donc une recette simple, qui sent bon la fleur d’oranger pour réussir une jolie couronne à partager au petit-déjeuner déjà. A vos fourneaux !

brioche épiphanie2

Ingrédients :

  • 40 gr. de beurre doux.
  • 12 gr. de levure fraîche.
  • 1 oeuf entier (env. 50 gr.)
  • 95 gr. de lait entier.
  • 15 gr. d’eau de fleur d’oranger.
  • 150 gr. de farine de fleur.
  • 100 gr. de farine de seigle.
  • 22 gr. de cassonade fine.
  • 1 pincée de sel.
  • 1 pincée de bicarbonate de soude.
  • 1 jaune d’oeuf.
  • 1 CS d’huile de pépins de raison.
  • 1 poignée de sucre grelot.
  • 1 jolie fève, en céramique de préférence.

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de repos : 1 heure de levée, puis 30 minutes et à nouveau 30 minutes.

 

Préparation :

Réchauffez très légèrement le lait s’il sort du frigo, mais pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait tiède.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois les farines, puis le sucre, le sel et enfin le bicarbonate. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente jusqu’à obtention d’une masse homogène.

Sortez la pâte et pétrissez-la à la main au moins 6 minutes.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes, le beurre doit être complètement intégré. La pâte colle très légèrement aux doigts.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre humide et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte pour la dégazer, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes.

Sortez la pâte du frigo et séparez-la en 8 portions d’environ 60 gr.

Avec chaque pâton formez des ronds. Façonnez de jolies boules avec la paume de la main.

Dans l’une des boules placez une fève, bien au centre.

Disposez les boules de pâte en marguerite et écrasez légèrement la boule du milieu. La boule contenant la fève se trouve en principe sur l’extérieur et ne constitue pas la boule centrale.

Laissez gonfler à nouveau durant 30 minutes sous le torchon humide.

Badigeonnez au pinceau un peu de mélange jaune d’œuf et huile sur les boules.

Parsemez les grains de sucre et enfournez à 185°C durant 15 minutes.

Laissez refroidir sur une voilette.

Cake moelleux citron

Me revoilà avec une recette simple  et pleine de saveurs. J’aime beaucoup le citron alors j’ai testé la recette du « Cake Ultime Citron » de La cuisine de Bernard. J’ai évidemment adapté le tout : moins sucré :-D, plus citronné et deux-trois ajustements….

Je suis satisfaite du résultat, mais je vais encore essayer d’améliorer la recette pour diminuer encore la quantité de sucre et aussi celle de beurre… en attendant, c’est une recette savoureuse et rapide donc je vous la livre déjà !

Ingrédients :

  • 170 gr de sucre cassonade brun.
  • 75 gr. de beurre doux.
  • 40 gr. de beurre salé aux gros grains de sel.
  • le zeste de deux citrons jaune.
  • 3 œufs moyens (env. 160 gr.)
  • 140 gr. de farine blanche.
  • le jus de deux citrons jaunes (90 gr.)
  • 1 cc. rase de levure chimique
  • 1 cc. rase d’acide citrique.
  • 1 pte de couteau de bicarbonate de soude.

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 40 minutes.

Temps de repos : 1 heure au moins.

Temps pour le glaçage : 15 minutes.

 

Faites préchauffer votre four à 180°C.

Dans une jatte, coupez les deux sortes de beurre en parcelles et mettez-le fondre au mico-ondes (ou bain-marie).

Ajoutez le sucre cassonade par dessus et fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse (dans la recette de Bernard, il ne faut surtout pas mélanger longuement, afin de ne pas faire rentrer d’air dans la masse, l’idée étant que le cake ne gonfle pas. Moi j’aime bien les vrais cakes qui gonflent un peu donc je blanchis le sucre avec le beurre !)

Râpez les zestes dans la jatte.

Ajoutez les œufs, un à un.

Incorporez la farine tamisée avec la levure chimique, le bicarbonate et l’acide citrique, en pluie, peu à peu.

Finalement, ajoutez le jus des deux citrons.

Versez la pâte dans un moule à cake et placez dans le four chaud (air tournant).

Au bout de 10 minutes, baissez la température du four à 160°C.

Laissez cuire encore 30 minutes.

Plantez la lame d’un couteau dans le cake pour vérifier la cuisson, elle doit ressortir propre et sèche.

Sortez le moule du four, démoulez instantanément et emballez dans un film plastique et fermez bien..

Laissez refroidir ainsi pendant une heure au moins.

Glaçage :

  • 70 gr. de sucre glace.
  • 25 gr. de jus de citron.
  • le zeste d’un citron jaune.

Dans un bol, mélangez le sucre glace et le jus de citron.

Posez le cake débarrassé du film plastique sur une voilette.

Coulez le glaçage dessus et lissez avec une spatule afin qu’il soit très fin.

Mettez le cake dans le four à 100°C durant 10 minutes environ pour sécher le glaçage.

Sortez le cake, posez le sur la voilette à nouveau et râpez le zeste dessus.

C’est prêt 😀

 

 

Charlotte Sophie la Girafe – chocolat & baies des bois (le Meilleur Pâtissier M6)

charlotte girafe

Chose promise dans le dernier post, chose due ! 😉 Voici ma revisite de la charlotte, première épreuve de l’émission le Meilleur Pâtissier de la semaine dernière ;-). Pour rester dans le thème de l’enfance, une version Sophie la Girafe – le jouet incontournable des petits bouts -, remplie de chocolat et de baies de bois pour apporter de l’acidité et de la fraîcheur à la masse chocolatée 😉 ❤

charlotte girafe2

Biscuit cuillère imprimé girafe

Ingrédients :

  • 65 gr. de farine blanche.
  • 15 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 66 gr. de sucre semoule.
  • 95 gr. de blancs d’œuf.
  • 60 gr. de jaune d’œuf (compter 3 gros œufs).
  • 1 pte de couteau de bicarbonate de soude.
  • 20 gr. de cacao en poudre non sucré.

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 3 minutes puis 7 minutes.

Dans une jatte, montez les blancs en neige avec une pointe de couteau de bicarbonate de soude. Ajoutez progressivement le sucre dès que les blancs commencent à mousser.

Une fois les blancs montés, ajoutez les jaunes d’oeuf.

A l’aide d’une maryse, incorporez ensuite délicatement la farine tamisée et la fécule de maïs.

Une fois le mélange bien homogène, prélever 3 cs de l’appareil et remplissez une poche à douille munie d’un embout lisse et fin (ou coupez juste la pointe du sachet si vous avez des poches jetables).

Sur la plaque du four recouverte de papier cuisson, dessinez avec la poche à douille une sorte de maillage (les contours des taches marrons de la peau de girafe).

Enfournez à four chaud à 220°C durant 2 minutes 30 secondes.

Pendant ce temps, ajoutez la poudre de cacao à votre appareil.

Sortez la plaque du four et étalez le reste de la masse cacao sur votre maillage.

Baissez le four à 200°C et laissez cuire 7 minutes.

Sortez la plaque et retournez immédiatement la pâte sur un torchon propre humide. Laissez refroidir 2 minutes.

Déposez la pâte – beau côté contre le fond – dans un saladier pour lui donner la forme arrondie, en découpant une tranche si nécessaire, et posez un poids par dessus (un autre saladier plus petit par exemple).

Laissez refroidir.

 

Mousse dense au chocolat

Ingrédients :

  • 240 gr. de chocolat noir.
  • 50 gr. de beurre.
  • 3 feuilles de gélatine.
  • 3 cs. d’eau chaude.
  • 150 gr. d’oeuf (3 oeufs).
  • 1/2 cc de bicarbonate de soude.
  • 72 gr. de sucre semoule.

Temps de préparation : 10 minutes.

 

Dans une jatte, mettez tremper les feuilles de gélatine dans l’eau froide afin qu’elles ramollissent.

Faites fondre le chocolat cassés en morceaux au bain-marie.

Ajoutez le beurre.

Une fois le chocolat et le beurre fondus, sortez du feu et ajoutez les jaunes d’œuf.

Rajoutez le sucre en pluie.

Sortez la gélatine de l’eau et essorez-la. Faites la fondre dans l’eau chaude mais pas bouillante.

Incorporez l’eau gélatine dans le mélange chocolat.

Battez les blancs d’œuf en neige avec le bicarbonate de soude.

Délicatement, ajoutez les blancs en neige à votre préparation chocolat.

Laissez refroidir à température ambiante le temps de dresser.

 

Dressage

Ingrédients :

  • votre mousse chocolat.
  • 125 gr. de mélange baies de bois (frais ou décongelé et égoutté).
  • votre saladier tapissé du biscuit cuillère.
  • 50 gr. de sucre.
  • 15 cl. d’eau.

Temps de préparation : 5 minutes deux fois.

Temps de repos : 3 heures puis 30 minutes (idéalement).

 

Versez la moitié de votre mousse au chocolat dans le biscuit cuillère qui tapisse le fond du saladier.

Déposez délicatement les baies en répartissant bien.

Découpez les bords de la charlotte pour qu’ils affleurent le bord du saladier et soient bien droits.

Avec les chutes de biscuit, faites du couche sur les baies des bois.

Recouvrez du reste de la mousse au chocolat.

Lissez bien le dessus et placez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Peu avant de déguster, mettez le sucre et l’eau dans une casserole et portez à ébullition. Laissez cuire à gros bouillon une minute. Retirez du feu.

Sortez la charlotte du frigo. Démoulez sur un plat de service.

A l’aide d’un pinceau, badigeonnez le biscuit de sirop pour faire briller.

Dans l’idéal, remettez la charlotte au frais pendant 30 minutes, mais vous pouvez déjà l’attaquer si vous ne pouvez plus attendre 🙂

charlotte choco baies inside

 

 

 

 

Moelleux au chocolat (le Meilleur Pâtissier M6)

Tarte au chocolat

On continue avec les épreuves du Meilleur Pâtissier sur M6. Le thème de la troisième semaine était : les gâteaux de notre enfance. Je vous proposerai très vite ma version revisitée de la charlotte, c’est sûr. En attendant, pour moi, le gâteau des enfants est au chocolat et ça tombait bien parce que mon mari est rentré cette semaine à la maison avec une recette de tarte au chocolat. Une recette vraiment expéditive, parfaite pour improviser un goûter ou un dessert. Son moelleux et son parfum fera sans nul doute l’unanimité 😉

Tarte au chocolat2

Ingrédients :

  • 100 gr. de chocolat noir 75%.
  • 100 gr. de beurre doux.
  • 150 gr. d’œuf (environ 3 œufs).
  • 50 gr. de farine.
  • 150 gr. de sucre cassonade fin.

Temps de préparation : 7 minutes.

Temps de cuisson : 25 minutes.

 

Cassez le chocolat en morceaux dans une jatte et faites-le fondre au bain marie.

Pendant ce temps, dans une autre jatte, cassez les œufs entiers et battez-les en omelette.

Ajoutez le sucre sur les œufs et battez jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Coupez le beurre en parcelles dans la jatte contenant le chocolat à moitié fondu.

Tamisez la farine dans le mélange œuf et sucre. Mélangez pour obtenir une masse homogène.

Une fois le chocolat et le beurre bien fondus au bain-marie, versez-les sur le mélange œuf-sucre-farine.

Mélangez bien le tout et versez dans un moule en silicone de 24 à 26 cm.

Enfournez à four chaud à 180°C durant 25 minutes, position chaleur tournante.

C’est prêt … saurez-vous attendre que le moelleux refroidisse ? 😉

 

Baby Tropézienne

baby tropezienne 2

Après de longues semaines d’absence, me revoilà… 😉

Le titre de la recette du jour ne doit rien au hasard, car durant mon absence de la blogosphère culinaire, j’ai eu une jolie baby girl et je suis partie en vacances dans le Sud de la France. Mes sources d’inspiration étaient ainsi toutes trouvées pour ma rentrée culinaire ❤ 🙂

Recette pour 16 baby tropéziennes, en petites portions individuelles (ou 6 petites et une moyenne comme je l’ai fait), c’est plus fun que l’originale et ça permet de les emporter en pique-nique ou à l’extérieur plus aisément.

baby tropezienne 3

 

Commencez par réaliser la brioche. J’ai repris ma recette de brioche légère, que je trouve bien adaptée à cette recette, vu les quantités de beurre et d’œuf contenues dans la crème tropézienne :

Brioche légère :

  • 36 gr. de beurre doux.
  • 1 œuf entier.
  • 10 gr. de levure fraîche de boulangerie.
  • 110 gr. de lait demi-écrémé.
  • 250 gr. de farine blanche.
  • 1 pincée de sel.
  • 20 gr. de sucre cassonade fin.
  • qq. poignées de sucre en gros grains (j’ai utilisé du sucre en forme d’étoiles dans mon cas).

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de repos : première levée = 1 heure; temps au réfrigérateur = 30 minutes et seconde levée = 1 heure minimum.

Temps de cuisson : 15 minutes à four chaud.

 

Réchauffez légèrement le lait, pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois la farine, le sucre et le sel. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente au moins 6 minutes pour que la pâte soit homogène et tous les ingrédients bien intégrés.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre humide et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte pour la dégazer, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes.

Sortez la pâte du four, puis farinez le plan de travail. Sortez la pâte du frigo et séparez-la en 12 portions d’environ 35 gr.

Étalez chaque pâton l’un après l’autre en rond. Repliez le bord etfaçonnez de jolies boules avec la paume de la main. Mettez les boules dans des petites » cups » en carton allant au four.

 

Laissez gonfler à nouveau durant une heure sous le torchon humide.

Badigeonnez au pinceau un peu de mélange jaune d’œuf et lait sur les brioches. Parsemez les grains de sucre et enfournez à 180°C durant 15 minutes.

Laissez refroidir sur une voilette.

 

Crème tropézienne :

Il s’agit en réalité du mélange de deux crèmes : une crème mousseline et une chantilly. Il faut donc commencer par préparer une crème pâtissière, la monter au beurre en mousseline. Puis mélanger avec la crème chantilly.

  • 500 gr. de lait entier.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 60 gr. de jaune d’oeuf.
  • 125 gr. de sucre cristallisé.
  • 50 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 2 cs. d’eau de fleurs d’oranger.
  • 175 gr. de beurre pommade.
  • 175 gr. de crème liquide demi-écrémée.
  • 25 gr. de mascarpone.

Temps de préparation : 15 minutes la mousseline et 5 minutes la chantilly.

Temps de repos : environ 1 heure la crème pâtissière avant de la préparer en mousseline. Puis 30 minutes la crème tropézienne avant de l’utiliser pour le montage.

 

Préparez une crème pâtissière : mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir. 

Dans un saladier faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.


Incorporez la fécule de maïs et mélangez. Ajoutez la fleur d’oranger et mélangez encore.

Hors du feu, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange œufs et sucre en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole et faites cuire jusqu’à ce que la crème s’épaississe.


Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole.

Fouettez constamment et à feu doux.

Filmez la crème pâtissière au contact et faites la refroidir jusqu’à environ 30°C. (elle ne doit pas être trop froide, alors ne la placez pas au réfrigérateur)

 

Dans la cuve du robot, crémez le beurre pommade.

 

Prenez votre crème pâtissière (fouettez-la un peu) et versez-la en trois fois dans la cuve sur le beurre pommade.

 

Fouettez jusqu’à ce que votre mousseline soit foisonnée et qu’elle ait la texture d’une mousse.

 

Dans un récipient placé au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes, pesez la crème liquide bien froide et le mascarpone. Montez le mélange en chantilly. J’ai ajouté le mascarpone afin que la crème tropézienne soit un peu plus ferme et tienne bien. Après, il est exact que cela donne un petit goût qui diffère de celui d’origine alors vous pouvez  sans problème fouettez 200 gr. de crème liquide toute seule si vous préférez.

Mélangez délicatement à la spatule les crèmes mousseline et chantilly. Réservez la crème tropézienne au frais.

 

Montage :

Coupez délicatement avec un couteau dentelé les petites brioches afin de réaliser un chapeau. Si vous avez fait une brioche moyenne, coupez-la à mi-hauteur. Posez le chapeau de côté.

Avec un pinceau badigeonnez les fonds d’un peu d’eau de fleurs d’oranger. N’en mettez pas trop pour ne pas mouiller la brioche.

Étalez une généreuse couche de crème tropézienne sur les fonds. Si vous avez fait un grand modèle, vous pouvez la déposer à l’aide d’une poche à douille pour un plus joli résultat visuel. Pour les minis brioches, cela ne change pas beaucoup. Arrêtez vous à qq. millimètres du bord pour les minis et centimètres pour la grande afin que la crème ne déborde pas.

Remettez les chapeaux sur les brioches et pressez très légèrement, la crème doit rejoindre les bords de la brioche.

Placez au frais au moins 30 minutes, puis dégustez ! 😉

 

baby tropezienne

 

Gâteau damier {Baby Shower}

IMG_5925

Ce dimanche, nous avons organisé une sorte de Baby Shower pour l’arrivée imminente de notre mini-princesse. Elle a été outrageusement gâtée 😉 <3, mais bon ce n’est pas le but de cet article, on va parler pâtisserie ici ! 😉

J’avais préparé pour l’occasion deux Fashion Croc’cakes dont le succès ne se dément pas (la recette est ici), des minis caracs à l’eau de rose (par ici la recette) et donc ce fameux gâteau damier. Les saveurs usuelles mais des valeurs sûres : vanille et chocolat.

IMG_5929

Le montage demande un peu de patience et il faut du temps à cause des cuissons successives (sauf si vous avez un grand four et trois moules de même taille) mais ce n’est pas extrêmement difficile à réaliser. Voici comment je m’y suis prise…

IMG_5926

Ingrédients :

  • 375 gr. de yaourt nature ordinaire.
  • 680 gr. de sucre.
  • 600 gr. de farine blanche.
  • 3 œufs.
  • 18 gr. de levure chimique.
  • 15 cl d’huile d’olive ou de tournesol.
  • colorant en gel de la couleur de votre choix (ici rouge)
  • 2 cs d’arôme naturel de vanille.
  • 150 gr. de chocolat noir 72%.
  • 1 cs de poudre de cacao non sucré.

Pour la ganache chocolat :

  • 235 gr de chocolat noir.
  • 62 gr. de lait entier.
  • 62 gr. de crème liquide.
  • 10 gr. de beurre doux.

Pour la décoration :

  • 75 gr. de sucre glace.
  • 150 gr. de Philadelphia nature.
  • de la pâte à sucre rouge.
  • du colorant gel rouge.
  • 2 emballages de biscuits au chocolat type « Fingers ».

 

Temps de cuisson : 3 fois 50 minutes.

Temps de préparation : 15 minutes pour l’appareil, 20 minutes pour la découpe, puis 40 minutes pour le dressage et la décoration.

 

Dans une jatte, mélangez les oeufs et le sucre et battez vivement jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez la farine et la poudre à lever et incorporez bien.

Ajoutez l’huile et enfin le yaourt.

Mélangez bien pour évitez les grumeaux.

Lorsque le mélange est homogène, séparez votre pâte en trois (environ 560 gr. de pâte dans chaque récipient).

Dans le premier bol, ajoutez uniquement 1 cs. d’arôme naturel de vanille (et une couleur si vous voulez un damier multicolore).

Dans le deuxième bol, ajoutez 1 cs. d’arôme de vanille et qq. gouttes de gel colorant, selon l’intensité de la couleur souhaitée.

Dans le troisième bol ajoutez le chocolat noir préalablement fondu au bain-marie et la poudre de cacao.

Versez l’une des préparations dans un moule de 22 cm de diamètre et mettez au four préchauffé durant 50 minutes à 190°C. Après 15 minutes couvrez le moule de papier cuisson pour éviter que le dessus grille trop et colore trop.

Le gâteau est cuit quand vous pouvez planter un cure-dent dans le gâteau et qu’il ressort sec.

Répétez la même opération avec les deux autres préparations.

Lorsque vos gâteaux sont cuits et refroidis, découpez les bords de chaque gâteau pour obtenir un rond de 18 cm.

Repérez ensuite le milieu des gâteaux et découpez deux cercles, l’un à 6 cm l’autre à 12 cm du centre (préparez des gabarits en carton et plantez un cure-dent au centre pour vous aider).

Alternez ensuite les disques des trois gâteaux de différentes couleurs pour obtenir 3 gâteaux ressemblant à des « cibles ». Pour cela, badigeonnez les bords internes des cercles de sucre glace (eau et sucre glace mélangés jusqu’à obtention d’une « colle » assez épaisse) ou de ganache chocolat (235 gr de chocolat noir fondu dans 62 gr. de lait. 62 gr. de crème liquide et 10 gr. de beurre doux) avec un pinceau avant de placer le cercle plus petit à l’intérieur.

Posez un premier gâteau sur votre plat de service. Etalez une couche de sucre glace ou de ganache chocolat, puis superposez le deuxième gâteau. Répétez l’opération avec le troisième gâteau. Le dressage est terminé !

Recouvrez ensuite intégralement le gâteau d’une fine couche de ganache chocolat.

Appliquez une fine couche de ganache sous les biscuits « Fingers » et collez-les sur tout le pourtour du gâteau.

Finissez le reste de ganache en lissant le dessus du gâteau.

Réservez au frais.

Préparez le glaçage avec le sucre glace et le Philadelphia et du colorant pour obtenir une pâte assez dense. Dressez dans une poche à douille. Dans la pâte à sucre découpez des motifs.

Sortez le gâteau du réfrigérateur. Etalez une fine couche de glaçage sous les motifs en pâte à sucre et collez-les.

Décorez le gâteau avec le glaçage puis nouez un ruban.

C’est terminé !

 

 

 

Muffins curry mangue et lait de coco

De petits muffins aux saveurs de l’Inde pour un apéritif, un buffet, un brunch ou pour changer des chips en accompagnement d’un BBQ. Des saveurs qui changent de l’ordinaire 😉

P1070605

Ingrédients :

  • 3 oeufs.
  • 80 gr. de farine blanche.
  • 80 gr. de farine mi-blanche.
  • 1 sachet de levure chimique.
  • 13 cl. de lait de coco.
  • 7 cl. d’huile d’olive.
  • 1/2 courgette.
  • 1 petit oignon.
  • 2/3 d’une belle mangue.
  • 4-5 cs. de curry de Madras.
  • 1 cs. de paprika.
  • 1 cs. de poivre noir.
  • 1 pte de couteau de bicarbonate de soude.

P1070604

 

 

Temps de préparation : 20 minutes.

Temps de cuisson : 35 minutes au four préchauffé  à 180°C.

 

Lavez la courgette, épluchez l’oignon et la mangue. Détaillez l’oignon en fines lamelles, coupez la courgette en duxelles et la mangue en petits cubes. Réservez.

Dans une jatte, fouettez les œufs avec les farines.

Ajoutez la levure et le bicarbonate, puis le lait de coco et l’huile.

Epicez : curry, paprika, poivre et évtl. un peu de sel.

Goûtez et rectifiez l’assaisonnement selon votre palais.

Incorporez la courgette, l’oignon et la mangue.

Remplissez aux 2/3 un moule en silicone à empreinte de petits muffins. Vous pouvez aussi utiliser un moule à cake rectangle, mais la cuisson sera plus longue.

Enfournez à four chaud pendant 35 minutes environ.

A la sortie du four démoulez et laissez refroidir sur une voilette.

P1070606

Volcans chocolat noir & piment d’Espelette (Valentine’s Day)

Un petit pêché mignon très gourmand, le chocolat noir puissant rencontre le piment d’Espelette pour un mélange de saveurs explosif ! A servir avec des framboises pour l’acidité et la fraîcheur. Et pour que ce dessert reste sexy, une grande partie du beurre est remplacée par de la compote de pommes : on conserve le moelleux, non le gras ! 😉 ce petit a tout pour plaire ❤ ❤ ❤

P1070599

 

Ingrédients :

  • 125 gr. de chocolat noir.
  • 130 gr. de compote de pommes non sucrée.
  • 35 gr. de beurre.
  • 35 gr. de sucre.
  • 30 gr. de farine blanche.
  • 1 cs. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 2 œufs.
  • 1 pte de couteau de bicarbonate de soude.
  • 1 cc. de poudre à lever.
  • 1 cc. de piment d’Espelette en poudre grossière.
  • 100 gr de chocolat noir.
  • 50 gr. de crème fleurette entière.

Temps de repos : 1 nuit au congélateur pour la ganache chocolat.

Temps de cuisson : 15-20 minutes à four préchauffé.

Temps de préparation : 5 minutes la veille puis 12 minutes.

 

Préparez la ganache chocolat la veille :

  • 100 gr. de chocolat noir
  • 50 gr. de crème fleurette entière BIO.

Portez la crème à ébullition. Versez-la en trois fois sur le chocolat noir en morceaux. Émulsionnez bien pour que le mélange soit lisse et homogène.

Remplissez un bac à glaçons de votre ganache afin d’obtenir de petits cubes.

Laissez refroidir à température ambiante puis placez au congélateur pour une nuit.

 

Le lendemain préparez la pâte à cake :

Préchauffez votre four à 180°C

Faites ramollir le beurre au bain-marie et ajoutez dedans le chocolat coupé en morceaux, jusqu’à obtenir un mélange lisse et homogène.

 

Battez en mousse les œufs avec le sucre. Ajoutez le piment d’Espelette.

 

Mélangez dans un saladier la farine, Maïzena, bicarbonate et poudre à lever.

 

Versez en pluie le mélange de farine-bicarbonate et poudre à lever sur les œufs battus avec le sucre.

 Incorporez délicatement le mélange beurre-chocolat.

Mixez grossièrement les griottes préalablement égouttées.

Ajoutez la compote de pommes.

Mélangez bien votre masse.

Remplissez un moule en silicone au 2/3 environ.

Déposez dessus un mini cube de ganache chocolat noir congelé. Enfoncez très légèrement.

Ajoutez une cs. de pâte par-dessus.

Enfournez vos petit volcans pour 15-20 minutes. En gonflant les petits cakes vont s’ouvrir et laisser le chocolat noir sortir.

Sortez les volcans du four et démoulez-les pour les laisser refroidir sur une voilette.

Servez avec des framboises. J’y ai ajouté des petits cœurs en pâte chocolat et des petits cœurs en gelée de framboises (réalisés simplement avec du jus de framboises, de la compote de pommes et de l’agar-agar) <3.

 

P1070601

Tiramisù revisité (Le Meilleur Pâtissier M6)

Tout d’abord, chers amis gourmands, je tiens à m’excuser de mon absence de la blogosphère ces dernières semaines… le rush avant les fêtes tout le monde connaît. Bref, me revoilà, avec des recettes que je voulais poster depuis longtemps mais que je n’ai pas eu le temps de vous soumettre. Alors voici le premier article, très en retard !

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai suivi avec délectation de concours du « Meilleur pâtissier » sur M6 et je me suis amusée à faire quelques épreuves dans ma cuisine, pour le fun !

Au début du concours « Le Meilleur Pâtissier », Cyril Lignac a demandé aux candidats de revisiter le tiramisù. Je me suis aussi pliée à cet exercice, en conservant les saveurs usuelles : biscuits cuillères, café, mascarpone. J’ai ajouté une ganache chocolat et un fond pâte feuilletée pour le présenter sous forme de charlotte. Voici ma recette et je profite de l’occasion pour corriger l’hérésie commise par la voix off : il n’y a pas de crème en sus du mascarpone dans la vraie recette du tiramisù !!!! 😉 je suis sûre que je ne suis pas la seule à avoir noté cette erreur !

revisite tiramisu

 

Ingrédients (pour un moule à charnières de 20 cm de diamètre) :

  • 50 gr. de sucre cristallisé + 1 cs.
  • 2 oeufs très frais.
  • 250 gr. de mascarpone.
  • 1 citron BIO.
  • 1 orange BIO.
  • 1 pincée de sel de cuisine.
  • 1,5 dl de café chaud très fort (double espresso par exemple).
  • 150 gr. de biscuits à la cuiller.
  • 120 gr. de chocolat noir à pâtisser.
  • 65 gr. de crème fraîche liquide.
  • 20 gr. de beurre doux en parcelles.
  • 1 pâte feuilletée.

 

Dans une jatte mélanger les 50 gr. de sucre et les 2 jaunes d’oeuf, jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Incorporez le mascarpone et les zestes de la moitié de l’orange et de la moitié du citron, après les avoir bien rincés sous l’eau.

Dans le bol du batteur, mettez les blancs d’oeuf, un trait de jus de citron, le sel et commencez à battre en neige.

Lorsque le mélange mousse, ajoutez la cs de sucre.

Battez jusqu’à obtention de blancs en neige ferme et brillante.

Insérez doucement les blancs à la masse mascarpone, sans écraser les blancs, en soulevant la masse depuis le fond de la jatte vers le haut.

Une fois le mélange homogène, placez la crème mascarpone au frais.

Faites bouillir la crème liquide dans une petite casserole. Hors du feu ajoutez le chocolat noir en morceaux, faites bien fonde. Ajoutez ensuite le beurre en parcelles.

Laissez reposer à température ambiante ou au frais.

Étalez le pâte feuilletée, découpez un cercle et cuisez-le à blanc avec des noyaux dessus.

Sortez du four et laissez refroidir.

Placez le fond de pâte feuilletée au fond d’un moule à charnières.

Mettez la ganache chocolat dans la poche à douille et garnissez généreusement le fond de pâte.

Taillez les biscuits à la cuiller à hauteur du moule et imbibez-les de café fort du côté non sucré, puis garnissez les côtés du moule, bout arrondi des biscuits en dessus et côté sucré contre le moule, vers l’extérieur.

Ajoutez une grosse couche de mascarpone.

Remettez un peu de ganache chocolat et des morceaux de biscuits à la cuiller imbibés au centre, puis couvrez avec le reste de crème mascarpone.

Placez au frais durant au moins 2 heures.

Au moment de servir, avec le reste de ganache, dessiner un motif abstrait sur le dessus du gâteau, ôtez le moule à charnières, et décorez d’un ruban.

Bon appétit ! 😉

Attention : si vous ne mangez pas ce dessert/goûter/plaisir dans les 24 heures depuis la préparation, je vous suggère de jeter le reste, en raison des œufs crus contenus dans la recette ! mais en principe, il n’en reste plus…

 

Voici un autre exemple de revisite, en petits pots, sans fond en pâte feuilletée, et sans déco en ganache sur le dessus, juste de la poudre de cacao…

revisite2 tiramisu

 

Kanelbullar (petits pains suédois à la cannelle)

Kanelbullar2

Outre la cuisine, j’aime également beaucoup la lecture. J’ai des goûts littéraires variés et j’apprécie autant les auteurs français classiques que les romans policiers à suspens traduits… en ce moment, je lis la série de livres de Camilla Läckberg, auteure suédoise. J’aime beaucoup ses intrigues. Vous allez me demander « quel lien avec cette recette ? » J’y viens ! Dans les récits de Camilla Läckberg, lorsque les protagonistes ont un coup de blues, ils se retrouvent devant une tasse de thé fumante (j’adhère) et dégustent des petits pains à la cannelle. En fin de semaine dernière, j’ai eu un coup de baisse de moral, l’automne s’est installé, alors je n’ai eu qu’une envie : m’asseoir devant une tasse de thé brûlant et de croquer dans un petit pain à la cannelle. Voici la recette de ces petits délices. Comme je n’aime pas qu’ils soient trop sucrés, je ne fais aucun glaçage dessus à l’américaine (type Cinnamon rolls) et la recette reste peu sucrée. A vous de doser le sucre selon vos goûts ! 😉

 Kanelbullar

Ingrédients :

  • 36 gr. de beurre doux.
  • 1 œuf entier.
  • 10 gr. de levure fraîche de boulangerie.
  • 100 gr. de lait demi-écrémé.
  • 10 gr. de crème liquide demi-grasse.
  • 160 gr. de farine blanche.
  • 90 gr. de farine mi-blanche.
  • 1 pincée de sel.
  • 20 gr. de sucre cassonade fin.
  • 2 cs. de beurre doux fondu.
  • 2 cs. de sucre cassonade.
  • 5 cs. de cannelle en poudre.
  • 1 cs. de clou de girofle en poudre.

 

Temps de préparation : 20 minutes.

Temps de repos : première levée = 1 heure; temps au réfrigérateur = 30 minutes et seconde levée = 30 minutes.

Temps de cuisson : 20 à 25 minutes à four chaud.

 

 

Réchauffez légèrement le lait et la crème, pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait et la crème tiédis.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois les farines, le sucre et le sel. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente au moins 6 minutes pour que la pâte soit homogène et tous les ingrédients bien intégrés.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes pour que la pâte soit plus simple à travailler.

Préparez un moule à cake rectangle en silicone ou beurrer votre moule s’il n’est pas en silicone.

Farinez le plan de travail. Sortez la pâte du frigo et étalez la pâte pour former un grand rectangle.

Dans un bol, faites fondre les 2 cs. de beurre au micro-ondes.

Badigeonner le rectangle de pâte du beurre fondu à l’aide d’un pinceau en silicone.

Répartissez dessus en saupoudrant le sucre cassonade, la cannelle, et le clou de girofle. Ajustez la quantité de sucre à ce moment-là, si vous être plus bec sucré 😉

Roulez le rectangle saupoudré dans la longueur. Coupez le cylindre en tranches de 2cm et disposez les « rondelles » à plat sur la plaque du four recouverte de papier cuisson.

Laissez à nouveau gonfler pendant 30 minutes.

Badigeonnez au pinceau un peu de lait sur chaque petit pain, saupoudrez rapidement de cannelle en poudre et éventuellement de sucre cassonade.

Enfournez à 180°C durant 20-25 minutes. Sortez du four et laissez refroidir sur une voilette.

Brioche curly aux pépites de chocolat noir

brioche curly choco4

Le dimanche matin, j’aime faire la grasse matinée et, une fois levée, déguster un brunch avec du bon pain frais et des viennoiseries. J’aime la tresse au beurre et la brioche. L’idée de cuire une belle brioche me trottait donc dans la tête depuis quelques semaines. Pour le parfum de la brioche, pas de suspense, le chocolat noir s’est imposé rapidement, compte tenu des goûts de mon époux… et des miens ! Puis, lorsque j’ai vu la recette de brioche à la noix de coco de La ligne gourmande, j’ai immédiatement adoré sa présentation pleine de punch, de sorte que j’ai repris son idée de minis roulés plutôt que de faire une grosse broche roulée ronde. Il ne restait plus qu’à la préparer !

En plus, mes envies de brunch coïncident parfaitement avec le concours « Dis-moi comment tu brunches » de Petite Cuillère  et Charentaises !

Dis-moi_comment_tu_brunches

 

Ingrédients :

  • 36 gr. de beurre doux.
  • 1 œuf entier.
  • 10 gr. de levure fraîche de boulangerie.
  • 100 gr. de lait demi-écrémé.
  • 10 gr. de crème liquide demi-grasse.
  • 180 gr. de farine blanche.
  • 70 gr. de farine mi-blanche.
  • 1 pincée de sel.
  • 20 gr. de sucre cassonade fin.
  • 45 gr. de chocolat noir (type Nestlé dessert Corsé)

 

brioche curly choco5

 

Temps de préparation : 20 minutes.

Temps de repos : première levée = 1 heure; temps au réfrigérateur = 30 minutes et seconde levée = 1 heure.

Temps de cuisson : 25 minutes à four chaud.

 

 

Réchauffez légèrement le lait et la crème, pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait et la crème tiédis.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois les farines, le sucre et le sel. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente au moins 6 minutes pour que la pâte soit homogène et tous les ingrédients bien intégrés.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes pour que la pâte soit plus simple à travailler.

Préparez un moule à cake rectangle en silicone ou beurrer votre moule s’il n’est pas en silicone.

Farinez le plan de travail. Sortez la pâte du frigo et séparez-la en 9 pâtons.

Étalez chaque pâton l’un après l’autre en longueur. Râpez grossièrement (ou coupez en petits morceaux) du chocolat noir (5 gr. par pâton donc 1 carré de Nestlé Dessert Corsé) sur la pâte étalée.

Roulez dans la longueur. Réservez. Répétez l’opération avec chaque pâton.

Une fois tous les pâtons étalés>chocolatés>roulés, coupez-les en deux dans la largeur, au milieu. Rangez-les verticalement dans le moule, côté coupé vers le bas.

Laissez gonfler à nouveau durant une heure.

Badigeonnez au pinceau un peu de lait sur la brioche et enfournez à 180°C durant 25 minutes.

Laissez refroidir, démoulez et régalez-vous !

 

brioche curly chocobrioche curly choco3

 

 

Saint-Honoré au fromage {Battle Food #24}

st honoré3

Aujourd’hui pleins de recettes à base de fromage débarquent sur les blogs… ne soyez pas surpris, aujourd’hui c’est le jour de la Battle Food #24 organisée par Sabine de  Délice-Céleste, avec pour thème… Le fromage ! 😉

A la base, mon blog est plutôt axé sur la pâtisserie, car j’adore spécialement en faire. J’aime le côté méticuleux et esthétique de la pâtisserie, que je trouve plus évident dans le domaine des desserts que pour la présentation d’un gigot d’agneau (par exemple 🙂 ). Mais j’avais envie de proposer une recette salée pour cette Battle food, d’une part, parce que je préfère manger des mets salés, d’autre part, parce que le fromage, pour moi c’est nécessairement une recette salée (oui je sais le cheesecake c’est du fromage et c’est sucré, mais j’ai déjà posté dernièrement deux recettes de cheesecake, ici au citron et ici coco choco cherry, il faut varier). Bref, pour concilier mon envie de cuisiner le fromage version salé et l’esthétique propre à la pâtisserie et parce que je trouve toujours réussi l’association fromage – pâte à choux…  à la lecture du thème, je suis très vite partie sur l’idée de vous proposer un Saint-Honoré salé au fromage, avec une touche de sauge et le piquant de la moutarde, accompagné d’un bon vin blanc (du Valais !!!), ça ne peut qu’être un succès !

st honoré1st honoré2

Commencez par préparer la pâte à choux salée :

  • 77 gr. d’eau du robinet.
  • 76 gr. de lait demi-écrémé.
  • 66 gr. de beurre doux en parcelles.
  • 1 pincée de sel.
  • 65 gr. de farine blanche.
  • 23 gr. de farine mi-blanche.
  • 150 gr. d’oeuf (environ 3 oeufs).
  • épices au choix (j’utilise un mélange spécial fromage « raclette » de la marque « Grand St-Bernard », qui est principalement à base de noix de muscade, poivre, girofle, cannelle, poivre de Cayenne et bolets).

Préchauffez votre four à 210°C.

Dans une casserole, mettez l’eau, le lait, le beurre, le sel et les épices. Portez à ébullition.

Retirez du feu et versez la farine en une seule fois. Brassez énergiquement avec une maryse pour éviter les grumeaux.

Remettez la casserole sur le feu, rallumez le feu, et desséchez cette pâte (panade), au moins une minute trente secondes en remuant jusqu’à ce que la pâte se détache des parois, attache très légèrement au fond de la casserole et forme une boule. Attention, si on dessèche trop la pâte, les choux risquent d’éclater à la cuisson, mais il faut quand même bien dessécher le mélange remis sur le feu pour avoir des choux légers et gonflés. Je préfère que les choux soient un peu éclatés que pas assez gonflés, à vous de trouver le juste milieu !

Mettez la panade desséchée dans le bol du robot muni de la feuille et commencez à battre à grande vitesse pour refroidir la pâte.

Ajoutez les œufs un à un, en veillant à bien battre à vitesse moyenne entre chaque œuf afin que la pâte s’aère bien.

La pâte doit se refermer sur elle-même lorsqu’on passe le doigt dedans. Si tel n’est pas le cas, ajoutez un peu plus d’œuf (1/2). L’excèdent éventuel d’œuf servira à dorer les choux.

Remplir une poche à douille muni d’un embout lisse. Sur un plaque recouverte d’un papier sulfurisé, dresser de petites boules, assez espacées. Dorez les choux avec un mélange œuf-huile. Vous pouvez parsemez certains choux d’épices et/ou de fromage.

Enfournez à chaleur tournante à 210°C durant 10 minutes. Baissez la température à 180°C et ouvrez régulièrement le four pour laisser l’air humide s’échapper. Au bout de 10 minutes à 180°C, passez en mode convection et non chaleur tournante. Laissez à dorer à 180°C durant encore 10 à 15 minutes, selon la grosseur des choux et votre four.

Sortez les choux et déposez-les sur une grille à pâtisserie pour refroidir.

 

Préparez la crème à la sauge :

  • 185 gr. de lait demi-écrémé.
  • 15 gr. de crème fraîche liquide.
  • 2 jaunes d’œuf.
  • 12 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 1 pincée de sel à la truffe.
  • 8 feuilles moyenne de sauge.

Mettez la crème et le lait dans une casserole.

Lavez et séchez les feuilles de sauge. Coupez-les en fines lamelles.

Ajoutez-les au lait dans la casserole. Salez.

Portez le mélange à ébullition.

Dans une jatte, mélangez les jaunes d’œuf et la fécule.

Incorporez 1/2 du lait bouillant, brassez bien.

Remettez le tout dans la casserole sur le feu et mélangez sans arrêt jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Retirez du feu et laissez refroidir en brassant régulièrement.

Remplissez une poche à douille munie d’un embout fin et long. Faites une encoche au couteau sous six gros et beaux de vos choux, remplissez généreusement ces choux de crème à la sauge.

prépa st honoré choux remplis

Attaquez à présent la garniture moutarde :

  • 150 gr. de fromage frais à la crème.
  • 3 cs. bombées de moutarde fine et forte.
  • poivre du moulin.

Dans une jatte mélangez le fromage frais, la moutarde et le poivre.

Brassez bien pour avoir un appareil homogène.

Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

Remplissez une poche à douille munie d’un embout fin et long. Faites une encoche au couteau sous six autres gros et beaux de vos choux, remplissez généreusement ces choux de crème à la moutarde. Prenez encore trois jolis petits choux et garnissez-les de crème à la moutarde pour la décoration.

 

Réalisez à présent le fond du gâteau :

  • une pâte feuilletée (de votre boulanger, du commerce, voire maison, si vous avez le temps et surtout si vous trouvez du beurre de tourage pour la réaliser !!!)

Découpez deux disques dans la pâte feuilletée, déposez-les l’un sur l’autre sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, piquez-les par endroit et dorez-les avec le reste du mélange œuf-huile.

Laissez cuire environ 35 minutes à 180°C.

Sortez du four et laissez refroidir sur une voilette.

 

Procédez à présent à la garniture fromage :

  •  260 gr. de mélanges de fromages râpés.
  •  1,8 dl de lait demi-écrémé.
  • 1 dl de crème liquide.
  • 2 œufs.
  • 1 gousse d’ail.
  • épices au choix (Grand St-Bernard, cf. ci-dessus dans la recette de la pâte à choux; échalotes séchées).
  • poivre du moulin.
  • 2 cs. de fécule de pommes de terre.

Dans une jatte mélangez le lait, la crème, la fécule, les œufs et battez bien.

Ajoutez l’ail finement hachée, les épices et le poivre.

Incorporez le mélange de fromages.

Dans un moule à manqué, placez au centre le fond en pâte feuilletée. Tout autour, faites une rangée de demi-choux avec les choux non garnis que vous coupez en deux verticalement.Placez la face arrondie contre le moule.

Versez le mélange à fromage dans le moule à manqué.

Enfournez pour 40 minutes à 180°C.

Sortez du four et laissez refroidir.

prépa st honoré gâteau fromage

Finalisez le Saint-Honoré par le montage :

Une fois le gâteau refroidi, posez dessus les choux à la sauge et à la moutarde en alternance. Faites des toupets de fromage frais à la douille entre deux choux. Au centre, faites un grand toupet de fromage entre les trois petits choux remplis de crème moutarde.

prépa st honoré montage

 

Réservez au frais en attendant de servir accompagné d’une salade verte !

st honoré tranche2st honoré4

Bon appétit !

 

D’autres « cheese lovers », c’est par là… (autres participantEs à la Battle !)

 Geek au féminin | Novice en cuisine | Cuisine 2 soeurs | Claidedo | Framboises et bergamote | Click, Cook and Taste | Il était une recette | Food and Cook | Douceurs maison | Hibiscus Blog | Radis Rose | Encore une lichette | Cuisine moi un mouton | Marine is cooking | L’atelier de Steph et Lolie | Pause nature | Megalow Food | Par faim d’arômes | Plaisir et équilibre | Pink teaspoon | Régaleries | Tinou cuisine | Jujube en cuisine | Cuisine végétalienne | Stella cuisine | Le bistro de Jenna | Des recettes à gogo | Sweet mood in Paris | Les recettes de Flo | Julea Cuisine | Flagrant Déli’s | Kitchen Story | All about my kitchen | La kiwizine | La cuisine de Lillie | Tchoup’cookiing | Chloé Délice | By abc 4 you | Ma Popote | L’ornithorynque chafouin | Délices Cookies | Les fantaisie de Mélanie | Popote et Nature | Cannelle Kaneel | Sécotine Maligne | Cook’n’Blog | 1 2 3 cuisinez ! | Chic, chic, chocolat… | Cuisine, pâtisserie, chocolat and co | Contes et Délices | Rose noisettes | Elo dans la farine | Cook a life by Maeva | Succomber à la tentation | Ça ne sent pas un peu le brûlé là ? | Petite cuillère et charentaise | Claire-Alice Délice | Cyrielle Gourmandise | My french bakery | Gourmandise personnelle | La cuisine est un jeu d’enfant | Confit Banane | J’amène le dessert | Cuisiner passion | Yellow Mustard | Le renard et les raisins | Flo en cuisine | De la peau au noyau | La médecine passe par la cuisine | Épices et moi | Chez Ale | Paruline en cuisine | Lily et son Home Made Attitude | Petit grain de sel | Pince de fantaisie | La Godiche | Histoires de fruits | Samkonait | Une cuisine pour Voozenoo | La cantine des cousins | Rose Philange | Cook’n’Eat | Le petit monde de Julie | Cooking’n’Co | Et Charlotte découvrit la cuisine | Pas de chihci dans ma cuisine | Lemon Rock | Serial Baker | The Happy Cooking Friends | My Little Patisserie | La fourchette gourmande | A prendre sans faim | La ligne gourmande | Les cookines | Delizioso | Happy 2 Cook | Chapeau Melon | Geek & Balsamique | Turbigo Gourmandises | Ma petite cuisine | Gourmande et toquée | La Petite Cuisine | Les Carnets de Sophie | Dans la cuisine de Misstinguette | Les casseroles de Lise | Les mets tisses | Je cuisine donc je suis | Girembelle en cuisine | Chocoframboise | Zéro miette | Succomber à la tentation | All in the Kitchen | Pourquoi je grossis ? |

Petits cakes carotte-noisettes-graines de pavot

cake carotte pavot

 Le week-end dernier c’était l’anniversaire de ma copine Cynthia… Joyeux anniversaire ma belle ! Pour son brunch festif, j’ai décidé d’apporter des petits cakes, sans matière grasse, aux carottes, noisettes et graines de pavot. En voici la recette !

cake carotte pavot2

Ces petits cakes se prêtent à pleins de décorations selon vos envies, j’ai ainsi réalisé un cake moyen que j’ai décoré de manière traditionnelle avec un glaçage sucre glace bien opaque et des carottes en massepain et les autres petits cakes, je les ai décoré en pâte à sucre rose ou turquoise et glaçage coloré violet, pour apporter à l’anniversaire de Cynthia 😉 !

cakes anniv cynthia

cakes anniv cynthia2

cakes anniv cynthia3

Ingrédients :

  • 4 œufs.
  • 175 gr. de sucre cassonade fin.
  • 1 sachet de sucre vanillé.
  • 3 cs. de jus de citron et les zestes d’un citron.
  • 1 pincée de sel.
  • 1 pointe de couteau de bicabonate de soude.
  • 40 gr. de farine mi-blanche.
  • 20 gr. de farine blanche.
  • 1 cs. de poudre à lever.
  • 300 gr. de noisettes en poudre.
  • 320 gr. de carottes crues épluchées et râpées.
  • 4 cs. de graines de pavots.

 

Temps de préparation : 25 minutes.
Temps de cuisson : 35 minutes au four préchauffé.

 

Dans une jatte, mettez les jaunes d’œuf et les sucres. Mélangez vivement jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez le jus de citron.

Versez par-dessus les farines, le bicarbonate, le sel et la poudre à lever tamisées en pluie. Mélangez bien.

Incorporez la poudre de noisettes.

Râpez 320 gr. de carottes crues et ajoutez-les au mélange.

Incorporez les graines de pavot.

Mélangez bien pour obtenir un mélange homogène.

Battez les blancs d’œuf en neige ferme. Incorporez délicatement les blancs en neige à la préparation précédente.

Remplissez des moules à muffins de la préparation (environ 20 pièces).

Enfournez pour 35 minutes à 180°.

Sortez du four, démoulez et laissez refroidir avant de passer au glaçage ou à la décoration !

Entremets baies noires, chocolat blanc & violette

img_7489

Joyeux anniversaire Caroline !

Pour l’anniversaire de mon amie Caroline, j’ai imaginé un gâteau fleuri, délicat, « girly » et j’ai donc décidé de tenter un bavarois à la violette. Parce qu’elle m’avait parlé de mousse mascarpone chocolat, j’ai opté pour une mousse de chocolat blanc. Ces deux saveurs étant douces, j’ai imaginé un fond biscuit aux baies noires afin de donner un peu d’acidité.

Pour l’aspect visuel, j’ai choisi de placer la mousse chocolat blanc, comme dans une charlotte, dans un contour de génoise, imprimée fleurs « Liberty », pour le côté « girly ».

Et pour terminer, un joli décor en pâte à sucre sur le dessus, que j’ai réalisé sur du carton emballé de film alimentaire. A déposer sur l’entremets au moment de servir (la pâte à sucre n’aime pas le frigo).

 

Temps de préparation : 20 minutes (fond), 10 minutes (génoise), 30 minutes (mousse) et 25 minutes (bavarois) = compter 1 heure 45 avec la vaisselle.

Temps de cuisson : 30 minutes (fond), 10 minutes (génoise).

Temps de repos au réfrigérateur : 4 heures (mousse) et 2 heures 20 minutes (bavarois). L’idéal est de laisser reposer une nuit au frigo.

 

 Fond biscuit aux baies noires :

  • 75 gr. de beurre doux.
  • 55 gr. de sucre cassonade semoule.
  • 1 pincée de sel.
  • 100 gr. d’œuf (env. 2 petits œufs).
  • 90 gr. de farine blanche.
  • 1 cc. de poudre à lever.
  • 185 gr. de baies noires (cassis, myrtilles et mûres).

Préchauffez le four à 180°C en position chaleur tournante.

Mettez le beurre dans un grand bol, incorporez au fouet le sucre et le sel.

Incorporez l’œuf, travaillez jusqu’à ce que l’appareil blanchisse.

Dans une autre jatte, mélangez farine, poudre à lever et les baies.

Incorporez le second mélange à la masse beurre-oeufs-sucre avec une spatule.

Répartissez la pâte dans le moule.

Enfournez pour 25-30 minutes dans la moitié inférieure du four préchauffé à 180° C.

Sortez le moelleux du four, laissez tiédir un peu, démoulez sur une grille, laissez refroidir.

 

Génoise imprimée fleurs « Liberty » :

  • 3 gros oeufs + 1 blanc d’oeuf.
  • 100 gr. de sucre cassonade semoule.
  • 1 pincée de sel.
  • 35 gr. de farine blanche.
  • 35 gr. de farine mi-blanche.
  • 30 gr. de farine bise.
  • 1 feuille de transfert, motif fleurs « Liberty ».

Mélangez le sucre, 1 œuf entier et 2 jaunes d’œufs et battez-les avec un fouet.

Ajoutez la farine. Mélangez bien.

Battez les 3 blancs en neige ferme avec le sel, à l’aide d’un fouet. Incorporez-les délicatement.

Déposez la feuille de transfert imprimée fleurs sur une plaque à pâtisserie, dessin sur le dessus. Faites couler la pâte délicatement. Faites cuire 10 min dans le four préchauffé à 180°C.

Retournez le biscuit sur un torchon propre et retirez la feuille transfert sans attendre.

Retournez le biscuit pour placer les dessins en dessous et roulez le biscuit sur lui-même dans le torchon. Laissez refroidir quelques minutes.

Découpez des bandes de 5 cm de haut et de longueur maximale (pour un gâteau de diamètre de 24 cm, il faut une bande de 75 cm, donc faire plusieurs bandes).

 

Mousse mascarpone chocolat blanc :

  • 385 gr. de mascarpone (moitié allégé, moitié standard).
  • 3 oeufs.
  • 35 gr. de sucre cassonade semoule.
  • 4 cs. d’eau du robinet.
  • 2 cs. de sucre glace.
  • 7 gr. de gélatine en feuilles.
  • 100 gr. de chocolat blanc.
  • 1 cs. de liqueur « Bailey’s ».

 

Mettez les feuilles de gélatine à ramollir dans un bol d’eau froide.

Séparez les blancs des jaunes d’œuf.

Fouettez le sucre avec les jaunes, jusqu’à ce qu’ils blanchissent.

Ajoutez le chocolat blanc fondu avec la liqueur. Mélangez bien.

Ajoutez le mascarpone et fouettez pendant 3-4 min. Réservez.

 

Montez les blancs en neige avec le sucre glace en meringue italienne : faites un sirop avec l’eau et le sucre. Une fois à 110°C, commencez à fouetter les blancs d’oeuf à vitesse importante. Une fois le sirop à 117°C, ralentissez la vitesse de votre batteur et incorporez le sirop puis augmentez de nouveau et poursuivez jusqu’à refroidissement de la meringue. Réservez-la.

 

Essorez la gélatine et faites-la fondre avec 2 cs d’eau sur feu très doux dans une petite casserole.

Versez une cuillère à soupe de la crème au mascarpone dans la gélatine fondue pour mettre à température la gélatine et ajoutez ce mélange dans la crème au mascarpone.

Mélangez convenablement avant d’incorporer délicatement la meringue italienne, en brassant la masse de bas en haut.

Versez cette mousse sur le fond aux baies et la génoise placée sur les bords, cerclée.

Réservez au réfrigérateur pendant 4 heures au minimum.

 

Bavarois à la violette :

  • 30 cl. de lait demi-écrémé.
  • 3 jaunes d’œufs.
  • 1 cs. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 54 gr. de sucre cassonade semoule.
  • 30 cl de crème fraîche liquide.
  • 6 feuilles de gélatine.
  • 2,5 cs. rases d’arôme naturel de violette.
  • 3 gouttes de colorant alimentaire naturel en gel violet.

La veille placer le pot du batteur, le fouet du batteur et votre crème à battre en chantilly dans le bas du frigo.

Faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide.

Battre les jaunes d’œuf avec le sucre, ajoutez la fécule.

Faire chauffer le lait avec la gousse de vanille. Juste avant l’ébullition, verser le lait sur le mélange œuf/sucre.

Remettre la crème sur feu doux et bien remuer jusqu’à ce que la crème épaississe un peu. Ajouter l’arôme violette, le colorant et la gélatine essorée et réserver jusqu’à ce que la crème refroidisse.

Montez la crème fraîche en chantilly ferme et l’ajouter à la crème anglaise violette juste préparée.

Réservez au frais pendant 20 minutes, puis verser sur la génoise et laisser prendre au réfrigérateur (environ 2 heures).

 

Décorez un carton recouvert de film alimentaire de pâte à sucre pour former le chapeau.

 

Joyeux anniversaire Caro et bonne dégustation à toutes et à tous !

img_6487