Cake moelleux citron

Me revoilà avec une recette simple  et pleine de saveurs. J’aime beaucoup le citron alors j’ai testé la recette du « Cake Ultime Citron » de La cuisine de Bernard. J’ai évidemment adapté le tout : moins sucré :-D, plus citronné et deux-trois ajustements….

Je suis satisfaite du résultat, mais je vais encore essayer d’améliorer la recette pour diminuer encore la quantité de sucre et aussi celle de beurre… en attendant, c’est une recette savoureuse et rapide donc je vous la livre déjà !

Ingrédients :

  • 170 gr de sucre cassonade brun.
  • 75 gr. de beurre doux.
  • 40 gr. de beurre salé aux gros grains de sel.
  • le zeste de deux citrons jaune.
  • 3 œufs moyens (env. 160 gr.)
  • 140 gr. de farine blanche.
  • le jus de deux citrons jaunes (90 gr.)
  • 1 cc. rase de levure chimique
  • 1 cc. rase d’acide citrique.
  • 1 pte de couteau de bicarbonate de soude.

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 40 minutes.

Temps de repos : 1 heure au moins.

Temps pour le glaçage : 15 minutes.

 

Faites préchauffer votre four à 180°C.

Dans une jatte, coupez les deux sortes de beurre en parcelles et mettez-le fondre au mico-ondes (ou bain-marie).

Ajoutez le sucre cassonade par dessus et fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse (dans la recette de Bernard, il ne faut surtout pas mélanger longuement, afin de ne pas faire rentrer d’air dans la masse, l’idée étant que le cake ne gonfle pas. Moi j’aime bien les vrais cakes qui gonflent un peu donc je blanchis le sucre avec le beurre !)

Râpez les zestes dans la jatte.

Ajoutez les œufs, un à un.

Incorporez la farine tamisée avec la levure chimique, le bicarbonate et l’acide citrique, en pluie, peu à peu.

Finalement, ajoutez le jus des deux citrons.

Versez la pâte dans un moule à cake et placez dans le four chaud (air tournant).

Au bout de 10 minutes, baissez la température du four à 160°C.

Laissez cuire encore 30 minutes.

Plantez la lame d’un couteau dans le cake pour vérifier la cuisson, elle doit ressortir propre et sèche.

Sortez le moule du four, démoulez instantanément et emballez dans un film plastique et fermez bien..

Laissez refroidir ainsi pendant une heure au moins.

Glaçage :

  • 70 gr. de sucre glace.
  • 25 gr. de jus de citron.
  • le zeste d’un citron jaune.

Dans un bol, mélangez le sucre glace et le jus de citron.

Posez le cake débarrassé du film plastique sur une voilette.

Coulez le glaçage dessus et lissez avec une spatule afin qu’il soit très fin.

Mettez le cake dans le four à 100°C durant 10 minutes environ pour sécher le glaçage.

Sortez le cake, posez le sur la voilette à nouveau et râpez le zeste dessus.

C’est prêt 😀

 

 

Hopp Schwiiiiiizzzzz ! {#Coupe Davis}

A quelques secondes du coup d’envoi de la finale de la Coupe Davis opposant la France à la Suisse, je vous rappelle mes recettes helvétiques de fidèle supportrice suisse 😉 : la tarte salée et le cake sucré 100% suisse, en espérant avoir plus de succès que lors de la première publication de cet article (dois-je rappeler le douloureux match de foot de la Coupe du Monde France-Suisse ?)

Vous avez trois jours de matchs pour savourer ces recettes… en attendant, je croise les doigts et tiens les pouces à S. Wawrinka, R. Federer et leurs coéquipiers !


Tarte cervelas-tomates & pommes de terre

tarte hopp schwitz

Ingrédients :

  • 3 pommes de terre à gratin.
  • 2 cervelas.
  • 3 tomates fraîches.
  • 1 cuillères de crème fraîche épaisse.
  • 50 gr. de gruyère (Ndlr : non de l’Emmental.. pour nos amis français, c’est facile de les distinguer, le gruyère n’a PAS de trous !!!)
  • Poivre.
  • Noix de muscade.
  • Mélange d’herbes fraîches ou séchées.
  • Pâte à la farine d’épeautre déjà abaissée.

Temps de préparation : 30 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes, puis 40 minutes.

 

Cuisez les pommes de terre avec leur peau dans l’eau bouillante durant 20 minutes.

Égouttez-les et laissez-les refroidir.
Épluchez les pommes de terre et coupez-les en fines rondelles.
Faites chauffer un peu d’huile dans une poêle et faites revenir rapidement les pommes de terre afin qu’elles soient dorées.

Pelez les deux cervelas et coupez-les en rondelles.

Faites griller les rondelles de cervelas dans la poêle.

Lavez les tomates, puis coupez-les en rondelles.

Préchauffez le four à 190°C.

Disposez les fines tranches de pomme de terre au fond du moule en silicone, en les superposant légèrement, en formant une croix au centre du moule.

Placez tout autour les rondelles de tomates et de cervelas en alternance.

Poivrez et saupoudrez de noix de muscade râpée les pommes de terre, poivrez et mettez des herbes sur les tomates et le cervelas.

Répartissez une cuillère de crème fraîche.

Découpez de très fines tranches de gruyère et parsemez-en les pommes de terre.

Répartissez le reste des tomates, du cervelas et des pommes de terre.

Poivrez et rajoutez de la crème, de la noix de muscade râpée et du gruyère.

Recouvrez avec la pâte à l’épeautre abaissée en rentrant les bords le long du moule.

Cuisez 40 minutes à 180°C, baissez le four à 100°C les 10 dernières minutes et couvrez la pâte de papier alu si nécessaire.

Retournez le moule sur un plat et servez chaud, accompagné d’une petite salade.

Avec ce met, savourez un thé froid maison aux herbes des Alpes suisses ou du Rivella 🙂

 

 

Cake drapeau suisse fraise-vanille

cake hopp schwitz

D’abord attaquez-vous à la réalisation de la croix vanille :

Ingrédients :

  • 600 gr. de lait.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 65 gr. de jaune d’oeuf.
  • 50 gr. de chocolat ivoire.
  • 130 gr. de sucre cristallisé.
  • 55 gr. de fécule de maïs (Maïzena).

Préparez une crème pâtissière : mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir.

Dans une jatte faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.


Incorporez la fécule de maïs et mélangez.

 

Hors du feu, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange œufs et sucre en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole et faites cuire à feu doux jusqu’à ce que la crème s’épaississe.


Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole, à cet effet, fouettez constamment et à feu doux, cela peut prendre un peu de temps (environ 10 minutes).

 

Placez la crème pâtissière dans un moule à cake en silicone filmé et réservez au congélateur au minimum 4 heures, de préférence une nuit.

 

Préparez ensuite la pâte à cake aux fraises : la recette est une variante sans matière grasse de mon cake « pot de yaourt » !

 

Ingrédients :

  • 1 yaourt aux fraises (utilisez le pot de yaourt comme unité de mesure pour le reste de ingrédients).
  • 1,5 pot de farine blanche.
  • 1 pot de farine bise.
  • 1 sachet de levure chimique.
  • 1,5 pot de sucre cassonade fin.
  • 3 œufs.
  • 2 pots de purée de fraises fraîches ( environ 300 gr. de fraises coupées en petits morceaux, passées au blender avec un cuillère de jus d’ananas; il vous en restera peut-être un peu pour la déco).
  • colorant naturel rouge en gel (ou en poudre).

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 45 minutes.

 

Faites préchauffer votre four à 180°.

Lavez et équeutez les fraises, rincez-les à l’eau claire, coupez les en morceaux et réduisez-les en purée dans le blender (avec 1 cs. de jus d’ananas pour permettre de mixer).

Versez votre yaourt dans une jatte.

Nettoyez le pot de yaourt afin de l’utiliser comme unité de mesure pour le reste de ingrédients.

Versez ensuite le reste des ingrédients dans le saladier, sauf le colorant, en utilisant votre pot de yaourt comme mesure.

Mélangez le tout à l’aide d’un fouet afin d’obtenir une pâte homogène.

Colorez la pâte en rouge vif avec du colorant.

 

Le dressage et la cuisson :

 

Sortez le moule à cake du congélateur et tailler dans l’appareil glacé vanille une croix suisse sur toute la longueur.
Attention à ne pas vous entailler les doigts, car cette opération est délicate, la masse est glissante … Il faut passer la lame d’un couteau très tranchant sous l’eau chaude. Si le taillage de la croix est trop difficile vous pouvez couper des tranches de masse vanille, puis à plat sur une planche, tailler la croix dans chaque tranche.

 

Coulez un peu de pâte fraises au fond du moule à cake préalablement nettoyé.


Placez la croix vanille au centre, appuyez un peu, puis remplissez les côtés et le reste du moule de pâte aux fraises.

 

Enfournez pour 45 minutes à 180°C.

Au bout de 10 minutes de cuisson, tracez une ligne horizontale au centre de la pâte avec la pointe d’un couteau pour permettre que le cake gonfle harmonieusement au milieu (au lieu de s’échapper sur les côtés).

Couvrez le gâteau de papier cuisson à mi-cuisson pour qu’il ne brûle pas sur le dessus.

Sortez le cake du four et laissez-le refroidir.

 

Décoration :

Réalisez un glaçage rouge (j’ai utilisé le reste de ma purée de fraises avec du sucre glace jusqu’à obtention d’un glaçage pas trop liquide), puis décorez selon vos envies : ici oubliez les ballons de foot et le vert gazon, ça se passe sur terre battue ! Des petites balles jaunes et une mini raquette seront du meilleur effet !

 

Kanelbullar (petits pains suédois à la cannelle)

Kanelbullar2

Outre la cuisine, j’aime également beaucoup la lecture. J’ai des goûts littéraires variés et j’apprécie autant les auteurs français classiques que les romans policiers à suspens traduits… en ce moment, je lis la série de livres de Camilla Läckberg, auteure suédoise. J’aime beaucoup ses intrigues. Vous allez me demander « quel lien avec cette recette ? » J’y viens ! Dans les récits de Camilla Läckberg, lorsque les protagonistes ont un coup de blues, ils se retrouvent devant une tasse de thé fumante (j’adhère) et dégustent des petits pains à la cannelle. En fin de semaine dernière, j’ai eu un coup de baisse de moral, l’automne s’est installé, alors je n’ai eu qu’une envie : m’asseoir devant une tasse de thé brûlant et de croquer dans un petit pain à la cannelle. Voici la recette de ces petits délices. Comme je n’aime pas qu’ils soient trop sucrés, je ne fais aucun glaçage dessus à l’américaine (type Cinnamon rolls) et la recette reste peu sucrée. A vous de doser le sucre selon vos goûts ! 😉

 Kanelbullar

Ingrédients :

  • 36 gr. de beurre doux.
  • 1 œuf entier.
  • 10 gr. de levure fraîche de boulangerie.
  • 100 gr. de lait demi-écrémé.
  • 10 gr. de crème liquide demi-grasse.
  • 160 gr. de farine blanche.
  • 90 gr. de farine mi-blanche.
  • 1 pincée de sel.
  • 20 gr. de sucre cassonade fin.
  • 2 cs. de beurre doux fondu.
  • 2 cs. de sucre cassonade.
  • 5 cs. de cannelle en poudre.
  • 1 cs. de clou de girofle en poudre.

 

Temps de préparation : 20 minutes.

Temps de repos : première levée = 1 heure; temps au réfrigérateur = 30 minutes et seconde levée = 30 minutes.

Temps de cuisson : 20 à 25 minutes à four chaud.

 

 

Réchauffez légèrement le lait et la crème, pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait et la crème tiédis.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois les farines, le sucre et le sel. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente au moins 6 minutes pour que la pâte soit homogène et tous les ingrédients bien intégrés.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes pour que la pâte soit plus simple à travailler.

Préparez un moule à cake rectangle en silicone ou beurrer votre moule s’il n’est pas en silicone.

Farinez le plan de travail. Sortez la pâte du frigo et étalez la pâte pour former un grand rectangle.

Dans un bol, faites fondre les 2 cs. de beurre au micro-ondes.

Badigeonner le rectangle de pâte du beurre fondu à l’aide d’un pinceau en silicone.

Répartissez dessus en saupoudrant le sucre cassonade, la cannelle, et le clou de girofle. Ajustez la quantité de sucre à ce moment-là, si vous être plus bec sucré 😉

Roulez le rectangle saupoudré dans la longueur. Coupez le cylindre en tranches de 2cm et disposez les « rondelles » à plat sur la plaque du four recouverte de papier cuisson.

Laissez à nouveau gonfler pendant 30 minutes.

Badigeonnez au pinceau un peu de lait sur chaque petit pain, saupoudrez rapidement de cannelle en poudre et éventuellement de sucre cassonade.

Enfournez à 180°C durant 20-25 minutes. Sortez du four et laissez refroidir sur une voilette.

Brioche curly aux pépites de chocolat noir

brioche curly choco4

Le dimanche matin, j’aime faire la grasse matinée et, une fois levée, déguster un brunch avec du bon pain frais et des viennoiseries. J’aime la tresse au beurre et la brioche. L’idée de cuire une belle brioche me trottait donc dans la tête depuis quelques semaines. Pour le parfum de la brioche, pas de suspense, le chocolat noir s’est imposé rapidement, compte tenu des goûts de mon époux… et des miens ! Puis, lorsque j’ai vu la recette de brioche à la noix de coco de La ligne gourmande, j’ai immédiatement adoré sa présentation pleine de punch, de sorte que j’ai repris son idée de minis roulés plutôt que de faire une grosse broche roulée ronde. Il ne restait plus qu’à la préparer !

En plus, mes envies de brunch coïncident parfaitement avec le concours « Dis-moi comment tu brunches » de Petite Cuillère  et Charentaises !

Dis-moi_comment_tu_brunches

 

Ingrédients :

  • 36 gr. de beurre doux.
  • 1 œuf entier.
  • 10 gr. de levure fraîche de boulangerie.
  • 100 gr. de lait demi-écrémé.
  • 10 gr. de crème liquide demi-grasse.
  • 180 gr. de farine blanche.
  • 70 gr. de farine mi-blanche.
  • 1 pincée de sel.
  • 20 gr. de sucre cassonade fin.
  • 45 gr. de chocolat noir (type Nestlé dessert Corsé)

 

brioche curly choco5

 

Temps de préparation : 20 minutes.

Temps de repos : première levée = 1 heure; temps au réfrigérateur = 30 minutes et seconde levée = 1 heure.

Temps de cuisson : 25 minutes à four chaud.

 

 

Réchauffez légèrement le lait et la crème, pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait et la crème tiédis.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois les farines, le sucre et le sel. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente au moins 6 minutes pour que la pâte soit homogène et tous les ingrédients bien intégrés.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes pour que la pâte soit plus simple à travailler.

Préparez un moule à cake rectangle en silicone ou beurrer votre moule s’il n’est pas en silicone.

Farinez le plan de travail. Sortez la pâte du frigo et séparez-la en 9 pâtons.

Étalez chaque pâton l’un après l’autre en longueur. Râpez grossièrement (ou coupez en petits morceaux) du chocolat noir (5 gr. par pâton donc 1 carré de Nestlé Dessert Corsé) sur la pâte étalée.

Roulez dans la longueur. Réservez. Répétez l’opération avec chaque pâton.

Une fois tous les pâtons étalés>chocolatés>roulés, coupez-les en deux dans la largeur, au milieu. Rangez-les verticalement dans le moule, côté coupé vers le bas.

Laissez gonfler à nouveau durant une heure.

Badigeonnez au pinceau un peu de lait sur la brioche et enfournez à 180°C durant 25 minutes.

Laissez refroidir, démoulez et régalez-vous !

 

brioche curly chocobrioche curly choco3

 

 

Hopp Schwiiiiiizzzzz ! (Tarte salée et cake sucré) {#Nati}

En fidèle (mais critique) supportrice de la Nati ;-), je vous propose un repas (plat et dessert) 100% suisse, afin d’encourager notre équipe (qui en a besoin ….), lors de cette Coupe du Monde de football !

Vous pouvez bien entendu servir ce même repas pour soutenir Wawrinka ou Federer à Wimbeldon si vous êtes plus tennis que foot, ou encore le 1er août pour la fête Nationale, si vous n’êtes pas amateur/-trice de sports 🙂

1ère mi-temps

Le plat :
Tarte cervelas-tomates & pommes de terre

tarte hopp schwitz

Ingrédients :

  • 3 pommes de terre à gratin.
  • 2 cervelas.
  • 3 tomates fraîches.
  • 1 cuillères de crème fraîche épaisse.
  • 50 gr. de gruyère (Ndlr : non de l’Emmental.. pour nos amis français, c’est facile de les distinguer, le gruyère n’a PAS de trous !!!)
  • Poivre.
  • Noix de muscade.
  • Mélange d’herbes fraîches ou séchées.
  • Pâte à la farine d’épeautre déjà abaissée.

Temps de préparation : 30 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes, puis 40 minutes.

 

Cuisez les pommes de terre avec leur peau dans l’eau bouillante durant 20 minutes.

Égouttez-les et laissez-les refroidir.
Épluchez les pommes de terre et coupez-les en fines rondelles.
Faites chauffer un peu d’huile dans une poêle et faites revenir rapidement les pommes de terre afin qu’elles soient dorées.

Pelez les deux cervelas et coupez-les en rondelles.

Faites griller les rondelles de cervelas dans la poêle.

Lavez les tomates, puis coupez-les en rondelles.

Préchauffez le four à 190°C.

Disposez les fines tranches de pomme de terre au fond du moule en silicone, en les superposant légèrement, en formant une croix au centre du moule.

Placez tout autour les rondelles de tomates et de cervelas en alternance.

Poivrez et saupoudrez de noix de muscade râpée les pommes de terre, poivrez et mettez des herbes sur les tomates et le cervelas.

Répartissez une cuillère de crème fraîche.

Découpez de très fines tranches de gruyère et parsemez-en les pommes de terre.

Répartissez le reste des tomates, du cervelas et des pommes de terre.

Poivrez et rajoutez de la crème, de la noix de muscade râpée et du gruyère.

Recouvrez avec la pâte à l’épeautre abaissée en rentrant les bords le long du moule.

Cuisez 40 minutes à 180°C, baissez le four à 100°C les 10 dernières minutes et couvrez la pâte de papier alu si nécessaire.

Retournez le moule sur un plat et servez chaud, accompagné d’une petite salade.

Avec ce met, savourez un thé froid maison aux herbes des Alpes suisses ou du Rivella 🙂

 

2ème mi-temps

Le dessert :
Cake drapeau suisse fraise-vanille

cake hopp schwitz

D’abord attaquez-vous à la réalisation de la croix vanille :

Ingrédients :

  • 600 gr. de lait.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 65 gr. de jaune d’oeuf.
  • 50 gr. de chocolat ivoire.
  • 130 gr. de sucre cristallisé.
  • 55 gr. de fécule de maïs (Maïzena).

Préparez une crème pâtissière : mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir.

Dans une jatte faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.


Incorporez la fécule de maïs et mélangez.

 

Hors du feu, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange œufs et sucre en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole et faites cuire à feu doux jusqu’à ce que la crème s’épaississe.


Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole, à cet effet, fouettez constamment et à feu doux, cela peut prendre un peu de temps (environ 10 minutes).

 

Placez la crème pâtissière dans un moule à cake en silicone filmé et réservez au congélateur au minimum 4 heures, de préférence une nuit.

 

Préparez ensuite la pâte à cake aux fraises : la recette est une variante sans matière grasse de mon cake « pot de yaourt » !

 

Ingrédients :

  • 1 yaourt aux fraises (utilisez le pot de yaourt comme unité de mesure pour le reste de ingrédients).
  • 1,5 pot de farine blanche.
  • 1 pot de farine bise.
  • 1 sachet de levure chimique.
  • 1,5 pot de sucre cassonade fin.
  • 3 œufs.
  • 2 pots de purée de fraises fraîches ( environ 300 gr. de fraises coupées en petits morceaux, passées au blender avec un cuillère de jus d’ananas; il vous en restera peut-être un peu pour la déco).
  • colorant naturel rouge en gel (ou en poudre).

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 45 minutes.

 

Faites préchauffer votre four à 180°.

Lavez et équeutez les fraises, rincez-les à l’eau claire, coupez les en morceaux et réduisez-les en purée dans le blender (avec 1 cs. de jus d’ananas pour permettre de mixer).

Versez votre yaourt dans une jatte.

Nettoyez le pot de yaourt afin de l’utiliser comme unité de mesure pour le reste de ingrédients.

Versez ensuite le reste des ingrédients dans le saladier, sauf le colorant, en utilisant votre pot de yaourt comme mesure.

Mélangez le tout à l’aide d’un fouet afin d’obtenir une pâte homogène.

Colorez la pâte en rouge vif avec du colorant.

 

Le dressage et la cuisson :

 

Sortez le moule à cake du congélateur et tailler dans l’appareil glacé vanille une croix suisse sur toute la longueur.
Attention à ne pas vous entailler les doigts, car cette opération est délicate, la masse est glissante … Il faut passer la lame d’un couteau très tranchant sous l’eau chaude. Si le taillage de la croix est trop difficile vous pouvez couper des tranches de masse vanille, puis à plat sur une planche, tailler la croix dans chaque tranche.

 

Coulez un peu de pâte fraises au fond du moule à cake préalablement nettoyé.


Placez la croix vanille au centre, appuyez un peu, puis remplissez les côtés et le reste du moule de pâte aux fraises.

 

Enfournez pour 45 minutes à 180°C.

Au bout de 10 minutes de cuisson, tracez une ligne horizontale au centre de la pâte avec la pointe d’un couteau pour permettre que le cake gonfle harmonieusement au milieu (au lieu de s’échapper sur les côtés).

Couvrez le gâteau de papier cuisson à mi-cuisson pour qu’il ne brûle pas sur le dessus.

Sortez le cake du four et laissez-le refroidir.

 

Décoration :

Réalisez un glaçage rouge (j’ai utilisé le reste de ma purée de fraises avec du sucre glace jusqu’à obtention d’un glaçage pas trop liquide), puis décorez à votre manière !

 

Moelleux Forêt Tropicale

forêt tropicale I

De la traditionnelle Forêt Noire, l’idée m’est venue de mélanger les baies de nos bois avec les fruits des forêts tropicales, en particulier la mangue que j’adore ! Il en résulte ce moelleux aux baies des bois (myrtilles, framboises, mûres) fourré et surmonté d’une ganache ivoire à la mangue, terminé par un miroir à la mangue, décoré par le mariage de beaux filets de mangue fraîche et de baies… J’ai donc baptisé ce gâteau une « Forêt tropicale » !

Temps de préparation: 60 minutes.

Temps de repos : 4 heures minimum, de préférence, une nuit.

Temps de cuisson : 70 minutes au four et 4 minutes env. sur la plaque.

Moelleux aux baies des bois :

  • 150 g de beurre mou.
  • 140 g de sucre cristallisé.
  • 1 pincée de sel.
  • 4 œufs.
  • 200 g de farine blanche.
  • 1 cc. de poudre à lever.
  • 130 g de myrtilles.
  • 130 gr. de mûres.
  • 140 gr. de framboises.

Matériel : deux jattes, un fouet, un moule à gâteau, une grille à pâtisserie.

– Préchauffez le four à 180°C en position chaleur tournante.

– Mettez le beurre dans un grand bol, incorporez au fouet le sucre et le sel.

– Incorporez les œufs un par un, travaillez jusqu’à ce que l’appareil blanchisse.

– Dans une autre jatte, mélangez farine, poudre à lever et les trois sortes de baies.

– Incorporez le second mélange à la masse beurre-oeufs-sucre avec une spatule.

– Répartissez la pâte dans le moule.

– Enfournez pour 65 minutes dans la moitié inférieure du four préchauffé à 180° C. Vérifiez la cuisson à l’aide d’un cure-dent ou de la pointe d’un couteau qui doit ressortir sèche (évtl. tachée de baies mais sans pâte collante dessus).

– Sortez le moelleux du four, laissez tiédir un peu, démoulez sur une grille, laissez refroidir au moins 1 heure.

Ganache mangue :

  • 200 gr. de chocolat ivoire
  • 100 gr. de crème fleurette entière BIO
  • 100 gr. de mangue fraîche

– Épluchez la mangue, prélevez la chaire et mixez pour obtenir de la pulpe.

– Faites fondre le chocolat au bain-marie. Réservez.

– Portez la crème à ébullition. Versez-la en trois fois sur le chocolat ivoire. Émulsionnez bien pour que le mélange soit lisse et homogène.

– Ajoutez la pulpe de mangue et mélangez bien, sans incorporer d’air dans la ganache.

– Réservez à température ambiante.

– Découpez le moelleux aux baies des bois en deux horizontalement.

– Garnissez le moelleux de ganache. Reposez la partie supérieure.

– Étalez le reste de ganache sur le dessus du moelleux.

– Laissez reposer au réfrigérateur pendant 2 heures.

Miroir mangue :

  • 80 gr. mangue.
  • 1 trait de jus de citron vert.
  • 1 cc. de sucre glace.
  • 1 poignées de baies des bois.
  • 1/2 feuille de gélatine (1 gr.).

– Plongez la demi feuille de gélatine dans un bol d’eau froide durant 5 minutes au moins, pour qu’elle ramollisse.

– Épluchez la mangue. Découpez de beaux filets dans la chair et réservez-les au frais. Mixez le reste de chair avec son jus et le jus de citron afin d’obtenir un coulis. Il vous faut environ 100 ml. de coulis.

– Portez le coulis à ébullition avec le sucre, retirez de la plaque. Incorporez la gélatine. Mélangez bien, il faut que la gélatine soit entièrement dissoute.

– Laissez tiédir quelques minutes.

– Sortez le moelleux du réfrigérateur.

– Coulez le miroir sur la ganache mangue supérieure.

– Lissez bien à l’aide d’une spatule.

– Placez au frais quelques minutes.

– Avant que le miroir soit pris, décorez avec les filets de mangue fraîche réservés et des baies des bois.

– Remettez au réfrigérateur au moins 2 heures, de préférence la nuit entière.

Avant de servir vous pouvez décorer de quelques copeaux de chocolat ivoire.

forêt tropicale V

forêt tropicale II

forêt tropciale III

Cannelé bordelais et ses variations

canneles2

Le grand classique de mon répertoire!

J’ai découvert les cannelés lorsque mon mari est retourné en week-end à Bordeaux voir des amis d’étude, il y a quelques années. Il m’a rapporté une jolie boîte de ces spécialités (de la maison Baillardran: voir Liens gourmands). J’ai adoré le croquant extérieur et le moelleux à l’intérieur avec ces notes de rhum et de vanille ! J’ai donc cherché des recettes et mis au point celle qui me convient. La voici !

Cette recette a l’avantage de vous permettre d’utiliser des jaunes d’œufs qui vous restent (spécialement si vous avez essayé la recette précédente : https://flagrantdelis.wordpress.com/2014/03/09/fraicheur-orange-sanguine-fleur-doranger/ , laquelle nécessite d’utiliser que les blancs pour la dacquoise et la meringue!)

Ingrédients :

  • 45 cl de lait demi-écrémé.
  • 150 gr. de sucre de canne brut en semoule fine.
  • 150 gr. de farine blanche.
  • 45 gr. de beurre doux.
  • 15 gr. de beurre demi-sel.
  • 3 jaunes d’œuf.
  • 3 cs. de rhum agricole.
  • 1/2 cc. de poudre de vanille bourbon BIO (à défaut, une gousse de vanille que vous fendez dans la longueur avant de la mettre infuser).

Préparation : 15 minutes.

Temps de repos : 24 heures.

Cuisson : 65 minutes au four.

Matériel : une casserole, une jatte, un fouet, des moules en silicone 8x taille originale ou 30 x taille bouchée, une grille à pâtisserie.

– Portez à ébullition le lait avec la poudre de vanille (ou la gousse fendue dans la longueur).

– Éteignez la plaque de cuisson, laissez infuser, puis ajouter les deux sortes de beurre coupés en parcelles pour le faire fondre.

– Laissez tiédir.

– Dans une jatte, mélangez la farine, le sucre et les jaunes d’œuf. Votre mélange sera un peu grumeleux, il ne faut pas vous en inquiéter.

IMG_4912

– Une fois le lait vanillé-beurre bien refroidi, versez lentement sur le mélange farine-sucre-oeuf. Versez en plusieurs fois. La pâte est très liquide, à nouveau, ne vous inquiétez pas, c’est normal.

– Ajoutez le rhum.

– Placez dans un récipient pouvant aller au réfrigérateur et laissez ainsi reposer au frais durant 24 heures. Il ne faut absolument pas négliger cette étape, capitale pour la réussite de vos cannelés !

– Le lendemain : préchauffez votre four à 240°C position chaleur tournante.

– Sortez votre préparation du réfrigérateur, mélangez bien une nouvelle fois. La pâte est toujours liquide.

– Versez le mélange dans des moules en silicone, en remplissant pas tout à fait jusqu’en haut (à 1/2 cm. du bord supérieur). Si vous utilisez des moules en cuivre ou en aluminium, il faut les beurrer au préalable.

– Enfournez durant 10 minutes à 240°C, puis baissez la température de votre four à 180°C et poursuivez la cuisson pendant encore 50 minutes (s’il s’agit de cannelés moyens, si vous faites des minis, il faut réduire le temps de cuisson à 30 minutes environ, 4 minutes à 240°C et 26 minutes à 180°C).

– Sortez les cannelés du four et démoulez-les immédiatement sur une plaque recouverte d’une natte à pâtisserie.

– Remettez au four pour 5 minutes maximum, afin de faire dorer et caraméliser la croûte de vos cannelés.

Cette étape (remettre au four pour dorer) peut s’avérer superfétatoire si vous avez des moules en cuivre ou en aluminium. Elle est nécessaire pour les moules en silicone qui ont l’avantage de ne pas nécessiter l’ajout de matière grasse supplémentaire, mais qui ont l’inconvénient d’empêcher une belle croûte croustillante et dorée. Pour y remédier, il suffit de repasser les cannelés au four quelques minutes !

– Sortez les cannelés bien dorés du four et déposez-les sur une grille à pâtisserie pour refroidir.

canneles1

canneles4

 

Variantes du traditionnel cannelé

Variante I
« Amande & Vanille »                           RECETTE SANS LACTOSE

IMG_4894

Il me restait du lait d’amande BIO sans sucres ajoutés et j’avais envie de tester une variante des traditionnels cannelés, alors voici ma recette des cannelés à l’amande et vanille :

  • 45 cl de lait d’amande BIO sans sucres ajoutés.
  • 150 gr. de sucre de canne brut en semoule.
  • 150 gr. de farine blanche.
  • 45 gr. de beurre doux.
  • 15 gr. de beurre demi-sel.
  • 3 jaunes d’œuf.
  • 1 cs. d’amaretto.
  • 1 cs. de rhum agricole.
  • 1 cc. d’arôme d’amandes amères.
  • 1/2 cc. de poudre de vanille bourbon BIO (à défaut une gousse de vanille).

– Procédez de la même manière que pour les cannelés bordelais traditionnels, mais remplacez le lait et le rhum, respectivement pas le lait d’amande et par l’amaretto, le rhum et l’arôme d’amande !

Note : du fait de l’absence de lactose dans le lait d’amande, la croûte de vos cannelés ne sera pas aussi caramélisée que celle des cannelés traditionnels, puisque le lactose, qui est un glucide naturel permettant la caramélisation, est absent de la recette de cette variante. Cependant si vous respectez bien la cuisson en deux temps, vous pouvez quand même obtenir une jolie croûte dorée (un peu plus sèche que celles des cannelés bordelais traditionnels) et un intérieur moelleux…

IMG_4896

IMG_4893

Variante II
« English cannelés »

J’ai aussi testé une variante en remplaçant la vanille par du thé « English breakfast » que j’ai mis dans un sachet pour le faire infuser dans le lait. Retirez votre boule à thé ou sachet avant de mettre le beurre en parcelles à fondre. J’avais remplacé le rhum par de l’amaretto, mais vous pouvez essayer avec du whisky pour un côté « very scottish », isn’t it !

 

Un peu d’histoire…

Le cannelé a pris naissance au XVIème siècle à Bordeaux dans le couvent des Soeurs annonciades, lesquelles récoltaient la farine dans les cales des bateaux et confectionnaient ce petit gâteau pour les plus démunis de la ville. Ce délice doit son nom à la forme des moules utilisés.
(Source : site internet Baillardran)