Brioche de l’Épiphanie

brioche épiphanie

Dans quelques jours, nous célèbrerons l’Épiphanie. En France, la tradition veut que l’on partage une tarte frangipane (que j’adore et dont je vais essayer de poster une recette cette semaine). Dans le Sud de la France et en Suisse, l’on partage souvent une couronne des rois faite à base de pain brioché. Je vous propose donc une recette simple, qui sent bon la fleur d’oranger pour réussir une jolie couronne à partager au petit-déjeuner déjà. A vos fourneaux !

brioche épiphanie2

Ingrédients :

  • 40 gr. de beurre doux.
  • 12 gr. de levure fraîche.
  • 1 oeuf entier (env. 50 gr.)
  • 95 gr. de lait entier.
  • 15 gr. d’eau de fleur d’oranger.
  • 150 gr. de farine de fleur.
  • 100 gr. de farine de seigle.
  • 22 gr. de cassonade fine.
  • 1 pincée de sel.
  • 1 pincée de bicarbonate de soude.
  • 1 jaune d’oeuf.
  • 1 CS d’huile de pépins de raison.
  • 1 poignée de sucre grelot.
  • 1 jolie fève, en céramique de préférence.

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de repos : 1 heure de levée, puis 30 minutes et à nouveau 30 minutes.

 

Préparation :

Réchauffez très légèrement le lait s’il sort du frigo, mais pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait tiède.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois les farines, puis le sucre, le sel et enfin le bicarbonate. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente jusqu’à obtention d’une masse homogène.

Sortez la pâte et pétrissez-la à la main au moins 6 minutes.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes, le beurre doit être complètement intégré. La pâte colle très légèrement aux doigts.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre humide et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte pour la dégazer, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes.

Sortez la pâte du frigo et séparez-la en 8 portions d’environ 60 gr.

Avec chaque pâton formez des ronds. Façonnez de jolies boules avec la paume de la main.

Dans l’une des boules placez une fève, bien au centre.

Disposez les boules de pâte en marguerite et écrasez légèrement la boule du milieu. La boule contenant la fève se trouve en principe sur l’extérieur et ne constitue pas la boule centrale.

Laissez gonfler à nouveau durant 30 minutes sous le torchon humide.

Badigeonnez au pinceau un peu de mélange jaune d’œuf et huile sur les boules.

Parsemez les grains de sucre et enfournez à 185°C durant 15 minutes.

Laissez refroidir sur une voilette.

Cake moelleux citron

Me revoilà avec une recette simple  et pleine de saveurs. J’aime beaucoup le citron alors j’ai testé la recette du « Cake Ultime Citron » de La cuisine de Bernard. J’ai évidemment adapté le tout : moins sucré :-D, plus citronné et deux-trois ajustements….

Je suis satisfaite du résultat, mais je vais encore essayer d’améliorer la recette pour diminuer encore la quantité de sucre et aussi celle de beurre… en attendant, c’est une recette savoureuse et rapide donc je vous la livre déjà !

Ingrédients :

  • 170 gr de sucre cassonade brun.
  • 75 gr. de beurre doux.
  • 40 gr. de beurre salé aux gros grains de sel.
  • le zeste de deux citrons jaune.
  • 3 œufs moyens (env. 160 gr.)
  • 140 gr. de farine blanche.
  • le jus de deux citrons jaunes (90 gr.)
  • 1 cc. rase de levure chimique
  • 1 cc. rase d’acide citrique.
  • 1 pte de couteau de bicarbonate de soude.

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 40 minutes.

Temps de repos : 1 heure au moins.

Temps pour le glaçage : 15 minutes.

 

Faites préchauffer votre four à 180°C.

Dans une jatte, coupez les deux sortes de beurre en parcelles et mettez-le fondre au mico-ondes (ou bain-marie).

Ajoutez le sucre cassonade par dessus et fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse (dans la recette de Bernard, il ne faut surtout pas mélanger longuement, afin de ne pas faire rentrer d’air dans la masse, l’idée étant que le cake ne gonfle pas. Moi j’aime bien les vrais cakes qui gonflent un peu donc je blanchis le sucre avec le beurre !)

Râpez les zestes dans la jatte.

Ajoutez les œufs, un à un.

Incorporez la farine tamisée avec la levure chimique, le bicarbonate et l’acide citrique, en pluie, peu à peu.

Finalement, ajoutez le jus des deux citrons.

Versez la pâte dans un moule à cake et placez dans le four chaud (air tournant).

Au bout de 10 minutes, baissez la température du four à 160°C.

Laissez cuire encore 30 minutes.

Plantez la lame d’un couteau dans le cake pour vérifier la cuisson, elle doit ressortir propre et sèche.

Sortez le moule du four, démoulez instantanément et emballez dans un film plastique et fermez bien..

Laissez refroidir ainsi pendant une heure au moins.

Glaçage :

  • 70 gr. de sucre glace.
  • 25 gr. de jus de citron.
  • le zeste d’un citron jaune.

Dans un bol, mélangez le sucre glace et le jus de citron.

Posez le cake débarrassé du film plastique sur une voilette.

Coulez le glaçage dessus et lissez avec une spatule afin qu’il soit très fin.

Mettez le cake dans le four à 100°C durant 10 minutes environ pour sécher le glaçage.

Sortez le cake, posez le sur la voilette à nouveau et râpez le zeste dessus.

C’est prêt 😀

 

 

Moelleux au chocolat (le Meilleur Pâtissier M6)

Tarte au chocolat

On continue avec les épreuves du Meilleur Pâtissier sur M6. Le thème de la troisième semaine était : les gâteaux de notre enfance. Je vous proposerai très vite ma version revisitée de la charlotte, c’est sûr. En attendant, pour moi, le gâteau des enfants est au chocolat et ça tombait bien parce que mon mari est rentré cette semaine à la maison avec une recette de tarte au chocolat. Une recette vraiment expéditive, parfaite pour improviser un goûter ou un dessert. Son moelleux et son parfum fera sans nul doute l’unanimité 😉

Tarte au chocolat2

Ingrédients :

  • 100 gr. de chocolat noir 75%.
  • 100 gr. de beurre doux.
  • 150 gr. d’œuf (environ 3 œufs).
  • 50 gr. de farine.
  • 150 gr. de sucre cassonade fin.

Temps de préparation : 7 minutes.

Temps de cuisson : 25 minutes.

 

Cassez le chocolat en morceaux dans une jatte et faites-le fondre au bain marie.

Pendant ce temps, dans une autre jatte, cassez les œufs entiers et battez-les en omelette.

Ajoutez le sucre sur les œufs et battez jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Coupez le beurre en parcelles dans la jatte contenant le chocolat à moitié fondu.

Tamisez la farine dans le mélange œuf et sucre. Mélangez pour obtenir une masse homogène.

Une fois le chocolat et le beurre bien fondus au bain-marie, versez-les sur le mélange œuf-sucre-farine.

Mélangez bien le tout et versez dans un moule en silicone de 24 à 26 cm.

Enfournez à four chaud à 180°C durant 25 minutes, position chaleur tournante.

C’est prêt … saurez-vous attendre que le moelleux refroidisse ? 😉

 

Chocochoux Noir désir (Le Meilleur Pâtissier M6)

chocochoux

Cela ne vous aura pas échappé… le Meilleur Pâtissier sur M6 a recommencé, pour une saison 4 ! 😉

Le thème de la première soirée était le chocolat ! Miam ! ;-D

chocochoux3

Comme je n’ai pas le temps de réaliser les trois épreuves de la soirée, mais que j’aime bien aussi me soumettre à ces petits challenges, je vous propose une recette 3 en 1 ;-D

Pour la revisite de la tarte au chocolat, je présente des choux farcis, non pas de crème pâtissière au chocolat, mais à une ganache chocolat noir 75%…
Du Maroc, je ne retiens que le glaçage cacao (la crème au beurre avec du kirsch et le biscuit noisettes ultra dense… non merci !!!).

Enfin pour l’épreuve créative, provient l’idée des choux chocolat noir que mon petit mari adore… et la cage en chocolat pour protéger les délices de mon amour 😉

chocochoux2

Pâte à choux :

Ingrédients (pour réaliser environ 12 gros choux de 5 cm et 15 minis choux de 3 cm) :

  • 100 gr. d’eau.
  • 100 gr. de lait entier.
  • 5 gr. de sel.
  • 4 gr. de sucre semoule.
  • 85 gr. de beurre doux.
  • 110 gr. de farine blanche.
  • 3 oeufs (environ 150 gr. sans coquille).

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes au four.

 

Mettez le lait et l’eau dans une casserole, ajoutez le sucre, le sel et le beurre en parcelles.

Portez à ébullition.

Retirez du feu et ajoutez la farine tamisée en une seule fois.

Fouettez énergiquement.

Remettez sur le feu et brassez pendant 90 secondes pour dessécher la pâte qui doit se détacher des bords de la casserole.

Placez la pâte dans le bol du robot muni de la feuille.

Ajoutez les œufs un à un après les avoir battus en omelette.

Bien laissez le robot mélanger la pâte pour incorporer les œufs entre chaque.

Une fois la pâte lisse, dressez la pâte dans une poche à douille et pochez des boules d’environ 3 cm et/ou 1,5 cm sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Veillez à les espacer car ils vont gonfler.

Enfournez dans le four préchauffé à 210°C en éteignant le four. Laissez gonfler pendant 6 minutes.

Rallumez le four à 160°C. Laissez cuire pendant 12-15 minutes (selon les fours, ils doivent être dorés).

Sortez les choux du four et mettez-les à refroidir à l’air ambiant sur une violette, au moins une heure. Ils doivent être totalement froids pour être garnis.

 

Ganache chocolat noir :

Ingrédients :

  • 240 gr. chocolat noir de cuisine, j’ai pris du 75% de cacao.
  • 65 gr. de demi-crème.
  • 65 gr. de lait.
  • 5 gr. de beurre doux.

Temps de préparation : 8 minutes.

Temps de repos : 30 minutes au réfrigérateur minimum avant de dresser dans les choux.

Temps de cuisson : env. 3 minutes sur la plaque, pas de cuisson au four.

 

Dans une casserole, chauffez, sur feu moyen, la crème et le lait jusqu’à ébullition.

Retirez du feu et cassez dedans le chocolat noir. Attendez 1 minutes avant de fondre le chocolat dans la crème-lait, car si le liquide est trop chaud, la masse pourrait devenir grumeleuse. Si cela vous arrive attendez que le mélange refroidisse et fouettez vivement pour faire disparaître les grumeaux.

Ajoutez la noisette de beurre et mélangez bien pour obtenir une masse homogène, il faut que tout le chocolat et le beurre soient bien fondus.

Remplissez une poche à douille et placez au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes.

Coupez les choux en deux horizontalement. Remplissez les choux de ganache et refermez-les.

Réservez au frais.

 

Glaçage miroir cacao :

Ingrédients :

  • 70 gr. d’eau.
  • 210 gr. de sucre semoule.
  • 75 gr. de cacao en poudre non sucré.
  • 140 gr. de crème entière liquide.
  • 4 feuilles de gélatine (l’équivalent de 10 gr.).

Temps de préparation : 5 minutes.

Temps de repos : 5 -10 minutes avant de l’appliquer et 2 heures une fois coulé.

Temps de cuisson : 3 minutes sur la plaque.

 

Commencez par faire ramollir la gélatine en la plongeant dans un bol d’eau froide.

Dans une jatte, tamisez le cacao poudre.

Dans une casserole faites bouillir l’eau et le sucre.

Versez petit à petit le sirop bouillant sur le cacao en fouettant pour homogénéiser l’ensemble.

Portez à ébullition la crème dans la casserole débarrassée du sirop et y dissoudre la gélatine essorée, hors du feu.

Versez le mélange crème et gélatine dissoute sur le sirop de cacao et lissez au fouet.

Versez le mélange dans un récipient froid. Faites descendre rapidement la température, en plaçant la jatte dehors ou au réfrigérateur, voire congélateur. Remuez régulièrement.

Nappez les choux lorsque le glaçage est à 24°.

Réservez au frais au moins 2 heures.

 

Cage en chocolat :

Ingrédient : du chocolat noir 75% et c’est tout !!!

Tempérez le chocolat noir (amenez-le à 55°C, faites le redescendre à 28°C puis remontez à 32°C).

Une fois le chocolat fondu à température de travail, coulez le dans votre moule (en silicone pour moi) et étalez si nécessaire au pinceau sur les bords. Retournez pour ôter le surplus.

Placez au frais pour que le chocolat cristallise.

Après 2-3 heures, démoulez délicatement…

J’ai décoré ma cage avec de la poudre d’or et m’en suis servie pour cacher 3 petits choux ! 🙂

 

Voilà, c’est fini !  à déguster ce soir devant la deuxième soirée du Meilleur Pâtissier ;-D

 

Navettes marseillaises

navettes mrs3De retour d’un petit séjour dans le Sud de la France, voici encore une recette ensoleillée… oui oui j’ai du mal à laisser l’été s’en aller pour faire place à l’automne, alors que j’adore les saveurs culinaires automnales pourtant 🙂 

????????

Ingrédients :

  • 500 gr de farine blanche.
  • 120 gr de sucre semoule.
  • 60 gr. de sucre glace.
  • 1 cc de sirop d’agave.
  • 6 cs d’huile d’olive (environ 50 ml).
  • 4 cs d’eau de fleur d’oranger.
  • 1 cc d’acide citrique.
  • 1 cc de bicarbonate de soude.
  • le zeste d’une orange blonde.
  • 2 œufs.
  • 1/2 cc de sel.
  • du lait pour dorer les navettes avant de les glisser au four.

Temps de préparation : 12 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes.

 

Commencez par battre les œufs et les sucres jusqu’à l’obtention d’un mélange bien mousseux.
Ajoutez le sel, le bicarbonate, l’acide citrique, l’eau de fleur d’oranger, le zeste d’orange, et enfin l’huile d’olive, en mélangeant bien après l’adjonction de chacun des ingrédients.
Ajoutez progressivement la farine, puis finir de travailler la pâte à la main pour obtenir une belle boule.
Laissez reposer la boule de pâte une heure au réfrigérateur.
Découpez votre boule de pâte en morceaux de même taille (J’ai réalisé 18 navettes de 48 gr.).
Façonnez vos navettes : roulez chaque morceau en boudin de 10 cm de long, pincez les extrémités et fendez la navette avec la lame de couteau dans la longueur.
Enfournez à four chaud (180°C, chaleur tournante) pendant 20 minutes.
Laissez refroidir et durcir un peu sur une voilette.

????????

Kanelbullar (petits pains suédois à la cannelle)

Kanelbullar2

Outre la cuisine, j’aime également beaucoup la lecture. J’ai des goûts littéraires variés et j’apprécie autant les auteurs français classiques que les romans policiers à suspens traduits… en ce moment, je lis la série de livres de Camilla Läckberg, auteure suédoise. J’aime beaucoup ses intrigues. Vous allez me demander « quel lien avec cette recette ? » J’y viens ! Dans les récits de Camilla Läckberg, lorsque les protagonistes ont un coup de blues, ils se retrouvent devant une tasse de thé fumante (j’adhère) et dégustent des petits pains à la cannelle. En fin de semaine dernière, j’ai eu un coup de baisse de moral, l’automne s’est installé, alors je n’ai eu qu’une envie : m’asseoir devant une tasse de thé brûlant et de croquer dans un petit pain à la cannelle. Voici la recette de ces petits délices. Comme je n’aime pas qu’ils soient trop sucrés, je ne fais aucun glaçage dessus à l’américaine (type Cinnamon rolls) et la recette reste peu sucrée. A vous de doser le sucre selon vos goûts ! 😉

 Kanelbullar

Ingrédients :

  • 36 gr. de beurre doux.
  • 1 œuf entier.
  • 10 gr. de levure fraîche de boulangerie.
  • 100 gr. de lait demi-écrémé.
  • 10 gr. de crème liquide demi-grasse.
  • 160 gr. de farine blanche.
  • 90 gr. de farine mi-blanche.
  • 1 pincée de sel.
  • 20 gr. de sucre cassonade fin.
  • 2 cs. de beurre doux fondu.
  • 2 cs. de sucre cassonade.
  • 5 cs. de cannelle en poudre.
  • 1 cs. de clou de girofle en poudre.

 

Temps de préparation : 20 minutes.

Temps de repos : première levée = 1 heure; temps au réfrigérateur = 30 minutes et seconde levée = 30 minutes.

Temps de cuisson : 20 à 25 minutes à four chaud.

 

 

Réchauffez légèrement le lait et la crème, pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait et la crème tiédis.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois les farines, le sucre et le sel. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente au moins 6 minutes pour que la pâte soit homogène et tous les ingrédients bien intégrés.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes pour que la pâte soit plus simple à travailler.

Préparez un moule à cake rectangle en silicone ou beurrer votre moule s’il n’est pas en silicone.

Farinez le plan de travail. Sortez la pâte du frigo et étalez la pâte pour former un grand rectangle.

Dans un bol, faites fondre les 2 cs. de beurre au micro-ondes.

Badigeonner le rectangle de pâte du beurre fondu à l’aide d’un pinceau en silicone.

Répartissez dessus en saupoudrant le sucre cassonade, la cannelle, et le clou de girofle. Ajustez la quantité de sucre à ce moment-là, si vous être plus bec sucré 😉

Roulez le rectangle saupoudré dans la longueur. Coupez le cylindre en tranches de 2cm et disposez les « rondelles » à plat sur la plaque du four recouverte de papier cuisson.

Laissez à nouveau gonfler pendant 30 minutes.

Badigeonnez au pinceau un peu de lait sur chaque petit pain, saupoudrez rapidement de cannelle en poudre et éventuellement de sucre cassonade.

Enfournez à 180°C durant 20-25 minutes. Sortez du four et laissez refroidir sur une voilette.

Brioche curly aux pépites de chocolat noir

brioche curly choco4

Le dimanche matin, j’aime faire la grasse matinée et, une fois levée, déguster un brunch avec du bon pain frais et des viennoiseries. J’aime la tresse au beurre et la brioche. L’idée de cuire une belle brioche me trottait donc dans la tête depuis quelques semaines. Pour le parfum de la brioche, pas de suspense, le chocolat noir s’est imposé rapidement, compte tenu des goûts de mon époux… et des miens ! Puis, lorsque j’ai vu la recette de brioche à la noix de coco de La ligne gourmande, j’ai immédiatement adoré sa présentation pleine de punch, de sorte que j’ai repris son idée de minis roulés plutôt que de faire une grosse broche roulée ronde. Il ne restait plus qu’à la préparer !

En plus, mes envies de brunch coïncident parfaitement avec le concours « Dis-moi comment tu brunches » de Petite Cuillère  et Charentaises !

Dis-moi_comment_tu_brunches

 

Ingrédients :

  • 36 gr. de beurre doux.
  • 1 œuf entier.
  • 10 gr. de levure fraîche de boulangerie.
  • 100 gr. de lait demi-écrémé.
  • 10 gr. de crème liquide demi-grasse.
  • 180 gr. de farine blanche.
  • 70 gr. de farine mi-blanche.
  • 1 pincée de sel.
  • 20 gr. de sucre cassonade fin.
  • 45 gr. de chocolat noir (type Nestlé dessert Corsé)

 

brioche curly choco5

 

Temps de préparation : 20 minutes.

Temps de repos : première levée = 1 heure; temps au réfrigérateur = 30 minutes et seconde levée = 1 heure.

Temps de cuisson : 25 minutes à four chaud.

 

 

Réchauffez légèrement le lait et la crème, pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait et la crème tiédis.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois les farines, le sucre et le sel. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente au moins 6 minutes pour que la pâte soit homogène et tous les ingrédients bien intégrés.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes pour que la pâte soit plus simple à travailler.

Préparez un moule à cake rectangle en silicone ou beurrer votre moule s’il n’est pas en silicone.

Farinez le plan de travail. Sortez la pâte du frigo et séparez-la en 9 pâtons.

Étalez chaque pâton l’un après l’autre en longueur. Râpez grossièrement (ou coupez en petits morceaux) du chocolat noir (5 gr. par pâton donc 1 carré de Nestlé Dessert Corsé) sur la pâte étalée.

Roulez dans la longueur. Réservez. Répétez l’opération avec chaque pâton.

Une fois tous les pâtons étalés>chocolatés>roulés, coupez-les en deux dans la largeur, au milieu. Rangez-les verticalement dans le moule, côté coupé vers le bas.

Laissez gonfler à nouveau durant une heure.

Badigeonnez au pinceau un peu de lait sur la brioche et enfournez à 180°C durant 25 minutes.

Laissez refroidir, démoulez et régalez-vous !

 

brioche curly chocobrioche curly choco3

 

 

Tarte aux pruneaux {Jeûne fédéral}

tarte pruneaux2 

Aujourd’hui, en Suisse, nous fêtons le lundi du Jeûne fédéral. Pour l’occasion, je vous propose la recette de la tarte aux pruneaux que l’on sert traditionnellement le jour du Jeûne fédéral !

tarte pruneaux1tarte pruneaux3

Ingrédients (moule à tarte rond de 24 cm. de diamètre) :

  •  200 gr. de farine mi-blanche.
  • 1/2 cc. de sel.
  • 75 gr. de beurre doux, en parcelles.
  • 1 dl. d’eau du robinet.
  • 80 gr. de pâte d’amande.
  • 4 cs. d’amandes moulues.
  • 850 gr. de pruneaux dénoyautés et coupés en quartiers.
  • 2 cs. de confiture de pruneaux (maison de préférence).

 

Dans un bol, mélangez la farine et le sel. Ajoutez le beurre en morceaux et travaillez le beurre et la farine avec les doigts pour obtenir une pâte uniformément grumeleuse. Sablez du bout des doigts et non pas avec la paume des mains, ce qui ramollirait trop le beurre.

Ajoutez l’eau, rassemblez la pâte en boule, sans la pétrir. Réservez environ 30 minutes au réfrigérateur.
Profitez de ce moment pour laver, dénoyauter et coupez les pruneaux.
Sur le plan de travail légèrement fariné, abaissez la pâte froide sur 3 à 5 mm. d’épaisseur. Foncez le moule, puis recoupez le bord qui dépasse, piquer généreusement à la fourchette.
Abaissez finement la pâte d’amande en un disque couvrant le fond de la tarte. Déposez-le sur la pâte.
Étalez les amandes moulues sur le fond de pâte recouvert de pâte d’amande.
Disposer dessus les pruneaux bien serrés, peau contre le fond de la tarte, pointe contre le haut.
Enfournez à 220°C dans le four chaud, pendant 45 minutes. Il faudra peut-être baisser la température à 180°C au milieu de la cuisson si les fruits grillent trop.
5 minutes avant la fin de la cuisson, sortez la tarte du four, badigeonnez au pinceau les pruneaux de confiture de pruneaux et enfournez encore quelques minutes.
Régalez- vous !

Salviade (beignets de sauge du Frioul)

IMG_4926

Cette semaine c’était l’anniversaire de ma copine Sophie. Son futur mari est italien et la dernière fois que nous sommes allés chez eux, il avait préparé des « salviade ». J’en raffole pour un apéritif à la mode italienne…

J’avais envie d’en refaire, mais j’avais plein d’autres projets alors j’avais presque « oublié ». Et puis son anniversaire cette semaine m’y a fait penser à nouveau. Je vous l’accorde ce n’est pas une recette très « light » à cause de l’huile de cuisson, mais on peut être raisonnable sur les quantités, s’arranger pour que la feuille de sauge ne soit pas perdue dans 10 cm de pâte et surtout, on peut veiller à bien essorer les beignets sur du papier absorbant.

Ingrédients :

  • Un bouquet de sauge (dont une 40 jolies grosses feuilles).
  • 1 oeuf.
  • 65 gr. de farine.
  • 10 cl. de lait demi-écrémé.
  • de l’huile de tournesol.
  • 1 pincée de sel à la truffe noire.
  • 2 tours de poivre du moulin.

Avec ces quantités, il vous restera de la pâte à beignets, mais comme il est difficile de partager un œuf, je préfère en faire plus et jeter le reste. Aussi, si vous êtes plus nombreux, vous pouvez prévoir plus de feuilles de sauge (le double), ou tester des beignets salés à base d’autres végétaux car vous aurez assez de pâte à frire.

Préparation : 10 minutes.

Temps de repos : 2 heures.

Temps de cuisson : 3 minutes (une par « fournée »).

Matériel : une jatte, un fouet, une poêle, du papier absorbant

– Mélangez le jaune de l’œuf, la farine et le lait. Le mélange doit être fluide mais assez dense.

– Laissez reposer deux heures au frais.

– Montez le blanc d’œuf en neige ferme.

– Incorporez doucement le blanc en neige à la pâte à frire, sans casser le blanc, à  savoir en soulevant délicatement la pâte de bas en haut.

– Salez et poivrez.

– Lavez soigneusement vos feuilles de sauge et séchez-les bien.

IMG_4923

– Faites chauffer de l’huile dans votre poêle. L’huile doit recouvrir le fond sur environ 1 cm.

– Plongez les feuilles de sauge dans la pâte à frire et déposez-les dans l’huile chaude.

IMG_4924

– Retournez après 30 secondes.

– Une fois les beignets bien dorés (avec une huile bien chaude mais non bouillante cela devrait prendre 1 minute environ), sortez-les et déposez-les sur du papier absorbant. Recouvrez d’une autre couche de papier absorbant et pressez pour faire sortir le surplus d’huile.

– Répétez l’opération afin que toutes les feuilles de sauge soient prêtes.

– Déposez sur un plat et servez bien chaud!

IMG_4925