Tribute to All Blacks – gâteau à étages (Le Meilleur Pâtissier M6)

Tribute to all blacks

Tribute to all blacks2En ce moment, c’est la Coupe du Monde de rugby. En plus du Meilleur Pâtissier, oui. Alors pour faire plaisir à mon petit mari qui soutient l’équipe de Nouvelle-Zélande, les All Blacks, j’ai décidé d’en faire le thème de mon gâteau à étages avec cœur surprise, épreuve créative de la semaine dernière du Meilleur Pâtissier. Cela donne un gâteau avec étages en dégradés, du blanc au noir, avec au centre une compote kiwi. 😉 Le tout décoré version rugby 🙂

Tribute to all blacks3

Biscuits saveur amande

Ingrédients (6 biscuits de 16 cm de diamètre) :

  • 330 gr. de sucre semoule.
  • 220 gr. de beurre doux.
  • 250 gr. d’œuf (environ 5 œufs entiers).
  • 500 gr. de farine blanche.
  • 10 gr. de levure chimique.
  • 280 gr. de lait entier.
  • 110 gr. de yaourt nature.
  • 1 cc d’arôme naturel d’amandes amères.
  • du colorant alimentaire en poudre ou en gel, noir et blanc.

Temps de préparation : 20 minutes.

Temps de cuisson : 1 heures 15 minutes… (sauf si vous avez plusieurs moules à charnières de même diamètre et un grand four, dans ce cas vous pourrez faire plusieurs fournées à la fois !)

Temps de repos : 20 minutes par couche.

 

Travailler le beurre en pommade.

Ajouter le sucre semoule.

Ajouter les œufs un à un, après les avoir battus en omelette.

Le mélange doit être bien lisse.

Dans un récipient séparé, tamiser la farine et y incorporer la levure.

Verser la farine en pluie sur le mélange œuf, beurre et sucre.

Ajouter le lait, puis le yaourt.

Terminer par l’arôme amandes amères.

Une fois la masse bien mélangée, séparer en portion équivalentes dans des bols.

J’ai fait six biscuits de 240 gr. et il me restait un petit solde de pâte.

Ajouter les colorants alimentaires : dans la première pâte du blanc, dans la deuxième une pointe de couteau de noir, et ainsi de suite en allant progressivement jusqu’au noir.

Remplir un moule à charnière de pâte après avoir bien beurré les côtés du moule et posé une feuille de papier sulfurisé au fond.

Cuire au four préchauffé à 180°C pendant 12 minutes.

Sortir du four et démouler immédiatement sur une voilette.

Répéter l’opération de cuisson avec les autres pâtes.

Laisser refroidir vos biscuits.

 

Compote de kiwis

Lorsque j’ai fait mon gâteau, j’ai fait les quantités au pif et à mon sens, il manquait un peu de compote au cœur du gâteau pour remplir le centre alors j’ai adapté ici les quantités.

Ingrédients :

  • 7 kiwis.
  • 1 banane.
  • 1 cs d’eau.
  • 1cc de jus de citron.

Temps de préparation : 8 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes.

Temps de repos : 30 minutes au moins.

 

Eplucher les kiwis et tailler-les en morceaux en enlevant la partie centrale dure.

Mettre les cubes de kiwis dans une petite casserole.

Ajouter l’eau et le jus de citron et laissez cuire à feu moyen une dizaine de minutes pour faire compoter les fruits. Je n’ai pas ajouté de sucre parce que je trouve l’ensemble déjà suffisamment sucré mais vous pouvez bien sûr mettre du sucre…

Ajouter des rondelles de banane et laisser cuire encore 10 minutes.

Retirer du feu et laisser refroidir 30 minutes au moins au réfrigérateur.

 

Dressage et décoration

Ingrédients :

  • un emporte-pièce rond.
  • de la pâte à sucre noire.
  • de la pâte d’amandes verte.
  • 200 gr. de cream cheese (type Philadelphia).
  • 120 gr. de sucre glace.
  • une poche à douille avec plusieurs embouts selon la décoration choisie.

Temps de préparation : 40 minutes puis 30-50 minutes selon votre dextérité à manier la pâte à sucre et la poche à douille 😉

Temps de repos : 1 heure au moins, une nuit idéalement.

 

Commencer par préparer le cream cheese avec le sucre glace pour obtenir une pâte. On peut ajouter des colorants dedans si on veut une couleur.

Placez le premier gâteau, le plus clair dans un plat, le dessus contre le plat.

Poser dessus le deuxième gâteau et percez le centre avec l’emporte pièce.

Répétez l’opération jusqu’à l’avant-dernier gâteau (le fond et le dessus ne sont donc pas percés !).

Déposer une fine couche lisse de cream cheese sur le fond et poser le premier gâteau percé dessus. Continuer jusqu’à l’avant-dernier gâteau.

Remplir le centre de la compote de kiwis.

Fermer le gâteau en posant le gâteau noir sur le dessus.

A l’aide du cream cheese, recouvrir le gâteau et lisser.

Laisser reposer au réfrigérateur pendant au moins une heure, avec le solde de cream cheese. Vous pouvez le laisser une nuit ainsi. Ne pas laissez le gâteau terminé au frais car la pâte à sucre exècre l’humidité du réfrigérateur et devient toute gluante…

Sortir le gâteau du frigo une heure avant de le déguster afin de le décorer.

Etaler les pâtes à sucre et d’amande sur le plan de travail et découper selon le motif choisi. (j’ai fait le dessus noir et les côtés comme de l’herbe).

Remettre une fine couche de cream cheese sur le gâteau et coller les pâtes en lissant bien.

Mettre le solde de cream cheese dans une poche à douille. Vous pouvez ajouter à ce moment-là un colorant si vous le souhaiter.

Décorer ensuite avec la poche à douille selon vos envies 🙂 . J’ai fait des lignes pour rappeler les lignes sur le terrain et j’ai mis le nom de l’équipe et dessiné la feuille de fougère.

Tribute to all blacks4

Vous pouvez déguster votre gâteau devant le match ou devant le Meilleur Pâtissier ! 🙂

 

 

 

 

 

 

Publicités

Tarte Amandine aux poires

Une tarte très gourmande, très riche en amandes, avec des poires pour la touche de fraîcheur et de fondant. Une recette sans œuf (si vous prenez une pâte feuilletée exempte d’œuf) et plutôt rapide à réaliser pour un goûter gourmand après une promenade dans le froid ! 🙂

P1070597

Ingrédients  (pour un moule à tarte de 28 cm) :

  • 1 pâte feuilletée (sans œuf de préférence).
  • 300 gr. de poudre d’amandes.
  • 160 gr. de sucre cristallisé.
  • 250 gr. de mascarpone.
  • quelques gouttes d’extrait d’amande amère.
  • 100 gr. de compote pomme-poire non sucrée (si votre compote est sucrée réduisez la quantité de sucre).
  • 2 cs de lait entier.
  • 1 grosse boîte de demi-poires au jus (si elles sont au sirop rincez-les bien et réduisez aussi la quantité de sucre), ou mieux, 4 poires fraîches.

Temps de préparation : 15 minutes (25 min. si les poires sont fraîches).

Temps de cuisson : 40 minutes au four préchauffé à 210°C, puis à 180°C (chaleur tournante et dessus-dessous).

 

Disposez la pâte dans un moule à tarte, la piquer avec 1 fourchette.

Remettez le moule au réfrigérateur.

Mélangez dans un saladier tous les ingrédients de la farce (poudre d’amande, sucre, mascarpone, compote, lait et extrait d’amande amère). Mélangez bien pour avoir une masse homogène.

Goûtez et rectifiez si nécessaire, en ajoutant du yaourt nature si le goût sucré est trop prononcé et/ou en ajoutant qq. gouttes supplémentaires d’arôme d’amandes amères.

Pelez et enlevez le cœur des poires fraîches. Coupez les moitiés de poires en éventail.

Sortez la pâte du réfrigérateur. Étalez la masse aux amandes sur le fond. Disposez par dessus les demis poires.

Enfournez à four chaud à 210°C (chaleur tournante et dessus-dessous) pendant 25 minutes environ, poursuivez la cuisson à 180°C pendant environ 10 minutes et surveillez (laissez la tarte jusqu’à 40-45 minutes si nécessaire, elle doit être bien dorée).

Laissez refroidir sur une grille à pâtisserie.

P1070598

Vitami ‘n’ tasty sweet {#healthy cookies}

dessert vitaminé3

Dans mon article précédent sur les healthy cookies banane & myrtilles, je suggérais que ces biscuits vous servent de base à un dessert … voici donc une recette pleine de vitamines et de couleurs utilisant un healthy cookie !

 

Un dessert chic & sain en un tour de main 🙂

dessert vitaminé2

Ingrédients : (pour 3 personnes)

  • 3 pêches ou nectarines jaunes mûres.
  • 50 gr. de myrtilles fraîches.
  • 5 gr. de sirop d’agave.
  • 4 gr. d’agar-agar.
  • 1 poignée d’amandes mondées en bâtonnets.

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 10 minutes.

Temps de repos : 30 minutes.

Matériel : une petite casserole, un blender ou un mixeur plongeant, une pipette (facultatif), un récipient à fond plat, un fouet, un emporte-pièce rond.

 

Lavez soigneusement tous les fruits.

Détaillez deux pêches en cubes avec leur peau et mettez-les dans la casserole avec leur jus et le sirop d’agave pour sucrer (vous pouvez remplacer ce sirop naturel par 10 gr. de sucre).

Laissez cuire les pêches durant 8 minutes à feu moyen.

Mixez-les avec leur peau.

Remettez 250 ml de ce coulis dans la casserole avec la poudre d’agar-agar.

Portez à ébullition durant 90 secondes, sans cesser de remuer.

Versez dans un plat à fond plat sur environ 2 cm. d’épaisseur.

Réservez au congélateur durant 6 minutes.

Conservez le reste du coulis au frais pour la décoration de vos assiettes.

Pendant ce temps, coupez de jolis quartiers de pêche avec le fruit restant et pelez ces parts.

Plantez des bâtonnets d’amandes dans les quartiers de pêche.

Sortez le coulis gélifié du congélateur avant qu’il ne soit congelé, mais il doit tout de même être pris. A l’aide de l’emporte-pièce de même dimension que celui utilisé pour les cookies, découpez trois disques de coulis.

Dressez vos assiettes : posez un cookie sur chaque assiette, par-dessus déposez un disque de coulis, puis un quartier de pêche piqué aux amandes. Ajoutez quelques myrtilles.

Réservez les assiettes au frais.

Au moment de servir, décorez les assiettes avec des points de coulis liquide que vous déposez à l’aide de la pipette ou d’une cuillère. Ajoutez le reste de la pêche et des myrtilles pour décorer.

Tartelettes Roses Pink Lady, à la manière d’Alain Passard

tartelette rose pink lady

Bonne fête Maman chérie !

Dimanche 11 mai, c’est la fête des mamans ! ❤

La recette pour remercier une maman se doit d’être à son image : pleine de douceur et de délicatesse.

Je vous propose pour cette belle journée : des pommes rouges Pink Lady, en bouton de roses® comme la célèbre tarte du chef Alain Passard (L’Arpège, Paris), de l’eau de rose pour un arôme délicat et des pralines roses pour la couleur rose pastel …

 

Ingrédients (pour 10 tartelettes) :

  • 1 pâte sablée abaissée.
  • 1 œuf.
  • 30 gr. de poudre d’amandes.
  • 30 gr. de pralines roses concassées + 5 morceaux de pralines roses.
  • 30 gr. de sucre semoule.
  • 1 cs. bombée de mascarpone.
  • 1 cs. d’eau de rose.
  • 1 cc. d’arôme naturel de rose.
  • 7 pommes Pink Lady (ou d’une autre variété à la peau bien rouge).
  • 1 sachet de sucre vanillé.
  • 10 gr. de beurre doux.

Temps de préparation : 70 minutes (ce qui est long c’est le taillage des pommes et le façonnage des boutons de roses)

Temps de cuisson : deux fois 5 minutes, puis 25 minutes.

Matériel : une jatte, un emporte-pièce rond de 10cm de diamètre, dix moules en silicone, une maryse, une fourchette, un pilon, des noyaux ou perles de céramique pour cuire à blanc, un couteau-économe et un vide-pomme.

 

Préchauffez le four à 180°C en mode chaleur tournante.

Formez 10 ronds à l’emporte-pièce dans la pâte sablée.

Foncez les moules en silicone, piquez la pâte à la fourchette, déposez des noyaux de cuisson.

tartelette rose cuisson blc

Enfournez pour 5 minutes de cuisson à blanc.

Sortez du four les fonds de tartelette et réservez.

Concassez au pilon les 30 gr. de pralines roses afin d’obtenir une poudre assez grossière.

Dans une jatte, battez l’œuf en omelette.

Ajoutez le sucre semoule et brassez vivement pour que le mélange mousse.

Ajoutez la poudre d’amande, le mascarpone à température ambiante, la poudre de pralines, l’eau et l’arôme de rose. Mélangez bien.

Déposez une grosse cs. de ce mélange rose dans le fond de chaque tartelette.

Enfournez 5 minutes environ.

Réservez.

Lavez bien vos pommes sous l’eau fraîche et séchez-les. Ôtez le centre avec le vide-pomme.

Avec le couteau économe, formez de longues bandes de pomme (le plus long possible) en prenant soin de déborder sur un endroit où il y a de la peau pour un joli rendu rouge. C’est pour cette raison que vous utilisez 7 pommes pour 10 tartelettes seulement, dès lors qu’une fois la peau enlevée, il faut prendre une autre pomme. J’ai utilisé le reste des pommes pour faire une compote avec le reste de mon mélange rose… 😉

tartelette rose bande pomme

Roulez les bandes de pomme sur elles-même afin de former un bouton de rose. Si les bandes sont trop courtes, raccordez les bandes entre elles, cela ne se voit pas tellement.. Disposez un bouton de rose dans chaque tartelette sur le mélange rose.

tartelette rose prépa

Saupoudrez chaque tartelette de sucre vanillé et déposez au centre une mini noisette de beurre.

Mettez au four pendant environ 25 minutes.

Pendant la cuisson, concassez le reste des pralines roses en poudre fine et saupoudrez-en les tartelettes dès la sortie du four.

Laissez refroidir et offrez-en à votre maman !

tartelette rose pink lady2

tartelette rose pink lady3

Macarons Quetzalcoatl

macaron dark choco piment espelette

Selon certaines légendes, Bayonne aurait été la porte d’entrée officielle du cacao en France au XVIIème siècle, lorsque le conquistador espagnol Hernàn Cortès rapporta de précieuses fèves de cacaoyers offertes par les peuples Maya et Aztèque… Le mariage du chocolat noir et du piment d’Espelette ne pouvait donc que porter le nom du légendaire serpent à plumes !

 

Coques de macarons :

  • 210 gr. de sucre glace.
  • 150 gr. de poudre d’amandes.
  • 130 de blancs d’œuf vieillis un jour à température ambiante.
  • 90 gr. de sucre cristallisé.
  • 1 cs. de concentré de tomates.
  • 1 pointe de couteau de colorant rouge en poudre.
  • 1 pincée de sel.
  • 1 pincée de piment d’Espelette.

Préparation : 30 minutes.

Temps de repos : 20 minutes.

Temps de cuisson : 13 minutes.

Matériel : une poche à douille, trois plaques de four, un batteur électrique, un robot-coupe, une maryse, un tamis, un pilon, du papier sulfurisé.

Avec un robot-coupe, réduisez la poudre d’amande en poudre très fine.

Tamisez le sucre glace et la poudre d’amande sur un papier sulfurisé.

Montez les blancs en neige, serrez-les avec le sucre et le sel. Une fois montés, ajoutez le colorant et battez encore durant 2 minutes.

Incorporez le sucre glace et la poudre d’amande au blancs à l’aide d’une maryse. Il faut mettre le mélange amande-sucre sur les blancs montés et non l’inverse.

Ajoutez le concentré de tomates.

Macaronnez la préparation (rabattre délicatement la préparation sur elle-même en prenant l’ensemble de la masse, l’appareil doit devenir moelleux et brillant et réaliser un ruban).

Mettez votre four à préchauffer à 160 °C sur chaleur tournante avec une plaque du four retournée à l’intérieur.

Remplissez une poche à douille avec le mélange à macarons.

Préparez une plaque de cuisson avec du papier sulfurisé. Glisser en dessous le gabarit de la taille de vos coques afin de vous aider à réaliser des coques bien rondes et de taille uniforme.

Maintenez le papier collé avec un peu d’appareil aux 4 coins de la plaque.

Couchez les macarons en veillant à ce que la douille, inclinée verticalement, touche presque le papier.

Tapez doucement la plaque sur le plan de travail pour éliminer les bulles d’air.

Laissez croûter les coques à l’air libre durant 20 minutes.

Saupoudrez les coques de piment d’Espelette en poudre (réduisez le piment sec en poudre fine à l’aide d’un pilon si nécessaire).

Enfournez à 160°C entre 12 et 15 minutes (selon la taille des coques et votre four).

Durant la cuisson, ouvrez plusieurs fois la porte du four pour évacuer l’humidité responsable des craquelures sur le dessus des coques. Avec cette recette, les craquelures me paraissent cependant inévitable, en raison de l’ajout d’un élément humide (le concentré de tomates).

Sortez les coques du four, détachez les coques du papier cuisson et réservez-les sur une grille à pâtisserie (si les coques se détachent mal, elles ne sont pas assez cuites, prolongez la cuisson).

 

Ganache :

  • 1 orange sanguine.
  • 75 gr. de crème liquide.
  • 155 gr. de chocolat noir.
  • 2 cs. de piment d’Espelette.
  • 1 cc. de cannelle.
  • 1 cc. de poivre de Cayenne.
  • 4 gouttes de « Tabasco ».

Préparation : 5 minutes.

Temps de repos : 30 minutes.

Matériel : une casserole, un fouet.

Presser l’orange sanguine et versez le jus dans la casserole.

Ajoutez la crème.

Faites bouillir la crème avec le jus et le piment d’Espelette.

Retirez du feu et ajoutez le chocolat noir coupé en petits morceaux. Mélangez jusqu’à ce que le chocolat soit bien fondu.

Ajoutez le zeste de l’orange, la cannelle et le poivre de Cayenne. Mélangez.

Ajoutez les gouttes de Tabasco et mélangez soigneusement.

Laissez tiédir.

 

Montage :

Mélangez un peu la ganache pour l’assouplir.

A l’aide d’une petite cuillère, déposez un peu de ganache à l’intérieur d’une coque et assemblez avec une autre coque en faisant tourner les deux biscuits pour bien répartir la ganache.

Conservez vos macarons au frais. Ils sont meilleurs après 24 heures, mais vous pouvez les dévorez tout de suite si vous êtes impatients!

macarons dark choco piment espelette

macarons dark choc piment espelette

macarons dark chocolate piment espelette

Burger Versailles

Buger Versaille 1

Une envie de faire des macarons, une recette salée, des essais de combinaison de saveurs pour un concours, une discussion entre amis autour d’un burger cuisiné… voilà comment cette idée a germé dans mon esprit aujourd’hui. Un cœur de filet de poulet, une sauce tomate & mozzarella, et un macaron moelleux rehaussé de piment d’Espelette donnent ses lettres de noblesse à ce burger. J’ai donc décidé de l’appeler Burger Versailles, puisqu’en 1660, un pâtissier basque, M. Adam, offrit des macarons à Louis XIV pour son mariage.

Cette recette est un peu délicate puisqu’elle nécessite de maîtriser les macarons, mais le mélange sucré-salé est vraiment très intéressant ! Contrairement au traditionnel burger, faites aussi attention au fait que cette recette prend un peu de temps, elle s’apparente plus à de la » Low Food » !

Coques de macarons :

  • 200 gr. de sucre glace.
  • 150 gr. de poudre d’amandes.
  • 135 de blancs d’œuf vieillis un jour à température ambiante.
  • 85 gr. de sucre cristallisé.
  • 1 cs. de concentré de tomates.
  • 2 cc. de sablon de tomates.
  • 2 cc. de sel.
  • 1 pincée de piment d’Espelette.

Préparation : 30 minutes.

Temps de repos : 20 minutes.

Temps de cuisson : 13 minutes.

Matériel : une poche à douille, trois plaques de four, un batteur électrique, un robot-coupe, une maryse, un tamis, un pilon, du papier sulfurisé.

Avec un robot-coupe, réduisez la poudre d’amande en poudre très fine.

Tamisez le sucre glace et la poudre d’amande sur un papier sulfurisé.

Montez les blancs en neige, serrez-les avec le sucre et le sel et le sablon.

Mélangez 2 minutes.

Incorporez le sucre glace et la poudre d’amande au blancs à l’aide d’une maryse.

Ajoutez le concentré de tomates.

Macaronnez la préparation (rabattre délicatement la préparation sur elle-même en prenant l’ensemble de la masse, l’appareil doit devenir moelleux et brillant et réaliser un ruban).

Mettez votre four à préchauffer à 160 °C sur chaleur tournante avec une plaque du four retournée à l’intérieur.

Remplissez une poche à douille avec le mélange à macarons.

Préparez une plaque de cuisson avec du papier sulfurisé. Glisser en dessous le gabarit de la taille de vos coques afin de vous aider à réaliser des coques bien rondes et de taille uniforme.

Maintenez le papier collé avec un peu d’appareil aux 4 coins de la plaque.

Couchez les macarons en veillant à ce que la douille, inclinée verticalement, touche presque le papier.

Tapez doucement la plaque sur le plan de travail pour éliminer les bulles d’air.

Laissez croûter les coques à l’air libre durant 20 minutes.

Saupoudrez les coques de piment d’Espelette en poudre (réduisez le piment sec en poudre fine à l’aide d’un pilon si nécessaire).

Enfournez à 160°C entre 12 et 15 minutes (selon la taille des coques et votre four).

Durant la cuisson, ouvrez plusieurs fois la porte du four pour évacuer l’humidité responsable des craquelures sur le dessus des coques.

Sortez du four, détachez les coques du papier cuisson et réservez-les sur une grille à pâtisserie (si les coques se détachent mal, elles ne sont pas assez cuites, prolongez la cuisson).

Crème tomates-mozzarella :

  • 100 gr. de beurre.
  • 120 gr. de mozzarella.
  • 10 cl. de crème demi-écrémée.
  • 3 cs. de double concentré de tomates.
  • 2 cs. de piment d’Espelette en poudre.
  • 1 œuf.
  • 1 cs. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 1 pincée de sel.
  • 2 tours de moulin de poivre.

Préparation : 10 minutes.

Temps de cuisson : 5 minutes 2x.

Matériel : une casserole, un fouet, une jatte.

Versez la crème et la mozzarella coupée en petits morceaux dans la casserole, avec le beurre également coupé en parcelles et le piment d’Espelette.

Portez à ébullition et laissez bien fondre la mozzarella. Votre mélange doit être bien homogène et lisse.

Ajoutez le concentré de tomates.

Retirez du feu et transvasez dans la jatte.

Lavez la casserole et portez de l’eau à ébullition.

Posez la jatte au dessus, au bain-marie.

Incorporez l’œuf entier et battez-bien.

Ajouter la fécule de maïs dissoute dans quelques gouttes d’eau.

Mélangez jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Retirez du feu. Réservez.

Coeur de filet de poulet :

  • Deux beaux filets de poulet.
  • 3 cs. de cognac.
  • sel & poivre.

Temps de préparation : 2 minutes.

Temps de cuisson : 12 minutes.

Matériel  : poêle, emporte-pièce rond de 8 cm. de diamètre, un couteau, des allumettes.

Dans les filets coupez deux beaux ronds en posant l’emporte-pièce et en découpant autour avec la pointe du couteau.

burger versailles coeur de filet

Faites chauffer la poêle.

Déposez le poulet une fois la poêle chaude.

Une fois cuits, versez le cognac, flambez.

Salez et poivrez à convenance.

Dressage :

  • 2 piques en bois.
  • 2 petits piments doux.
  • 2 poignées de mesclun de salades.
  • du vinaigre balsamique tomate.

Préparation : 2 minutes.

Sur une assiette, tracez deux lignes de vinaigre.

Déposez une poignée de salade.

Déposez deux coques de macarons retournées (une petite et une grande).

Déposez de la sauce sur les coques.

Refermez la petite coque.

burger versailles petit macaron

Sur la grande coque garnie de sauce, déposez délicatement le cœur de filet de poulet avec le jus de cuisson.

Disposez encore un peu de sauce tomate mozzarella.

Refermez avec une grande coque.

Lavez les piments doux, piquez-les sur les tiges en bois et piquez le centre du grand macaron.

Servez immédiatement et savourez ce sweet, salty’n’spicy Burger Versailles !

Burger Versailles 2

Cannelé bordelais et ses variations

canneles2

Le grand classique de mon répertoire!

J’ai découvert les cannelés lorsque mon mari est retourné en week-end à Bordeaux voir des amis d’étude, il y a quelques années. Il m’a rapporté une jolie boîte de ces spécialités (de la maison Baillardran: voir Liens gourmands). J’ai adoré le croquant extérieur et le moelleux à l’intérieur avec ces notes de rhum et de vanille ! J’ai donc cherché des recettes et mis au point celle qui me convient. La voici !

Cette recette a l’avantage de vous permettre d’utiliser des jaunes d’œufs qui vous restent (spécialement si vous avez essayé la recette précédente : https://flagrantdelis.wordpress.com/2014/03/09/fraicheur-orange-sanguine-fleur-doranger/ , laquelle nécessite d’utiliser que les blancs pour la dacquoise et la meringue!)

Ingrédients :

  • 45 cl de lait demi-écrémé.
  • 150 gr. de sucre de canne brut en semoule fine.
  • 150 gr. de farine blanche.
  • 45 gr. de beurre doux.
  • 15 gr. de beurre demi-sel.
  • 3 jaunes d’œuf.
  • 3 cs. de rhum agricole.
  • 1/2 cc. de poudre de vanille bourbon BIO (à défaut, une gousse de vanille que vous fendez dans la longueur avant de la mettre infuser).

Préparation : 15 minutes.

Temps de repos : 24 heures.

Cuisson : 65 minutes au four.

Matériel : une casserole, une jatte, un fouet, des moules en silicone 8x taille originale ou 30 x taille bouchée, une grille à pâtisserie.

– Portez à ébullition le lait avec la poudre de vanille (ou la gousse fendue dans la longueur).

– Éteignez la plaque de cuisson, laissez infuser, puis ajouter les deux sortes de beurre coupés en parcelles pour le faire fondre.

– Laissez tiédir.

– Dans une jatte, mélangez la farine, le sucre et les jaunes d’œuf. Votre mélange sera un peu grumeleux, il ne faut pas vous en inquiéter.

IMG_4912

– Une fois le lait vanillé-beurre bien refroidi, versez lentement sur le mélange farine-sucre-oeuf. Versez en plusieurs fois. La pâte est très liquide, à nouveau, ne vous inquiétez pas, c’est normal.

– Ajoutez le rhum.

– Placez dans un récipient pouvant aller au réfrigérateur et laissez ainsi reposer au frais durant 24 heures. Il ne faut absolument pas négliger cette étape, capitale pour la réussite de vos cannelés !

– Le lendemain : préchauffez votre four à 240°C position chaleur tournante.

– Sortez votre préparation du réfrigérateur, mélangez bien une nouvelle fois. La pâte est toujours liquide.

– Versez le mélange dans des moules en silicone, en remplissant pas tout à fait jusqu’en haut (à 1/2 cm. du bord supérieur). Si vous utilisez des moules en cuivre ou en aluminium, il faut les beurrer au préalable.

– Enfournez durant 10 minutes à 240°C, puis baissez la température de votre four à 180°C et poursuivez la cuisson pendant encore 50 minutes (s’il s’agit de cannelés moyens, si vous faites des minis, il faut réduire le temps de cuisson à 30 minutes environ, 4 minutes à 240°C et 26 minutes à 180°C).

– Sortez les cannelés du four et démoulez-les immédiatement sur une plaque recouverte d’une natte à pâtisserie.

– Remettez au four pour 5 minutes maximum, afin de faire dorer et caraméliser la croûte de vos cannelés.

Cette étape (remettre au four pour dorer) peut s’avérer superfétatoire si vous avez des moules en cuivre ou en aluminium. Elle est nécessaire pour les moules en silicone qui ont l’avantage de ne pas nécessiter l’ajout de matière grasse supplémentaire, mais qui ont l’inconvénient d’empêcher une belle croûte croustillante et dorée. Pour y remédier, il suffit de repasser les cannelés au four quelques minutes !

– Sortez les cannelés bien dorés du four et déposez-les sur une grille à pâtisserie pour refroidir.

canneles1

canneles4

 

Variantes du traditionnel cannelé

Variante I
« Amande & Vanille »                           RECETTE SANS LACTOSE

IMG_4894

Il me restait du lait d’amande BIO sans sucres ajoutés et j’avais envie de tester une variante des traditionnels cannelés, alors voici ma recette des cannelés à l’amande et vanille :

  • 45 cl de lait d’amande BIO sans sucres ajoutés.
  • 150 gr. de sucre de canne brut en semoule.
  • 150 gr. de farine blanche.
  • 45 gr. de beurre doux.
  • 15 gr. de beurre demi-sel.
  • 3 jaunes d’œuf.
  • 1 cs. d’amaretto.
  • 1 cs. de rhum agricole.
  • 1 cc. d’arôme d’amandes amères.
  • 1/2 cc. de poudre de vanille bourbon BIO (à défaut une gousse de vanille).

– Procédez de la même manière que pour les cannelés bordelais traditionnels, mais remplacez le lait et le rhum, respectivement pas le lait d’amande et par l’amaretto, le rhum et l’arôme d’amande !

Note : du fait de l’absence de lactose dans le lait d’amande, la croûte de vos cannelés ne sera pas aussi caramélisée que celle des cannelés traditionnels, puisque le lactose, qui est un glucide naturel permettant la caramélisation, est absent de la recette de cette variante. Cependant si vous respectez bien la cuisson en deux temps, vous pouvez quand même obtenir une jolie croûte dorée (un peu plus sèche que celles des cannelés bordelais traditionnels) et un intérieur moelleux…

IMG_4896

IMG_4893

Variante II
« English cannelés »

J’ai aussi testé une variante en remplaçant la vanille par du thé « English breakfast » que j’ai mis dans un sachet pour le faire infuser dans le lait. Retirez votre boule à thé ou sachet avant de mettre le beurre en parcelles à fondre. J’avais remplacé le rhum par de l’amaretto, mais vous pouvez essayer avec du whisky pour un côté « very scottish », isn’t it !

 

Un peu d’histoire…

Le cannelé a pris naissance au XVIème siècle à Bordeaux dans le couvent des Soeurs annonciades, lesquelles récoltaient la farine dans les cales des bateaux et confectionnaient ce petit gâteau pour les plus démunis de la ville. Ce délice doit son nom à la forme des moules utilisés.
(Source : site internet Baillardran)

Petits flans à l’amande express

IMG_4857

Une recette rapide et efficace !

Un petit dessert original et léger…

Ingrédients :

  • 1/2 litre de lait d’amandes BIO sans sucres ajoutés.
  • 8 gr. d’agar-agar en poudre.
  • 1 cs d’amaretto (facultatif).
  • 1 ml d’arôme d’amande amère.
  • 75 gr. d’amandes mondées moulues.
  • 1 à 2 cs de sucre cassonade fin.

Préparation : 10 minutes.

Temps de repos : 3 heures (dont 2 heures au réfrigérateur).

Matériel : une casserole, un fouet, un moule en silicone 6x ou 6 ramequins en verre humidifiés.

IMG_4832

– Versez le lait d’amandes dans une casserole avec la poudre d’agar-agar et le sucre (1 à 2 cs selon les goûts). Portez à ébullition, sans cesser de remuer.

– Laissez bouillir le mélange durant 1 minute 30 sec.

– Retirez la casserole du feu.

– Ajoutez les amandes moulues, l’amaretto (si désiré) et l’arôme amande amère.

– Remuez pour bien mélanger, jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

– Remplir des moules en silicone.

IMG_4833

– Réservez à température ambiante jusqu’à ce que les flans prennent, puis placez-les au réfrigérateur durant 2 heures au minimum.

– Démoulez au dessus d’une assiette et servez avec un nappage chocolat fondu, de la confiture ou un coulis aux fruits, juste un peu de sucre ou, pourquoi pas, du sirop d’érable.

Bonne dégustation !