Charlotte Sophie la Girafe – chocolat & baies des bois (le Meilleur Pâtissier M6)

charlotte girafe

Chose promise dans le dernier post, chose due ! 😉 Voici ma revisite de la charlotte, première épreuve de l’émission le Meilleur Pâtissier de la semaine dernière ;-). Pour rester dans le thème de l’enfance, une version Sophie la Girafe – le jouet incontournable des petits bouts -, remplie de chocolat et de baies de bois pour apporter de l’acidité et de la fraîcheur à la masse chocolatée 😉 ❤

charlotte girafe2

Biscuit cuillère imprimé girafe

Ingrédients :

  • 65 gr. de farine blanche.
  • 15 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 66 gr. de sucre semoule.
  • 95 gr. de blancs d’œuf.
  • 60 gr. de jaune d’œuf (compter 3 gros œufs).
  • 1 pte de couteau de bicarbonate de soude.
  • 20 gr. de cacao en poudre non sucré.

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 3 minutes puis 7 minutes.

Dans une jatte, montez les blancs en neige avec une pointe de couteau de bicarbonate de soude. Ajoutez progressivement le sucre dès que les blancs commencent à mousser.

Une fois les blancs montés, ajoutez les jaunes d’oeuf.

A l’aide d’une maryse, incorporez ensuite délicatement la farine tamisée et la fécule de maïs.

Une fois le mélange bien homogène, prélever 3 cs de l’appareil et remplissez une poche à douille munie d’un embout lisse et fin (ou coupez juste la pointe du sachet si vous avez des poches jetables).

Sur la plaque du four recouverte de papier cuisson, dessinez avec la poche à douille une sorte de maillage (les contours des taches marrons de la peau de girafe).

Enfournez à four chaud à 220°C durant 2 minutes 30 secondes.

Pendant ce temps, ajoutez la poudre de cacao à votre appareil.

Sortez la plaque du four et étalez le reste de la masse cacao sur votre maillage.

Baissez le four à 200°C et laissez cuire 7 minutes.

Sortez la plaque et retournez immédiatement la pâte sur un torchon propre humide. Laissez refroidir 2 minutes.

Déposez la pâte – beau côté contre le fond – dans un saladier pour lui donner la forme arrondie, en découpant une tranche si nécessaire, et posez un poids par dessus (un autre saladier plus petit par exemple).

Laissez refroidir.

 

Mousse dense au chocolat

Ingrédients :

  • 240 gr. de chocolat noir.
  • 50 gr. de beurre.
  • 3 feuilles de gélatine.
  • 3 cs. d’eau chaude.
  • 150 gr. d’oeuf (3 oeufs).
  • 1/2 cc de bicarbonate de soude.
  • 72 gr. de sucre semoule.

Temps de préparation : 10 minutes.

 

Dans une jatte, mettez tremper les feuilles de gélatine dans l’eau froide afin qu’elles ramollissent.

Faites fondre le chocolat cassés en morceaux au bain-marie.

Ajoutez le beurre.

Une fois le chocolat et le beurre fondus, sortez du feu et ajoutez les jaunes d’œuf.

Rajoutez le sucre en pluie.

Sortez la gélatine de l’eau et essorez-la. Faites la fondre dans l’eau chaude mais pas bouillante.

Incorporez l’eau gélatine dans le mélange chocolat.

Battez les blancs d’œuf en neige avec le bicarbonate de soude.

Délicatement, ajoutez les blancs en neige à votre préparation chocolat.

Laissez refroidir à température ambiante le temps de dresser.

 

Dressage

Ingrédients :

  • votre mousse chocolat.
  • 125 gr. de mélange baies de bois (frais ou décongelé et égoutté).
  • votre saladier tapissé du biscuit cuillère.
  • 50 gr. de sucre.
  • 15 cl. d’eau.

Temps de préparation : 5 minutes deux fois.

Temps de repos : 3 heures puis 30 minutes (idéalement).

 

Versez la moitié de votre mousse au chocolat dans le biscuit cuillère qui tapisse le fond du saladier.

Déposez délicatement les baies en répartissant bien.

Découpez les bords de la charlotte pour qu’ils affleurent le bord du saladier et soient bien droits.

Avec les chutes de biscuit, faites du couche sur les baies des bois.

Recouvrez du reste de la mousse au chocolat.

Lissez bien le dessus et placez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Peu avant de déguster, mettez le sucre et l’eau dans une casserole et portez à ébullition. Laissez cuire à gros bouillon une minute. Retirez du feu.

Sortez la charlotte du frigo. Démoulez sur un plat de service.

A l’aide d’un pinceau, badigeonnez le biscuit de sirop pour faire briller.

Dans l’idéal, remettez la charlotte au frais pendant 30 minutes, mais vous pouvez déjà l’attaquer si vous ne pouvez plus attendre 🙂

charlotte choco baies inside

 

 

 

 

Stracciatella cheesecake

Moldiv_1440603938967

Pour un goûter gourmand lorsqu’il pleut dehors… ou en dessert… sur la base habituelle de mon cheesecake sans œuf, voici une variante pour les chocolativores… (pour les ultras gourmands, je l’ai même servi une fois avec une crème caramel…).

Les quantités permettent de réaliser 6 petits rectangles ou un grand gâteau (24 cm de diamètre).

Dacquoise cacao :

  • 70 gr. de blancs d’œuf.
  • 20 gr. de sucre semoule.
  • 45 gr. de sucre glace.
  • 65 gr. de poudre de cacao non sucré.
  • 55 gr. d’amandes (ou de noisettes) moulues.
  • 10 gr. de fécule de maïs (Maïzena).

Temps de préparation : 8 minutes.

Temps de cuisson : 15 minutes.

Temps de repos : 30 minutes.

 

Préchauffez votre four à 180°C.

Montez les blancs en meringue en y incorporant petit à petit le sucre semoule.

Mélangez dans un second récipient le sucre glace, la poudre de cacao et les amandes (ou noisettes) moulues, puis la fécule.

Mélangez alors les 2 appareils délicatement à la spatule.

Versez l’appareil sur une plaque protégée par du papier sulfurisé et cuire 12 min à 180°C.

Sortez du four et laisser refroidir sur la plaque.

 

Cheesecake stracciatella :

  • 4 feuilles de gélatine.
  • 3 cs de lait entier.
  • 300 gr. de Philadelphia Balance.
  • 180 gr. de yaourt nature.
  • 35 gr. sucre cassonade fin.
  • 160 gr. de carrés de chocolat pour pâtisserie.

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de repos : 30 minutes pour l’appareil, puis pour le gâteau monté, 5 heures min. au réfrigérateur.

 

Dans un bol d’eau froide, mettez tremper les feuilles de gélatine.

Mettez le lait dans une casserole et faites chauffer.

Retirez du feu, essorez les feuilles de gélatine puis incorporez-les une à une au lait chaud.

Dans une jatte mettez le yaourt nature, le Philadelphia et le sucre. Mélangez bien à la maryse.

Une fois le lait-gélatine un peu refroidi (5 min.), incorporez-le au Philadelphia-yaourt-sucre.

Ajoutez les cubes de chocolat.

Mélangez bien et placez ce mélange au frais pendant 30 minutes.

Dressez sous forme d’un grand gâteau ou de petits individuels.

Emporte-piécez la dacquoise cacao.

Versez doucement le mélange cheesecake sur la dacquoise cerclée (avec un cadre), remettez une couche de dacquoise au centre, puis versez encore du cheesecake jusqu’au bord supérieur du cadre. Lissez le dessus.

Réservez au frais durant 5 heures au moins.

 

Au moment de servir, saupoudrez de poudre de cacao ou de chocolat… 😉

 

Tarte Melba

Tarte Melba

Une tarte aux saveurs de l’été que vous pouvez continuer à faire en automne grâce aux fruits en conserve. L’avantage des fruits en conserve, c’est aussi que c’est plus rapide. Mais comme l’on trouve encore quelques pêches sur les étals, vous pouvez aussi bien encore utiliser des pêches fraîches… 😉

Tarte Melba2

Ingrédients pour la dacquoise noix de coco :

  • 70 gr. de blancs d’œuf.
  • 20 gr. de sucre semoule.
  • 35 gr. de sucre glace.
  • 90 gr. de noix de coco râpée.
  • 10 gr. de noisettes moulues.
  • 20 gr. d’amandes mondées moulues.
  • 10 gr. de fécule de maïs (Maïzena).

Temps de préparation : 8 minutes.

Temps de cuisson : 12 à 15 minutes.

 

Préchauffez votre four à 180°C.

Montez les blancs en meringue par trop ferme en y incorporant petit à petit le sucre semoule.

Mélangez dans un second récipient le sucre glace, les amandes moulues, les noisettes et la noix de coco râpée, ainsi que la fécule.

Mélangez alors les 2 appareils délicatement à la spatule.

Versez la préparation dans un moule en silicone de 24 cm de diamètre et cuire 12 à 15 min à 180°C.

Sortez du four et laisser refroidir avant de démouler sur une voilette pour refroidir.

Préparez la mousseline vanille pendant que la dacquoise refroidit …

 

Ingrédients de la crème mousseline :

  • 250 gr. de lait entier.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 30 gr. de jaune d’oeuf.
  • 62 gr. de sucre cristallisé.
  • 25 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 1 cs. d’eau de fleurs d’oranger.
  • 85 gr. de beurre pommade.

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de repos : environ 1 heure la crème pâtissière avant de la préparer en mousseline. Puis 30 minutes avant de l’utiliser pour le montage.

 

Mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir.

Dans un saladier faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.

Incorporez la fécule de maïs et mélangez. Ajoutez l’eau de fleur d’oranger et mélangez encore.

Hors du feu, donc dans votre jatte où se trouvent les œufs et le sucre, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole où se trouve le reste du lait vanillé et faites cuire jusqu’à ce que la crème s’épaississe.
Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole.

Fouettez constamment et à feu doux.

Transvasez dans un récipient froid et filmez au contact. Laissez refroidir jusqu’à environ 30°C. (elle ne doit pas être trop froide, alors ne la placez pas au réfrigérateur).

Dans la cuve du robot, crémez le beurre pommade.

Prenez votre crème pâtissière (fouettez-la un peu) et versez-la en trois fois dans la cuve sur le beurre pommade.

Fouettez dans le robot jusqu’à ce que votre mousseline soit foisonnée et qu’elle ait la texture d’une mousse.

Mettez la au frais pendant 30 minutes.

Vous pouvez alors vous occuper des pêches.

 

Ingrédients pour la garniture :

  • 10 jolies demis-pêches en conserve, dans le jus (ou mieux, 5 belles pêches fraîches que vous cuisez et épluchez avant de les séparer en moitiés).
  • un soupçon de poudre d’or…
  • une poche à douille

Temps de préparation : 10 minutes.

Rincez les demis-pêches sous l’eau fraîche et séchez-les avec du papier absorbant.

Déposez la dacquoise sur un plat de service.

Etalez une belle couche de crème mousseline sur la dacquoise.

Dressez le reste de crème dans une poche à douille avec un embout cannelé.

Disposez les moitiés de pêche sur le fond et découpez des morceaux plus petits pour remplir les espaces.

Dressez par-dessus la crème mousseline généreusement.

Saupoudrez de poudre d’or une demi-sphère de pêche sur deux.

Réservez au frais avant de servir.

 

 

Baby Tropézienne

baby tropezienne 2

Après de longues semaines d’absence, me revoilà… 😉

Le titre de la recette du jour ne doit rien au hasard, car durant mon absence de la blogosphère culinaire, j’ai eu une jolie baby girl et je suis partie en vacances dans le Sud de la France. Mes sources d’inspiration étaient ainsi toutes trouvées pour ma rentrée culinaire ❤ 🙂

Recette pour 16 baby tropéziennes, en petites portions individuelles (ou 6 petites et une moyenne comme je l’ai fait), c’est plus fun que l’originale et ça permet de les emporter en pique-nique ou à l’extérieur plus aisément.

baby tropezienne 3

 

Commencez par réaliser la brioche. J’ai repris ma recette de brioche légère, que je trouve bien adaptée à cette recette, vu les quantités de beurre et d’œuf contenues dans la crème tropézienne :

Brioche légère :

  • 36 gr. de beurre doux.
  • 1 œuf entier.
  • 10 gr. de levure fraîche de boulangerie.
  • 110 gr. de lait demi-écrémé.
  • 250 gr. de farine blanche.
  • 1 pincée de sel.
  • 20 gr. de sucre cassonade fin.
  • qq. poignées de sucre en gros grains (j’ai utilisé du sucre en forme d’étoiles dans mon cas).

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de repos : première levée = 1 heure; temps au réfrigérateur = 30 minutes et seconde levée = 1 heure minimum.

Temps de cuisson : 15 minutes à four chaud.

 

Réchauffez légèrement le lait, pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois la farine, le sucre et le sel. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente au moins 6 minutes pour que la pâte soit homogène et tous les ingrédients bien intégrés.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre humide et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte pour la dégazer, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes.

Sortez la pâte du four, puis farinez le plan de travail. Sortez la pâte du frigo et séparez-la en 12 portions d’environ 35 gr.

Étalez chaque pâton l’un après l’autre en rond. Repliez le bord etfaçonnez de jolies boules avec la paume de la main. Mettez les boules dans des petites » cups » en carton allant au four.

 

Laissez gonfler à nouveau durant une heure sous le torchon humide.

Badigeonnez au pinceau un peu de mélange jaune d’œuf et lait sur les brioches. Parsemez les grains de sucre et enfournez à 180°C durant 15 minutes.

Laissez refroidir sur une voilette.

 

Crème tropézienne :

Il s’agit en réalité du mélange de deux crèmes : une crème mousseline et une chantilly. Il faut donc commencer par préparer une crème pâtissière, la monter au beurre en mousseline. Puis mélanger avec la crème chantilly.

  • 500 gr. de lait entier.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 60 gr. de jaune d’oeuf.
  • 125 gr. de sucre cristallisé.
  • 50 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 2 cs. d’eau de fleurs d’oranger.
  • 175 gr. de beurre pommade.
  • 175 gr. de crème liquide demi-écrémée.
  • 25 gr. de mascarpone.

Temps de préparation : 15 minutes la mousseline et 5 minutes la chantilly.

Temps de repos : environ 1 heure la crème pâtissière avant de la préparer en mousseline. Puis 30 minutes la crème tropézienne avant de l’utiliser pour le montage.

 

Préparez une crème pâtissière : mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir. 

Dans un saladier faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.


Incorporez la fécule de maïs et mélangez. Ajoutez la fleur d’oranger et mélangez encore.

Hors du feu, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange œufs et sucre en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole et faites cuire jusqu’à ce que la crème s’épaississe.


Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole.

Fouettez constamment et à feu doux.

Filmez la crème pâtissière au contact et faites la refroidir jusqu’à environ 30°C. (elle ne doit pas être trop froide, alors ne la placez pas au réfrigérateur)

 

Dans la cuve du robot, crémez le beurre pommade.

 

Prenez votre crème pâtissière (fouettez-la un peu) et versez-la en trois fois dans la cuve sur le beurre pommade.

 

Fouettez jusqu’à ce que votre mousseline soit foisonnée et qu’elle ait la texture d’une mousse.

 

Dans un récipient placé au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes, pesez la crème liquide bien froide et le mascarpone. Montez le mélange en chantilly. J’ai ajouté le mascarpone afin que la crème tropézienne soit un peu plus ferme et tienne bien. Après, il est exact que cela donne un petit goût qui diffère de celui d’origine alors vous pouvez  sans problème fouettez 200 gr. de crème liquide toute seule si vous préférez.

Mélangez délicatement à la spatule les crèmes mousseline et chantilly. Réservez la crème tropézienne au frais.

 

Montage :

Coupez délicatement avec un couteau dentelé les petites brioches afin de réaliser un chapeau. Si vous avez fait une brioche moyenne, coupez-la à mi-hauteur. Posez le chapeau de côté.

Avec un pinceau badigeonnez les fonds d’un peu d’eau de fleurs d’oranger. N’en mettez pas trop pour ne pas mouiller la brioche.

Étalez une généreuse couche de crème tropézienne sur les fonds. Si vous avez fait un grand modèle, vous pouvez la déposer à l’aide d’une poche à douille pour un plus joli résultat visuel. Pour les minis brioches, cela ne change pas beaucoup. Arrêtez vous à qq. millimètres du bord pour les minis et centimètres pour la grande afin que la crème ne déborde pas.

Remettez les chapeaux sur les brioches et pressez très légèrement, la crème doit rejoindre les bords de la brioche.

Placez au frais au moins 30 minutes, puis dégustez ! 😉

 

baby tropezienne

 

Oeufs au plat version sucrée fruitée (Joyeuses Pâques)

Joyeuses Pâques à toutes et tous !

oeufsauplat panna cotta

Voici une recette de dessert express et dans le thème du jour ! 😉

Des œufs au plat, version sucrée fruitée, en réalité une panna cotta vanille toute simple, et une gelée orange-mangue-passion au centre !

Idéal après un copieux repas de Pâques 🙂

oeufsauplat panna cotta2

Ingrédients (pour quatre œufs au plat) :

  • 35 cl. de crème liquide 20% de matières grasses.
  • 17 cl. de lait entier.
  • 16 gr. de sucre vanillé.
  • 50 gr. de sucre cristallisé.
  • 1 cc. de poudre vanille Bourbon ou une gousse de vanille.
  • 3 feuilles de gélatine.
  • 125 ml de smoothie orange-mangue-passion.
  • 4 gr. d’agar-agar.

Temps de préparation :  12 minutes.

Temps de cuisson : Deux fois 2 minutes sur la plaque.

Temps de repos : 2 heures au réfrigérateur puis 30 minutes minimum.

 

Mettez la gélatine à tremper dans l’eau froide.

Dans une casserole, mélangez les sucres et la vanille (râclez les graines de la gousse si vous avez pris une gousse entière).

Versez par-dessus le lait et la crème, brassez pour que le sucre soit bien dissous.

Mettez la casserole sur feu moyen et portez la crème à ébullition.

Sortez du feu (enlevez la gousse éventuellement), essorez les feuilles de gélatine entre vos mains et faites-les dissoudre dans la crème chaude.

Mélangez bien, puis remplissez vos ramequins de la crème.

Réservez au frais au moins 2 heures avant de continuer la recette.

Avec une cuillère à glace enlevez un cercle de panna cotta au centre des ramequins.

Mettez le smoothie dans une casserole.

Ajoutez dans le smoothie froid, 4 gr. d’agar-agar et brassez bien pour le diluer totalement.

Portez le jus à ébullition et laissez cuire à gros bouillons durant 90 secondes sans cesser de remuer.

Sortez du feu et laissez un peu tiédir pour que la masse prenne un peu.

Versez au centre des panna cotta réservées.

Placez au réfrigérateur au minimum 30 minutes.

 

Crème au chocolat extra riche en goût, allégée en calories

THE crème au chocolat qui limite la casse lors de l’addition calorique, sans pour autant renoncer au goût ! Je n’ai pas dit « light » non plus (ça reste une crème au chocolat !), mais on peut se faire plaisir sans exploser le compteur des calories tout en conservant des ingrédients naturels ! 😉

Exit les oeufs, on remplace presque la moitié de la crème par du lait, et on limite le sucre au maximum. Et le bonus, c’est que c’est très vite préparé, même si le temps de repos est assez long. Bref, une fois vos coupelles vides, il y aura un petit goût de « faudra en refaire très vite » dans l’air …

crème cacao

Ingrédients (pour 4 coupelles) :

  • 25 cl. de demi-crème liquide.
  • 20 cl. de lait entier.
  • 12 gr. de poudre de cacao dégraissé sans sucre.
  • 10 gr. de sucre cristallisé (que vous enlevez si votre poudre de cacao est déjà sucrée).
  • 60 gr. de chocolat noir à forte teneur en cacao (65% minimum), prenez si possible du BIO peu sucré et fabriqué avec du vrai beurre de cacao.
  • 3 feuilles de gélatine.

Temps de préparation : 6 minutes.

Temps de cuisson : 3-4 minutes sur la plaque.

Temps de repos : 5 heures minimum, le mieux est de patienter une nuit si possible 🙂

 

Faites tremper les feuilles de gélatine dans un grand volume d’eau froide.

Dans une casserole, versez le lait, la crème, ajoutez le sucre et le cacao en poudre.

Battez au fouet pour bien dissoudre le cacao dans le liquide.

Mettez la casserole sur feu moyen en remuant sans cesse.

Portez à ébullition et retirez la casserole du feu.

Ajoutez le chocolat cassé en morceaux et faites-le bien fondre.

Posez à nouveau la casserole sur la plaque chaude éteinte et mélangez pour obtenir un lait chocolaté homogène.

Retirez la casserole de la plaque.

Essorez les feuilles de gélatine entre vos mains, l’une après l’autre et incorporez au mélange chocolat chaud mais non bouillant.

Lorsque les feuilles de gélatine sont fondues et bien mélangées avec le liquide chocolaté, répartissez dans les coupelles (ou plusieurs minis verrines).

Laissez refroidir une heure à l’air libre puis 4 heures minimum au réfrigérateur.

crème cacao2

crème cacao3

 

Panna cotta vanille aux agrumes

Me revoilà avec une recette vraiment facile à réaliser, très vite faite, seul le temps de repos est assez long… ce qui en fait un dessert parfait pour recevoir, car vous pouvez le préparer la veille ou dans la matinée, sans stress 🙂 De plus, la fraîcheur et l’acidité des argumes donnent une note savoureuse et légère en fin de repas 🙂

Panna Cotta argumes

Ingrédients (pour quatre petites ou deux grosses verrines de panna cotta) :

  • 17 cl. de crème liquide 20% de matières grasses.
  • 8 cl. de lait entier.
  • 8 gr. de sucre vanillé (un sachet).
  • 24 gr. de sucre cristallisé.
  • 1 cc. de poudre vanille Bourbon ou une gousse de vanille.
  • 1,75 feuilles de gélatine.

Temps de préparation : 6 minutes.

Temps de cuisson : 2 minutes sur la plaque.

Temps de repos : 2 heures au réfrigérateur (avant l’étape suivante).

 

Mettez la gélatine à tremper dans l’eau froide.

Dans une casserole, mélangez les sucres et la vanille (râclez les graines de la gousse si vous avez pris une gousse entière).

Versez par-dessus le lait et la crème, brassez pour que le sucre soit bien dissous.

Mettez la casserole sur feu moyen et portez la crème à ébullition.

Sortez du feu (enlevez la gousse éventuellement), essorez les feuilles de gélatine entre vos mains et faites-les dissoudre dans la crème chaude.

Mélangez bien, puis remplissez vos verrines de la crème.

Réservez à température ambiante environ une heure, plus placez au frais au moins 1 heure supplémentaire avant de continuer la recette.

 

Préparez ensuite la gelée aux argumes et les suprêmes d’agrumes :

  • 1 orange blonde.
  • 1/2 pamplemousse rose.
  • 1 citron BIO.
  • 2 gr. d’agar-agar.
  • 1 cc. d’arôme de bergamote.

Temps de préparation : 12 minutes.

Temps de cuisson : 3 minutes.

Temps de repos : 3 heures au réfrigérateur au minimum.

 

Pelez l’orange et le pamplemousse à vif.

Prélevez des suprêmes d’orange et de pampelmousse rose et réservez au frais.

Dans une petite casserole, prélevez le jus de l’orange et du pamplemousse que vous obtenez en pressant les pelures.

Pressez le citron et ajoutez l’arôme de bergamote.

Vous devez obtenir environ 12 cl de jus.

Ajoutez dans le jus froid, 2 gr. d’agar-agar et brassez bien pour le diluer totalement (si vous avez moins ou plus de jus adaptez la dose d’agar-agar).

Portez le jus à ébullition et laissez cuire à gros bouillons durant 2 minutes sans cesser de remuer.

Sortez du feu et laissez un peu tiédir.

Versez sur les panna cotta réservées.

Placez au réfrigérateur au minimum 3 heures.

Au moment de servir, déposez les suprêmes sur la gelée d’agrumes et parsemez si vous le souhaitez d’éclats de pistache pour donner du croquant.

Panna Cotta agrumes2

Tiramisù revisité (Le Meilleur Pâtissier M6)

Tout d’abord, chers amis gourmands, je tiens à m’excuser de mon absence de la blogosphère ces dernières semaines… le rush avant les fêtes tout le monde connaît. Bref, me revoilà, avec des recettes que je voulais poster depuis longtemps mais que je n’ai pas eu le temps de vous soumettre. Alors voici le premier article, très en retard !

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai suivi avec délectation de concours du « Meilleur pâtissier » sur M6 et je me suis amusée à faire quelques épreuves dans ma cuisine, pour le fun !

Au début du concours « Le Meilleur Pâtissier », Cyril Lignac a demandé aux candidats de revisiter le tiramisù. Je me suis aussi pliée à cet exercice, en conservant les saveurs usuelles : biscuits cuillères, café, mascarpone. J’ai ajouté une ganache chocolat et un fond pâte feuilletée pour le présenter sous forme de charlotte. Voici ma recette et je profite de l’occasion pour corriger l’hérésie commise par la voix off : il n’y a pas de crème en sus du mascarpone dans la vraie recette du tiramisù !!!! 😉 je suis sûre que je ne suis pas la seule à avoir noté cette erreur !

revisite tiramisu

 

Ingrédients (pour un moule à charnières de 20 cm de diamètre) :

  • 50 gr. de sucre cristallisé + 1 cs.
  • 2 oeufs très frais.
  • 250 gr. de mascarpone.
  • 1 citron BIO.
  • 1 orange BIO.
  • 1 pincée de sel de cuisine.
  • 1,5 dl de café chaud très fort (double espresso par exemple).
  • 150 gr. de biscuits à la cuiller.
  • 120 gr. de chocolat noir à pâtisser.
  • 65 gr. de crème fraîche liquide.
  • 20 gr. de beurre doux en parcelles.
  • 1 pâte feuilletée.

 

Dans une jatte mélanger les 50 gr. de sucre et les 2 jaunes d’oeuf, jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Incorporez le mascarpone et les zestes de la moitié de l’orange et de la moitié du citron, après les avoir bien rincés sous l’eau.

Dans le bol du batteur, mettez les blancs d’oeuf, un trait de jus de citron, le sel et commencez à battre en neige.

Lorsque le mélange mousse, ajoutez la cs de sucre.

Battez jusqu’à obtention de blancs en neige ferme et brillante.

Insérez doucement les blancs à la masse mascarpone, sans écraser les blancs, en soulevant la masse depuis le fond de la jatte vers le haut.

Une fois le mélange homogène, placez la crème mascarpone au frais.

Faites bouillir la crème liquide dans une petite casserole. Hors du feu ajoutez le chocolat noir en morceaux, faites bien fonde. Ajoutez ensuite le beurre en parcelles.

Laissez reposer à température ambiante ou au frais.

Étalez le pâte feuilletée, découpez un cercle et cuisez-le à blanc avec des noyaux dessus.

Sortez du four et laissez refroidir.

Placez le fond de pâte feuilletée au fond d’un moule à charnières.

Mettez la ganache chocolat dans la poche à douille et garnissez généreusement le fond de pâte.

Taillez les biscuits à la cuiller à hauteur du moule et imbibez-les de café fort du côté non sucré, puis garnissez les côtés du moule, bout arrondi des biscuits en dessus et côté sucré contre le moule, vers l’extérieur.

Ajoutez une grosse couche de mascarpone.

Remettez un peu de ganache chocolat et des morceaux de biscuits à la cuiller imbibés au centre, puis couvrez avec le reste de crème mascarpone.

Placez au frais durant au moins 2 heures.

Au moment de servir, avec le reste de ganache, dessiner un motif abstrait sur le dessus du gâteau, ôtez le moule à charnières, et décorez d’un ruban.

Bon appétit ! 😉

Attention : si vous ne mangez pas ce dessert/goûter/plaisir dans les 24 heures depuis la préparation, je vous suggère de jeter le reste, en raison des œufs crus contenus dans la recette ! mais en principe, il n’en reste plus…

 

Voici un autre exemple de revisite, en petits pots, sans fond en pâte feuilletée, et sans déco en ganache sur le dessus, juste de la poudre de cacao…

revisite2 tiramisu

 

Entremets baies noires, chocolat blanc & violette

img_7489

Joyeux anniversaire Caroline !

Pour l’anniversaire de mon amie Caroline, j’ai imaginé un gâteau fleuri, délicat, « girly » et j’ai donc décidé de tenter un bavarois à la violette. Parce qu’elle m’avait parlé de mousse mascarpone chocolat, j’ai opté pour une mousse de chocolat blanc. Ces deux saveurs étant douces, j’ai imaginé un fond biscuit aux baies noires afin de donner un peu d’acidité.

Pour l’aspect visuel, j’ai choisi de placer la mousse chocolat blanc, comme dans une charlotte, dans un contour de génoise, imprimée fleurs « Liberty », pour le côté « girly ».

Et pour terminer, un joli décor en pâte à sucre sur le dessus, que j’ai réalisé sur du carton emballé de film alimentaire. A déposer sur l’entremets au moment de servir (la pâte à sucre n’aime pas le frigo).

 

Temps de préparation : 20 minutes (fond), 10 minutes (génoise), 30 minutes (mousse) et 25 minutes (bavarois) = compter 1 heure 45 avec la vaisselle.

Temps de cuisson : 30 minutes (fond), 10 minutes (génoise).

Temps de repos au réfrigérateur : 4 heures (mousse) et 2 heures 20 minutes (bavarois). L’idéal est de laisser reposer une nuit au frigo.

 

 Fond biscuit aux baies noires :

  • 75 gr. de beurre doux.
  • 55 gr. de sucre cassonade semoule.
  • 1 pincée de sel.
  • 100 gr. d’œuf (env. 2 petits œufs).
  • 90 gr. de farine blanche.
  • 1 cc. de poudre à lever.
  • 185 gr. de baies noires (cassis, myrtilles et mûres).

Préchauffez le four à 180°C en position chaleur tournante.

Mettez le beurre dans un grand bol, incorporez au fouet le sucre et le sel.

Incorporez l’œuf, travaillez jusqu’à ce que l’appareil blanchisse.

Dans une autre jatte, mélangez farine, poudre à lever et les baies.

Incorporez le second mélange à la masse beurre-oeufs-sucre avec une spatule.

Répartissez la pâte dans le moule.

Enfournez pour 25-30 minutes dans la moitié inférieure du four préchauffé à 180° C.

Sortez le moelleux du four, laissez tiédir un peu, démoulez sur une grille, laissez refroidir.

 

Génoise imprimée fleurs « Liberty » :

  • 3 gros oeufs + 1 blanc d’oeuf.
  • 100 gr. de sucre cassonade semoule.
  • 1 pincée de sel.
  • 35 gr. de farine blanche.
  • 35 gr. de farine mi-blanche.
  • 30 gr. de farine bise.
  • 1 feuille de transfert, motif fleurs « Liberty ».

Mélangez le sucre, 1 œuf entier et 2 jaunes d’œufs et battez-les avec un fouet.

Ajoutez la farine. Mélangez bien.

Battez les 3 blancs en neige ferme avec le sel, à l’aide d’un fouet. Incorporez-les délicatement.

Déposez la feuille de transfert imprimée fleurs sur une plaque à pâtisserie, dessin sur le dessus. Faites couler la pâte délicatement. Faites cuire 10 min dans le four préchauffé à 180°C.

Retournez le biscuit sur un torchon propre et retirez la feuille transfert sans attendre.

Retournez le biscuit pour placer les dessins en dessous et roulez le biscuit sur lui-même dans le torchon. Laissez refroidir quelques minutes.

Découpez des bandes de 5 cm de haut et de longueur maximale (pour un gâteau de diamètre de 24 cm, il faut une bande de 75 cm, donc faire plusieurs bandes).

 

Mousse mascarpone chocolat blanc :

  • 385 gr. de mascarpone (moitié allégé, moitié standard).
  • 3 oeufs.
  • 35 gr. de sucre cassonade semoule.
  • 4 cs. d’eau du robinet.
  • 2 cs. de sucre glace.
  • 7 gr. de gélatine en feuilles.
  • 100 gr. de chocolat blanc.
  • 1 cs. de liqueur « Bailey’s ».

 

Mettez les feuilles de gélatine à ramollir dans un bol d’eau froide.

Séparez les blancs des jaunes d’œuf.

Fouettez le sucre avec les jaunes, jusqu’à ce qu’ils blanchissent.

Ajoutez le chocolat blanc fondu avec la liqueur. Mélangez bien.

Ajoutez le mascarpone et fouettez pendant 3-4 min. Réservez.

 

Montez les blancs en neige avec le sucre glace en meringue italienne : faites un sirop avec l’eau et le sucre. Une fois à 110°C, commencez à fouetter les blancs d’oeuf à vitesse importante. Une fois le sirop à 117°C, ralentissez la vitesse de votre batteur et incorporez le sirop puis augmentez de nouveau et poursuivez jusqu’à refroidissement de la meringue. Réservez-la.

 

Essorez la gélatine et faites-la fondre avec 2 cs d’eau sur feu très doux dans une petite casserole.

Versez une cuillère à soupe de la crème au mascarpone dans la gélatine fondue pour mettre à température la gélatine et ajoutez ce mélange dans la crème au mascarpone.

Mélangez convenablement avant d’incorporer délicatement la meringue italienne, en brassant la masse de bas en haut.

Versez cette mousse sur le fond aux baies et la génoise placée sur les bords, cerclée.

Réservez au réfrigérateur pendant 4 heures au minimum.

 

Bavarois à la violette :

  • 30 cl. de lait demi-écrémé.
  • 3 jaunes d’œufs.
  • 1 cs. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 54 gr. de sucre cassonade semoule.
  • 30 cl de crème fraîche liquide.
  • 6 feuilles de gélatine.
  • 2,5 cs. rases d’arôme naturel de violette.
  • 3 gouttes de colorant alimentaire naturel en gel violet.

La veille placer le pot du batteur, le fouet du batteur et votre crème à battre en chantilly dans le bas du frigo.

Faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide.

Battre les jaunes d’œuf avec le sucre, ajoutez la fécule.

Faire chauffer le lait avec la gousse de vanille. Juste avant l’ébullition, verser le lait sur le mélange œuf/sucre.

Remettre la crème sur feu doux et bien remuer jusqu’à ce que la crème épaississe un peu. Ajouter l’arôme violette, le colorant et la gélatine essorée et réserver jusqu’à ce que la crème refroidisse.

Montez la crème fraîche en chantilly ferme et l’ajouter à la crème anglaise violette juste préparée.

Réservez au frais pendant 20 minutes, puis verser sur la génoise et laisser prendre au réfrigérateur (environ 2 heures).

 

Décorez un carton recouvert de film alimentaire de pâte à sucre pour former le chapeau.

 

Joyeux anniversaire Caro et bonne dégustation à toutes et à tous !

img_6487

Gâteau Bergamote Citron & Orange

Gâteau BCO tranches

La recette du jour pourrait « presque » être considérée comme un « alicament », avec ses trois agrumes : bergamote, citron jaune et orange blonde…

Prenez la bergamote qui serait, selon une étude publiée par des scientifiques de l’Université de Calabre (ITA), un excellent allié contre le cholestérol. Les scientifiques ont en effet trouvé que ce fruit méditerranéen très odorant contenait des enzymes capables d’attaquer les protéines présentes dans l’organisme et responsables des maladies cardiovasculaires mais qui ne font pas que réduire le LDL (ou « mauvais » cholestérol), ces enzymes seraient aussi capables d’augmenter le taux de HDL (« bon » cholestérol) …

(en l’occurrence il s’agit dans cette recette uniquement d’arôme naturel de bergamote, dès lors que cet agrume est difficile à trouver et que la saison est terminée …)

Ajoutez le cocktail de vitamines B1, B9, C, P, la provitamine A, ainsi qu’une petite quantité de vitamine E contenues dans le citron et l’orange

Tenez compte de l’effet positif des jolies couleurs de ce gâteau et du réconfort que nous procure le fait de s’accorder une petite douceur, surtout si l’on sait qu’elle est plutôt saine (pas de beurre, pas de crème et du sucre avec modération) et faite maison …

Mélangez avec quelques ingrédients listés ci-dessous …

Patientez pendant que votre gâteau passe au four en dégageant de délicates odeurs …

Vous tenez la recette bonne humeur du jour ! 🙂

Gâteau BCO

Ingrédients :

Pour le cœur crème :

  • 3 dl. de lait.
  • 1/2 cc. de graines de vanille bourbon.
  • 2 cs. bombées de sucre.
  • 2 cs. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 1 œuf.
  • 1 cc. d’arôme naturel de bergamote.
  • 1 sachet de thé fin Earl Grey.

Pour le gâteau :

  • 180 gr. de farine.
  • 45 gr. de poudre d’amandes.
  • 40 gr. de poudre de noisettes.
  • 100 gr. de sucre cassonade fin.
  • 1 pincée de sel.
  • 4 œufs.
  • 10 cl. d’huile d’olive parfumée orange ou tournesol, voire noisettes.
  • 1/2 orange blonde BIO fraîche.
  • 1/2 citron jaune BIO frais.
  • 1 sachet de levure chimique.

Pour le jus :

  • 1dl. de thé Earl Grey infusé de manière concentrée.
  • 2 cs. bombées de sucre glace.
  • 1/2 orange fraîche.
  • 1/2 citron frais.

 

Temps de préparation : 10 minutes + 10 minutes + 5 minutes.

Temps de cuisson : 2 minutes sur la plaque + 50 minutes au four.

Matériel : un fouet, une petite casserole, un bol, une jatte, un moule à manqué en silicone, un batteur électrique, une maryse, un zesteur (facultatif), une tasse et un cure-dent.

 

Préparez la crème bergamote (qui sera le cœur du gâteau, mais vous pouvez aussi utiliser cette recette pour préparer la crème comme accompagnement d’une tarte aux pommes, d’un fondant au chocolat, ou d’une salade de fruits) :

Mélangez au fouet 2,5 dl de lait, la vanille bourbon et le sucre.

Délayez la fécule dans le reste de lait et ajoutez au mélange.

Incorporez l’œuf, puis l’arôme naturel de bergamote.

Incisez le sachet de thé et prélevez 1cc. de thé très fin. Ajoutez au mélange.

Fouettez bien.

Portez à ébullition sur feu moyen, sans cesser de remuer.

Dès que la masse épaissit, retirez du feu, remuez encore durant 2 minutes.

Il est possible que votre crème commence à faire des grumeaux au moment où elle épaissit, en raison du pouvoir liant de l’œuf. Pas de panique, il suffit de mélanger vivement votre crème hors du feu et ces grumeaux disparaîtront facilement. Si tel n’est pas le cas, vous pouvez filtrez votre crème avant de la réserver.

Placez dans un bol, filmez au contact et réservez au frais.

Gâteau BCO prépa crème bergamote

Préparez le gâteau :

Préchauffez le four à 180°.

Battez les jaunes d’œufs et le sucre ensemble jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez ensuite l’huile et battez de nouveau.

Ajoutez le zeste et le jus des 1/2 citron et orange.

Gâteau BCO zeste

Incorporez la farine, la levure et les poudres d’amandes et de noisettes en pluie sur le mélange oeufs-sucre-huile.

Finissez en incorporant délicatement les blancs battus en neige avec une pincée de sel.

Mettez la moitié de la pâte dans le moule en silicone. Déposez délicatement la crème bergamote avec une cuillère en formant une couronne à 2 cm. du bord du moule, de 4 cm. de large environ.

Répartissez au-dessus tout doucement le reste de la préparation, en commençant par l’extérieur du cercle. Évitez de « couler » votre pâte trop vite sinon vous allez « chasser » la crème de bergamote mise en place en forme de couronne.

Enfournez 50 minutes environ. Vérifiez la cuisson en piquant le gâteau avec un cure-dent.

Sortez du four et laissez refroidir 5 minutes.

Démoulez et laissez refroidir le gâteau sur une grille.

Jus :

Pendant que vous laissez refroidir le gâteau avant de le démouler, préparez le jus de thé argumes en mélangeant le thé Earl Grey chaud infusé dans une tasse, le reste des jus de citron et orange et le sucre. Il faut que le sucre se dissolve complètement.

Une fois que le gâteau est démoulé mais est encore chaud, piquez-le jusqu’à mi-hauteur avec un cure-dent et versez le jus sucré par-dessus avec une cuillère. Arrosez jusqu’à ce que le gâteau n’absorbe plus le jus. Je n’ai pas mis l’entier du jus sucré que j’avais préparé.

Vous pouvez mettre le solde de votre jus sucré dans une bouteille et remplir d’eau fraîche, puis placez la bouteille au réfrigérateur, cela vous fera un thé glacé original.

Décorez votre gâteau avec le reste des zestes d’orange et de citron.

Gâteau BCO entier

Gâteau BCO tranche gros plan

Petits pots de crème au chocolat

crème choco 2

Attention ! Recette ultra gourmande, forte en chocolat !

Mon mari adore le chocolat noir et il raffole des petits pots de crème au chocolat façon La Laitière® ou Bonne Maman®. Alors je m’y suis essayée… apparemment avec succès puisque dorénavant il ne veut plus acheter de pots de crème dans le commerce ! Comme ces crèmes ne contiennent que des produits naturels, sans conservateurs, gommes, additifs, sels etc., cela me convient parfaitement.

Ingrédients :

  • 4 petits jaunes d’œuf.
  • 10 cl. de crème liquide.
  • 15 cl. de lait demi-écrémé.
  • 32 gr. de sucre cassonade fin.
  • 2 cs. rases de cacao en poudre non sucré.
  • 15 gr. environ de copeaux de chocolat noir (que vous pouvez faire facilement en passant un couteau à éplucher sur le dos d’une plaque de chocolat noir 72% bien froide).

Préparation : 6 minutes.

Temps de cuisson : 75 minutes.

Temps de repos : 1 heure puis une nuit au réfrigérateur.

Matériel : une jatte, un plat allant au four, trois petits pots en céramique ou en verre, un pot doseur, une spatule.

 

– Dans la jatte, fouettez les jaunes d’œuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange « blanchisse ».

– Ajoutez le cacao en poudre. Mélangez.

– Mesurez le lait et la crème dans un pot doseur.

– Ajoutez petit à petit le mélange lait et crème en versant en filet le long de la paroi de la jatte. Remuez très doucement, votre mélange ne doit surtout pas mousser.

– Placez les copeaux de chocolat dans le fond des pots.

– Versez l’appareil dans les petits pots. Il est possible que les copeaux de chocolat remontent à la surface, ce n’est pas grave.

– Réservez au frais pendant 1 heure (de préférence, mais si vous n’avez pas le temps, vous pouvez supprimer cette étape).

– Préchauffez votre four à 120°C.

– Posez les pots dans le plat supportant la chaleur du four.

– Remplissez le plat d’eau bouillante jusqu’au 3/4 de la hauteur des pots pour cuire les crèmes au bain-marie.

– Posez délicatement le plat dans le four.

– Baissez la température à 110°C et laissez cuire durant 75 minutes. La durée de la cuisson dépend beaucoup des pots utilisés, il faut surveiller. Ces pots en verre permettent une cuisson plus rapide que mes pots en céramique.

– Sortez les crèmes du four. La crème doit être juste prise, mais pas ferme.

– Laissez reposer à température ambiante durant une heure avant de les placer au réfrigérateur pour une nuit.

crème choco 3

 

crème choco 5

 

Crème brûlée de la garrigue

Crème brûlée 1

Avec le printemps, le soleil refait son apparition… il ne manque que quelques saveurs dans nos assiettes pour se croire dans le Sud… cette crème brûlée parfumée lavande et romarin vous y emmène, le temps d’un dessert gourmand !

Avis aux mamans gourmandes et lectrices de mes petites proses culinaires, c’est une recette ultra rapide, seule la cuisson demande du temps (c’est une recette du sud, on prend son temps…), mais vous pouvez vous occuper pendant ce temps, pas besoin d’être derrière le four !

Ingrédients :

  • 3 jaunes d’œuf.
  • 4 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale.
  • 12 cl. de crème liquide.
  • 10 cl. de lait demi-écrémé.
  • 30 gr. + 3 cc. de sucre cassonade fin.
  • 1 tige de romarin frais.

Préparation : 5 minutes.

Temps de cuisson : 50 minutes.

Temps de repos : 4 heures minimum; une nuit entière c’est préférable, pour que les saveurs se développent…

Matériel : une jatte, un plat allant au four, deux ramequins bas, un fouet, un petit chalumeau.

 

– Préchauffez votre four à 110°C.

– Dans la jatte, fouettez les jaunes d’œuf avec les 60 gr. de sucre jusqu’à ce que le mélange « blanchisse ».

– Ajoutez les gouttes d’huile essentielle. Mélangez.

– Ajoutez la crème, puis le lait en versant en filet. Remuez doucement, votre mélange ne doit pas mousser.

– Versez dans des ramequins bas (la quantité indiquée ci-dessus correspond à deux ramequins).

– Ciselez finement les brins de romarin et parsemez-les sur les crèmes.

– Posez les ramequins dans le plat supportant la chaleur du four.

– Remplissez le plat d’eau chaude jusqu’au 2/3 de la hauteur des ramequins pour cuire les crèmes au bain-marie.

– Posez délicatement le plat dans le four.

– Baissez la température à 100°C et laissez cuire durant 50 minutes.

– Sortez les crèmes du four. La crème doit être juste prise, mais pas ferme.

– Laissez reposer à température ambiante avant de placer au réfrigérateur pour 4 heures au moins.

– Juste avant de servir, saupoudrez de 3 cc. de sucre et passez sous la flamme du chalumeau pour former une croûte caramélisée. Si vous n’avez pas de chalumeau, placez vos crèmes saupoudrées de sucre sous le grill très chaud de votre four, pendant 4 minutes.

Régalez-vous !

crème brûlée 2

crème brûlée 4

crème brûlée 3

Petits flans à l’amande express

IMG_4857

Une recette rapide et efficace !

Un petit dessert original et léger…

Ingrédients :

  • 1/2 litre de lait d’amandes BIO sans sucres ajoutés.
  • 8 gr. d’agar-agar en poudre.
  • 1 cs d’amaretto (facultatif).
  • 1 ml d’arôme d’amande amère.
  • 75 gr. d’amandes mondées moulues.
  • 1 à 2 cs de sucre cassonade fin.

Préparation : 10 minutes.

Temps de repos : 3 heures (dont 2 heures au réfrigérateur).

Matériel : une casserole, un fouet, un moule en silicone 6x ou 6 ramequins en verre humidifiés.

IMG_4832

– Versez le lait d’amandes dans une casserole avec la poudre d’agar-agar et le sucre (1 à 2 cs selon les goûts). Portez à ébullition, sans cesser de remuer.

– Laissez bouillir le mélange durant 1 minute 30 sec.

– Retirez la casserole du feu.

– Ajoutez les amandes moulues, l’amaretto (si désiré) et l’arôme amande amère.

– Remuez pour bien mélanger, jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

– Remplir des moules en silicone.

IMG_4833

– Réservez à température ambiante jusqu’à ce que les flans prennent, puis placez-les au réfrigérateur durant 2 heures au minimum.

– Démoulez au dessus d’une assiette et servez avec un nappage chocolat fondu, de la confiture ou un coulis aux fruits, juste un peu de sucre ou, pourquoi pas, du sirop d’érable.

Bonne dégustation !