Financiers à la pistache

financiers pistache

Mon amie et plus fidèle « follower », Bénédicte, m’a rapporté de son voyage à Paris un pot de pâte pure de pistache… ceci explique la déferlante de recettes arôme pistache que vous allez découvrir ces prochaines semaines ! 😉

Un classique toujours savoureux pour commencer : le FINANCIER PISTACHE.

financier pistache1

En format mini, comme ici pour accompagner le café ou en format maxi à partager pour le goûter, le financier est simple rapide et moelleux ! Découvrez sa version pistache !

 

Ingrédients :

  • 80 gr. de farine blanche.
  • 40 gr. de poudre d’amandes mondées.
  • 50 gr. de pistaches non salées concassées.
  • 6 blancs d’œufs.
  • 140 gr. de sucre glace.
  • 20 gr. de sirop d’agave (facultatif, vous pouvez mettre à la place 45 gr. de sucre blanc cristallisé ordinaire).
  • 200 gr. de beurre doux.
  • 1 grosse cs. de pâte pure de pistache.

Temps de préparation : 10 minutes.

Temps de cuisson : 15 minutes.

 

Préchauffez votre four à 180°C en mode chaleur tournante.

Dans une petite casserole, mettez le beurre découpé en morceaux et faites chauffer sur la plaque en remuant, jusqu’à ce que le beurre sente la noisette grillée et prenne une jolie couleur ambrée.

Attention, le beurre devenu couleur caramel est brûlé et doit être jeté !

Retirez le beurre du feu et laissez le tiédir.

Dans une jatte, fouettez légèrement les blancs d’œufs pour les faire mousser (sans les monter en neige ferme), puis incorporez en pluie, le sucre glace, la farine, les pistaches concassées et la poudre d’amandes. Ramenez la masse de l’extérieur vers l’intérieur et de bas en haut pour ne pas écraser les blancs d’œufs mousseux.

Ajoutez le sirop d’agave et enfin le beurre tiède. Mélangez soigneusement.

Incorporez ensuite la pâte de pistache et remuez jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et brillante.

Répartissez la pâte dans un ou des petits moules rectangles en silicone.

Enfournez durant 12 à 15 minutes et vérifiez la cuisson avec un cure-dent ou la pointe d’un couteau pointu.

Sortez les financiers et démoulez-les après 5 minutes sur une voilette pour les laisser refroidir.

Dégustez-les à température ambiante ou encore chauds si vous ne pouvez pas attendre ! 😉

 

financiers pistache interieur

financier pistache2

 

Petits cakes aux légumes {Battle Food #21}

Le thème de la 21ème Battle Food est « Les TAPAS » !

D’abord, je m’excuse auprès de l’organisatrice de cette 21ème Battle (Délice Cookie’s) pour mon retard dans la publication de l’article (oui oui normalement c’est le 23 🙂 du mois !), le thème proposé m’a inspirée, mais je n’ai pas trouvé le temps de mettre à exécution toutes mes idées… bref. Du coup, à la bourre jusqu’au bout, ma photo est assez bof bof aussi. Je me rattraperai au prochain article, c’est promis !

Voici de petits cakes salés aux légumes, ils accompagnent volontiers un verre de rosé et de la charcuterie (ou d’autres tapas… cf. en bas de l’article) !

SAMSUNG

Ingrédients :

  • 150 gr. de farine bise.
  • 100 gr. de farine blanche.
  • 4 oeufs,
  • 10 cl d’huile d’olive.
  • 5 cl. d’eau du robinet.
  • 10 cl. de vin blanc sec.
  • 150 gr. de carottes coupées en fins spaghettis de 6 cm de long (ou en brunoise). Pour plus de couleurs vous pouvez mixer les carottes jaunes, oranges et noires !
  • 150 gr. de courgettes coupées en fins spaghettis de 6 cm de long (ou en brunoise).
  • 100 gr. de tomates cerises coupées en deux ou en quarts (selon la grosseur).
  • 150 gr. de gruyère râpé.
  • 1 sachet de levure
  • poivre & herbes de Provence.

Temps de préparation : 25 minutes.

Temps de cuisson : 35 minutes

 

Lavez et détaillez les légumes afin d’obtenir les quantités nécessaires.

Préchauffez le four à 180°C.

Mélangez les deux farines et les oeufs battus en omelette jusqu’à obtenir un mélange onctueux. Ajouter l’huile, l’eau et le vin blanc.

Ajoutez les légumes  et incorporez le gruyère râpé et la levure.

Poivrez et saupoudrez d’herbes de Provence.

Remplissez des petits moules à muffins en silicone, la pâte ne doit pas dépasser les 2/3 du bord du moule.

Enfournez pendant 35 minutes à 180°C. Testez la cuisson à l’aide d’un cure-dent, il doit ressortir humide mais non collant de pâte.

Si le dessus des petits cakes prennent une teinte dorée trop rapidement, couvrez d’une feuille de papier alu dans le four.

 Bon apéritif !

D’autres idées de tapas, c’est par là… (autres participants à la Battle !)

Bistro de Jenna / Melie’s Cooking / Epices et moi / Manouchoux / Radis rose / Bienvenue chez Spicy / La cuisine d’Anna et Olivia / Once upon a cook / Le blog de la Kiwi-Zine / Novice en cuisine / Par faim d’arômes / Pourquoi je grossis / Elo dans la farine / Cannelle Kaneel / Un Flo de bonnes choses / Del’s cooking twist / Chic chic chocolat / Jujube en cuisine / Framboises & bergamote / Les mets tissés / Carottes jaunes et tomates roses / Cooking N’ Co / By acb 4 you / Rosenoisettes / The pink tea spoon / Un siphon fon fon… / Happy food / Marine is cookin / My Little Créa / Les fantaisies de Mélanie / Petits Béguins / Sweet Mood In Paris / Bowl & Spoon / Des recettes à gogo / Une papaye verte en salade / Casseroles & claviers / Cerise et abricot / Food & Cook / Copines cuisine / Cook N’Tinem / Pincée de fantaisie / VG Zone / La galerie du régal / Chocoframboises / Pause nature / Dans mon nid / Turbigo gourmandises / Happy Cooking / ScrapPacking / Flo en cuisine / Encore une lichette / J’apporte le dessert / Mademoiselle Bagatelles / Réglisse & Marmelade / Flagrant Déli’s / Plaisir et Equilibre / Aurélie’s cooking / Chez Ale / Cyrielle gourmandise / J’ai toujours aimé le jaune moutarde / Safran Gourmand / La Tasse Fumante / Les délices de la jeunesse / Paruline en cuisine / Madeleines et plumes d’autruche / L’Ornithorynque Chafouin / Hibiscusblog / A la table d’Aïda / A Taste of My Life / Royal Chili / Tizicooks / La Godiche / Les Cookines / Two cooks and a few books / Ma petite cuisine au quotidien / Cook A Life! by Maeva / Il était une recette / Les gourmandises de Nemo / Cook en coulisses / Les Hobbies de Cilia / Chut Je Pâtisse / Goulucieusement / Blog de la table Cuisisne moi un mouton Cookerei / Loetitia cuisine Geek & balsamique La fourchette gourmande Petite Bulle de Gourmandise Les Délices de Mimm Confit Banane All in the kitchen / Jenn’s Cooking / Cook’N Blog 123 Cuisinez / All about my kitchen Dans la cuisine de Misstinguette / Rosephilange Et Charlotte découvrit la cuisine / Lemon Rock Voyage Gourmand Histoire de fruits Bric et Brac Click, cook and taste /

 

Hopp Schwiiiiiizzzzz ! (Tarte salée et cake sucré) {#Nati}

En fidèle (mais critique) supportrice de la Nati ;-), je vous propose un repas (plat et dessert) 100% suisse, afin d’encourager notre équipe (qui en a besoin ….), lors de cette Coupe du Monde de football !

Vous pouvez bien entendu servir ce même repas pour soutenir Wawrinka ou Federer à Wimbeldon si vous êtes plus tennis que foot, ou encore le 1er août pour la fête Nationale, si vous n’êtes pas amateur/-trice de sports 🙂

1ère mi-temps

Le plat :
Tarte cervelas-tomates & pommes de terre

tarte hopp schwitz

Ingrédients :

  • 3 pommes de terre à gratin.
  • 2 cervelas.
  • 3 tomates fraîches.
  • 1 cuillères de crème fraîche épaisse.
  • 50 gr. de gruyère (Ndlr : non de l’Emmental.. pour nos amis français, c’est facile de les distinguer, le gruyère n’a PAS de trous !!!)
  • Poivre.
  • Noix de muscade.
  • Mélange d’herbes fraîches ou séchées.
  • Pâte à la farine d’épeautre déjà abaissée.

Temps de préparation : 30 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes, puis 40 minutes.

 

Cuisez les pommes de terre avec leur peau dans l’eau bouillante durant 20 minutes.

Égouttez-les et laissez-les refroidir.
Épluchez les pommes de terre et coupez-les en fines rondelles.
Faites chauffer un peu d’huile dans une poêle et faites revenir rapidement les pommes de terre afin qu’elles soient dorées.

Pelez les deux cervelas et coupez-les en rondelles.

Faites griller les rondelles de cervelas dans la poêle.

Lavez les tomates, puis coupez-les en rondelles.

Préchauffez le four à 190°C.

Disposez les fines tranches de pomme de terre au fond du moule en silicone, en les superposant légèrement, en formant une croix au centre du moule.

Placez tout autour les rondelles de tomates et de cervelas en alternance.

Poivrez et saupoudrez de noix de muscade râpée les pommes de terre, poivrez et mettez des herbes sur les tomates et le cervelas.

Répartissez une cuillère de crème fraîche.

Découpez de très fines tranches de gruyère et parsemez-en les pommes de terre.

Répartissez le reste des tomates, du cervelas et des pommes de terre.

Poivrez et rajoutez de la crème, de la noix de muscade râpée et du gruyère.

Recouvrez avec la pâte à l’épeautre abaissée en rentrant les bords le long du moule.

Cuisez 40 minutes à 180°C, baissez le four à 100°C les 10 dernières minutes et couvrez la pâte de papier alu si nécessaire.

Retournez le moule sur un plat et servez chaud, accompagné d’une petite salade.

Avec ce met, savourez un thé froid maison aux herbes des Alpes suisses ou du Rivella 🙂

 

2ème mi-temps

Le dessert :
Cake drapeau suisse fraise-vanille

cake hopp schwitz

D’abord attaquez-vous à la réalisation de la croix vanille :

Ingrédients :

  • 600 gr. de lait.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 65 gr. de jaune d’oeuf.
  • 50 gr. de chocolat ivoire.
  • 130 gr. de sucre cristallisé.
  • 55 gr. de fécule de maïs (Maïzena).

Préparez une crème pâtissière : mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir.

Dans une jatte faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.


Incorporez la fécule de maïs et mélangez.

 

Hors du feu, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange œufs et sucre en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole et faites cuire à feu doux jusqu’à ce que la crème s’épaississe.


Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole, à cet effet, fouettez constamment et à feu doux, cela peut prendre un peu de temps (environ 10 minutes).

 

Placez la crème pâtissière dans un moule à cake en silicone filmé et réservez au congélateur au minimum 4 heures, de préférence une nuit.

 

Préparez ensuite la pâte à cake aux fraises : la recette est une variante sans matière grasse de mon cake « pot de yaourt » !

 

Ingrédients :

  • 1 yaourt aux fraises (utilisez le pot de yaourt comme unité de mesure pour le reste de ingrédients).
  • 1,5 pot de farine blanche.
  • 1 pot de farine bise.
  • 1 sachet de levure chimique.
  • 1,5 pot de sucre cassonade fin.
  • 3 œufs.
  • 2 pots de purée de fraises fraîches ( environ 300 gr. de fraises coupées en petits morceaux, passées au blender avec un cuillère de jus d’ananas; il vous en restera peut-être un peu pour la déco).
  • colorant naturel rouge en gel (ou en poudre).

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 45 minutes.

 

Faites préchauffer votre four à 180°.

Lavez et équeutez les fraises, rincez-les à l’eau claire, coupez les en morceaux et réduisez-les en purée dans le blender (avec 1 cs. de jus d’ananas pour permettre de mixer).

Versez votre yaourt dans une jatte.

Nettoyez le pot de yaourt afin de l’utiliser comme unité de mesure pour le reste de ingrédients.

Versez ensuite le reste des ingrédients dans le saladier, sauf le colorant, en utilisant votre pot de yaourt comme mesure.

Mélangez le tout à l’aide d’un fouet afin d’obtenir une pâte homogène.

Colorez la pâte en rouge vif avec du colorant.

 

Le dressage et la cuisson :

 

Sortez le moule à cake du congélateur et tailler dans l’appareil glacé vanille une croix suisse sur toute la longueur.
Attention à ne pas vous entailler les doigts, car cette opération est délicate, la masse est glissante … Il faut passer la lame d’un couteau très tranchant sous l’eau chaude. Si le taillage de la croix est trop difficile vous pouvez couper des tranches de masse vanille, puis à plat sur une planche, tailler la croix dans chaque tranche.

 

Coulez un peu de pâte fraises au fond du moule à cake préalablement nettoyé.


Placez la croix vanille au centre, appuyez un peu, puis remplissez les côtés et le reste du moule de pâte aux fraises.

 

Enfournez pour 45 minutes à 180°C.

Au bout de 10 minutes de cuisson, tracez une ligne horizontale au centre de la pâte avec la pointe d’un couteau pour permettre que le cake gonfle harmonieusement au milieu (au lieu de s’échapper sur les côtés).

Couvrez le gâteau de papier cuisson à mi-cuisson pour qu’il ne brûle pas sur le dessus.

Sortez le cake du four et laissez-le refroidir.

 

Décoration :

Réalisez un glaçage rouge (j’ai utilisé le reste de ma purée de fraises avec du sucre glace jusqu’à obtention d’un glaçage pas trop liquide), puis décorez à votre manière !

 

Vitami ‘n’ tasty sweet {#healthy cookies}

dessert vitaminé3

Dans mon article précédent sur les healthy cookies banane & myrtilles, je suggérais que ces biscuits vous servent de base à un dessert … voici donc une recette pleine de vitamines et de couleurs utilisant un healthy cookie !

 

Un dessert chic & sain en un tour de main 🙂

dessert vitaminé2

Ingrédients : (pour 3 personnes)

  • 3 pêches ou nectarines jaunes mûres.
  • 50 gr. de myrtilles fraîches.
  • 5 gr. de sirop d’agave.
  • 4 gr. d’agar-agar.
  • 1 poignée d’amandes mondées en bâtonnets.

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 10 minutes.

Temps de repos : 30 minutes.

Matériel : une petite casserole, un blender ou un mixeur plongeant, une pipette (facultatif), un récipient à fond plat, un fouet, un emporte-pièce rond.

 

Lavez soigneusement tous les fruits.

Détaillez deux pêches en cubes avec leur peau et mettez-les dans la casserole avec leur jus et le sirop d’agave pour sucrer (vous pouvez remplacer ce sirop naturel par 10 gr. de sucre).

Laissez cuire les pêches durant 8 minutes à feu moyen.

Mixez-les avec leur peau.

Remettez 250 ml de ce coulis dans la casserole avec la poudre d’agar-agar.

Portez à ébullition durant 90 secondes, sans cesser de remuer.

Versez dans un plat à fond plat sur environ 2 cm. d’épaisseur.

Réservez au congélateur durant 6 minutes.

Conservez le reste du coulis au frais pour la décoration de vos assiettes.

Pendant ce temps, coupez de jolis quartiers de pêche avec le fruit restant et pelez ces parts.

Plantez des bâtonnets d’amandes dans les quartiers de pêche.

Sortez le coulis gélifié du congélateur avant qu’il ne soit congelé, mais il doit tout de même être pris. A l’aide de l’emporte-pièce de même dimension que celui utilisé pour les cookies, découpez trois disques de coulis.

Dressez vos assiettes : posez un cookie sur chaque assiette, par-dessus déposez un disque de coulis, puis un quartier de pêche piqué aux amandes. Ajoutez quelques myrtilles.

Réservez les assiettes au frais.

Au moment de servir, décorez les assiettes avec des points de coulis liquide que vous déposez à l’aide de la pipette ou d’une cuillère. Ajoutez le reste de la pêche et des myrtilles pour décorer.

Véritable framboisier

framboisier1

C’est le temps des framboises ! Ces jours-ci les étals regorgent de belles framboises fraîches… quoi de plus logique donc que de régaler vos papilles d’un délicieux framboisier !

Naturellement la recette est la même pour le fraisier, si vous êtes plus amateur de fraises que de framboises !

Pour un gâteau de 20 cm de diamètre :

Temps de préparation : 10 minutes pour la génoises, 20 minutes pour la crème mousseline, 5 minutes pour le sirop et 25 minutes pour le montage.

Temps de repos : au minimum 2 heures au réfrigérateur.

Matériel : deux jattes, un fouet (ou un robot pâtissier), une maryse, un cercle à pâtisserie, un plaque de four, du papier sulfurisé, une petite casserole, un pinceau en silicone, un rouleau à pâtisserie, une planche à découper et un couteau.

Génoise :

  • 150 gr. d’oeuf entier.
  • 86 gr. de sucre cristallisé.
  • 75 gr. de farine.
  • 20 gr. de fécule de maïs (Maïzena).

Préchauffez le four à 180°C.
Dans la cuve du robot,  fouettez les œufs et le sucre au bain marie jusqu’à atteindre 47°C.
Une fois la température atteinte, retirez la cuve du bain marie et placer là dans le robot. Fouettez jusqu’à ce que le mélange double de volume et refroidisse.
Mélangez à part la farine et la maïzena.
Incorporez ce mélange tamisé délicatement dans l’appareil (
œufs + sucre) précédent.
Chemisez une plaque à pâtisserie et versez le tout dans un cercle de 18cm de diamètre.
Enfournez le tout 15 min à 180°C. Sortez du four et laissez refroidir sur une voilette.

 

Crème mousseline :

  • 500 gr. de lait.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 60 gr. de jaune d’oeuf.
  • 125 gr. de sucre cristallisé.
  • 50 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 175 gr. de beurre pommade.

Préparez une crème pâtissière : mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir. 

Dans un saladier faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.


Incorporez la fécule de maïs et mélangez.

Hors du feu, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange œufs et sucre en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole et faites cuire jusqu’à ce que la crème s’épaississe.


Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole.

Fouettez constamment et à feu doux.

Filmez la crème pâtissière au contact et faites la refroidir jusqu’à environ 30°C. (elle ne doit pas être trop froide, alors ne la placez pas au réfrigérateur)

 

Dans la cuve du robot, crémez le beurre pommade.

 

Prenez votre crème pâtissière (fouettez-la un peu) et versez-la en trois fois dans la cuve sur le beurre pommade.

 

Fouettez jusqu’à ce que votre mousseline soit foisonné et qu’elle est la texture d’une mousse.

 

Sirop :

  • 50 gr. de sucre cassonade fin.
  • 25 ml d’eau.
  • 1 cs. d’arôme naturel de framboises.

Faites cuire le sucre et l’eau afin d’obtenir un sirop sans faire caraméliser.

Ajoutez l’arôme hors du feu.

 

Montage :

  • 500 gr. de framboises fraîches.
  • de la pâte d’amandes.
  • le décor de votre choix.

Prenez un cercle à pâtisserie de 20 cm de diamètre.

Coupez votre génoise en deux. 

Placez un disque bien centré dans le fond du cercle.

Avec un pinceau, imbibez la génoise avec le sirop.

Coupez la moitié des framboises en deux et placez-les sur tout le tour entre le cercle et la génoise. Comme je suis gourmande, j’ajoute au-dessus sur tout le pourtour des framboises entières …

Recouvrez de crème mousseline en plaquant bien la crème sur les côtés.

Disposez le reste des framboises (coupées en deux ou non) dans la crème mousseline.

Placez le second disque de génoise, imbibez de sirop.

Recouvrez du reste de crème mousseline et lissez à la surface.

Réservez au frais 2 heures minimum.

 

Finitions et décors:

Étalez la pâte d’amande sur le plan de travail légèrement recouvert de sucre glace, à la taille du cercle de 20 cm de diamètre.

Déposez la sur le framboisier et découpez les bords si nécessaire.

Vous pouvez décorer le framboisier de framboises fraîches selon vos goûts et enfin décercler pour vous régaler !

Charlotte tiramisù citron coeur rhubarbe & framboises

charlotte entière

A l’aube d’un week-end prolongé (pour ceux qui ont la chance de faire le pont vendredi), il est l’heure de vous soumettre une idée de recette fraîche et fruitée à réaliser.

A l’honneur la rhubarbe, alliée à la framboise pour un cœur gourmand, le citron pour tonifier la crème de mascarpone et des biscuits à la cuillère imbibés de Limoncello comme écrin croquant !

charlotte entière2

Crème mascarpone citron :

  • 50 gr. de sucre cristallisé.
  • 2 jaunes d’œuf frais.
  • 250 gr. de mascarpone.
  • 2 blancs d’œuf frais.
  • 1 pincée de sel.
  • 1 citron non-traité BIO.
  • 1,5 feuille de gélatine.
  • 1 cs. de Limoncello.

Temps de préparation : 12 minutes.

Temps de cuisson : 2 minutes.

Temps de repos : 15 minutes au réfrigérateur.

Matériel : deux jattes, un fouet ou un batteur électrique, une petite casserole, une maryse et un bol.

 

Placez la gélatine dans un bol et remplissez d’eau froide afin de la faire ramollir.

Dans une jatte, battez les jaunes d’œuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez le mascarpone. Mélangez bien.

Au batteur, montez les deux blancs d’œuf en neige ferme avec la pincée de sel.

Incorporez délicatement les blancs en neige au mascarpone en soulevant la masse de bas en haut.

Dans une petite casserole, mettez le jus et le zeste du citron. Portez à ébullition et retirez du feu.

Essorez la gélatine et incorporez-la au citron jusqu’à ce que la gélatine se soit totalement dissoute.

Réservez le citron gélatine au congélateur durant 6 minutes, puis ajoutez à la masse mascarpone et œufs.

Réservez au frais.

 

Compote rhubarbe & framboises :

  • 200 gr. de rhubarbe fraîche.
  • 125 gr. de framboises surgelées.
  • 2 cs. de sucre cassonade fin.
  • 1 cc. d’agar-agar.

Temps de préparation : 12 minutes.

Temps de cuisson : 15 minutes.

Temps de repos : 15 minutes.

Matériel : un couteau pointu, une cuillère, une petite casserole.

 

Lavez la rhubarbe sous l’eau. Épluchez-la et coupez-la en petit morceaux.

Mettez la rhubarbe dans une casserole avec les framboises encore surgelées, 1 cs. d’eau et le sucre.

Laissez cuire à feu moyen pendant 15 minutes, jusqu’à ce que vous obteniez une compote.

Retirez du feu et laissez refroidir au moins 7 minutes.

Ajoutez l’agar-agar et brassez bien.

Portez à ébullition durant 1 minute, sans cesser de remuer.

Retirez du feu et laissez refroidir dans une bassine d’eau glacée durant 15 minutes.

 

Montage :

  • 200 gr. de biscuits à la cuillère.
  • 6 cs. de Limoncello.
  • du film alimentaire.

Temps de préparation : 12 minutes.

Temps de repos : 4 heures minimum ou une nuit au congélateur, puis 8 heures au réfrigérateur.

 

Chemisez un moule à cake de film alimentaire en prenant soin de bien déborder sur les bords.

charlotte moule

Coupez les biscuits à la hauteur du moule.

Déposez une grosse cuillère de mascarpone citron au fond du moule et répartissez bien.

A l’aide d’une petite cuillère imbibez le côté lisse (non sucré) des biscuits avec du Limoncello et posez les sur le pourtour du moule, face sucrée à l’extérieur.

charlotte biscuits cuiller mascarpone citron

Ajoutez encore un peu de mascarpone au centre.

Mettez une couche de compote rhubarbe framboises.

Faites une rangée de biscuits au centre. Imbibez-les de Limoncello.

charlotte compote et biscuits

Remettez une couche de mascarpone citron.

Faites une deuxième couche de compote.

Terminez par une couche de mascarpone. Lissez bien.

Refermez le film alimentaire dessus.

Placez au réfrigérateur pour 4 heures au moins, de préférence une nuit.

Sortez la charlotte au moins 8 heures avant la dégustation et mettez-là au frais (si elle a passé la nuit au congélateur, sinon un peu moins à l’avance).

Décorez à votre guise : J’ai placé un joli ruban, j’ai fait un topping (50 gr. de chocolat, ivoire, 1 cs. de mascarpone, colorant rouge et violet) posé à la douille (une vidéo de la technique suivra dans quelques jours !) et déposé quelques décors en sucre.

charlotte entière noeud

charlotte intérieur

 

Cupcakes Star Wars

cupcakes star wars

Une recette pour fêter dignement ce dimanche 4 mai la
Saint Star Wars !

Vador

… Je vous arrête tout de suite, je ne suis absolument pas une geek-fan de la saga Star Wars… mais j’adore les jeux de mots et celui-ci en particulier, alors j’étais obligée de vous proposer une chouette recette pour cet événement du 4 mai. Pour ceux qui n’ont pas percuté, en anglais le 4 mai se dit « May the 4th »…

(« May the force be with you » : Star Wars, épisode 4, A new Hope, Han Solo).

Vu le jeu de mots anglophone, il fallait une pâtisserie typique des USA… à laquelle je n’ai évidemment pas pu m’empêcher d’ajouter des fruits… :-), de la rendre plus moelleuse et d’éviter la crème au beurre (je vous ai déjà dit qu’en fait je n’aimais pas les cupcakes ? alors ma recette en a l’apparence seulement) !

J’aurais certainement dû proposer une recette Star Wars à base d’ail, mais vous m’auriez sans nul doute renvoyé ma copie (parce que « Le retour du Jedi ») …

Ok j’arrête et voici donc des …

« cupcakes style » chocolat noir & griottes

Que la force soit avec toi … pour réaliser ces petits gâteaux en prévision de la saint Star Wars ! 🙂

Ingrédients :


Pour 36 minis cupcakes … (
« La taille importe peu… Regarde moi : est-ce par ma taille que tu peux me juger ? Et bien tu ne le dois pas… » : Star Wars, épisode 5, L’empire contre-attaque, Yoda… En l’occurrence, la taille importe puisque les quantités permettent de faire 36 minis cakes !)

 

  • 200g de chocolat noir.
  • 175 gr. de griottes en bocal au sirop.
  • 90 gr. de beurre.
  • 70 gr. de sucre.
  • 70 gr. de farine.
  • 3 œufs.
  • 1 pte de couteau de bicarbonate de soude.
  • 1 cc, de poudre à lever.
  • 2 cc. de fécule de maïs (Maïzena) (facultatif).

Temps de cuisson : 10 minutes.

 

Temps de préparation : 12 minutes.

 

Matériel : deux jattes, une casserole, un saladier, une maryse, un fouet, un blender (ou mixer), un moule à empreintes de 36 cupcakes, 36 minis caissettes en papier, une voilette.

 

Préchauffez votre four à 180°C.

 

Faites ramollir le beurre au bain-marie et ajoutez dedans le chocolat coupé en morceaux, jusqu’à obtenir un mélange lisse et homogène.

 

Battez en mousse les œufs avec le sucre.

 

Mélangez dans un saladier la farine, le bicarbonate et la poudre à lever.

 

Versez en pluie le mélange de farine-bicarbonate et poudre à lever sur les œufs battus avec le sucre.

 Incorporez délicatement le mélange beurre-chocolat.

Mixez grossièrement les griottes préalablement égouttées.

Ajoutez la purée de griottes et mélangez vivement.

 (vous pouvez aussi choisir de laisser les griottes entières, mais vos cakes ne gonfleront pas autant. Si vous choisissez cette option ne mélangez pas encore les griottes à la pâte, « plantez » une griotte une fois la pâte coulée dans les caissettes).

Votre pâte doit être bien fluide. Si votre appareil est trop liquide, mélangez la fécule de maïs avec 1 cc. du sirop de griottes et ajoutez dans la pâte à cupcakes.

Placez les caissettes en papier dans les empreintes du moule.
Remplissez les caissettes au 2/3 environ et enfournez pour 10 minutes.

Sortez les cupcakes et démoulez-les pour les laisser refroidir sur la voilette.

 

Pour le glaçage (topping) :

  • 150 g de cream cheese (Philadelphia).
  • 75 g de sucre glace.
  • 3 cs. de poudre de cacao sans sucre ajouté.
  • 1 cc. de colorant naturel en poudre noir (charbon végétal).
  • 1 emballage de Mikado blancs.
  • 50 gr. de chocolat ivoire.
  • 1 goutte de colorant en gel rouge.
  • Des billes de sucre métallisées.

Temps de préparation : 25 minutes

Matériel : un bol, une jatte, un fouet, une maryse, un pinceau en silicone, une poche à douille (j’ai utilisé la Wilton 4B).


Fouettez
le Philadelphia avec le sucre glace.

Ajoutez la poudre de cacao et le colorant noir.

Placez au frais pendant au moins 30 minutes ou au congélateur 6 minutes.

Pendant ce temps, faites fondre le chocolat blanc au micro-ondes.

Ajoutez le colorant rouge jusqu’à obtenir la teinte désirée.

Badigeonnez les Mikado du chocolat fondu rouge à l’aide d’un pinceau en silicone.

Réservez au frais.

Dès que vos cupcakes sont refroidis, dressez le glaçage dans une poche à douille et décorez-les.

Décorez ensuite avec les Mikado blancs teint rouge et des billes de sucre métallisées (vous avez le temps dans la mesure où le topping cream cheese restera toujours humide et ne va jamais durcir comme la crème au beurre ou le glaçage royal).

Placez au frais.

cupcakes star wars3

Gâteau Bergamote Citron & Orange

Gâteau BCO tranches

La recette du jour pourrait « presque » être considérée comme un « alicament », avec ses trois agrumes : bergamote, citron jaune et orange blonde…

Prenez la bergamote qui serait, selon une étude publiée par des scientifiques de l’Université de Calabre (ITA), un excellent allié contre le cholestérol. Les scientifiques ont en effet trouvé que ce fruit méditerranéen très odorant contenait des enzymes capables d’attaquer les protéines présentes dans l’organisme et responsables des maladies cardiovasculaires mais qui ne font pas que réduire le LDL (ou « mauvais » cholestérol), ces enzymes seraient aussi capables d’augmenter le taux de HDL (« bon » cholestérol) …

(en l’occurrence il s’agit dans cette recette uniquement d’arôme naturel de bergamote, dès lors que cet agrume est difficile à trouver et que la saison est terminée …)

Ajoutez le cocktail de vitamines B1, B9, C, P, la provitamine A, ainsi qu’une petite quantité de vitamine E contenues dans le citron et l’orange

Tenez compte de l’effet positif des jolies couleurs de ce gâteau et du réconfort que nous procure le fait de s’accorder une petite douceur, surtout si l’on sait qu’elle est plutôt saine (pas de beurre, pas de crème et du sucre avec modération) et faite maison …

Mélangez avec quelques ingrédients listés ci-dessous …

Patientez pendant que votre gâteau passe au four en dégageant de délicates odeurs …

Vous tenez la recette bonne humeur du jour ! 🙂

Gâteau BCO

Ingrédients :

Pour le cœur crème :

  • 3 dl. de lait.
  • 1/2 cc. de graines de vanille bourbon.
  • 2 cs. bombées de sucre.
  • 2 cs. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 1 œuf.
  • 1 cc. d’arôme naturel de bergamote.
  • 1 sachet de thé fin Earl Grey.

Pour le gâteau :

  • 180 gr. de farine.
  • 45 gr. de poudre d’amandes.
  • 40 gr. de poudre de noisettes.
  • 100 gr. de sucre cassonade fin.
  • 1 pincée de sel.
  • 4 œufs.
  • 10 cl. d’huile d’olive parfumée orange ou tournesol, voire noisettes.
  • 1/2 orange blonde BIO fraîche.
  • 1/2 citron jaune BIO frais.
  • 1 sachet de levure chimique.

Pour le jus :

  • 1dl. de thé Earl Grey infusé de manière concentrée.
  • 2 cs. bombées de sucre glace.
  • 1/2 orange fraîche.
  • 1/2 citron frais.

 

Temps de préparation : 10 minutes + 10 minutes + 5 minutes.

Temps de cuisson : 2 minutes sur la plaque + 50 minutes au four.

Matériel : un fouet, une petite casserole, un bol, une jatte, un moule à manqué en silicone, un batteur électrique, une maryse, un zesteur (facultatif), une tasse et un cure-dent.

 

Préparez la crème bergamote (qui sera le cœur du gâteau, mais vous pouvez aussi utiliser cette recette pour préparer la crème comme accompagnement d’une tarte aux pommes, d’un fondant au chocolat, ou d’une salade de fruits) :

Mélangez au fouet 2,5 dl de lait, la vanille bourbon et le sucre.

Délayez la fécule dans le reste de lait et ajoutez au mélange.

Incorporez l’œuf, puis l’arôme naturel de bergamote.

Incisez le sachet de thé et prélevez 1cc. de thé très fin. Ajoutez au mélange.

Fouettez bien.

Portez à ébullition sur feu moyen, sans cesser de remuer.

Dès que la masse épaissit, retirez du feu, remuez encore durant 2 minutes.

Il est possible que votre crème commence à faire des grumeaux au moment où elle épaissit, en raison du pouvoir liant de l’œuf. Pas de panique, il suffit de mélanger vivement votre crème hors du feu et ces grumeaux disparaîtront facilement. Si tel n’est pas le cas, vous pouvez filtrez votre crème avant de la réserver.

Placez dans un bol, filmez au contact et réservez au frais.

Gâteau BCO prépa crème bergamote

Préparez le gâteau :

Préchauffez le four à 180°.

Battez les jaunes d’œufs et le sucre ensemble jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez ensuite l’huile et battez de nouveau.

Ajoutez le zeste et le jus des 1/2 citron et orange.

Gâteau BCO zeste

Incorporez la farine, la levure et les poudres d’amandes et de noisettes en pluie sur le mélange oeufs-sucre-huile.

Finissez en incorporant délicatement les blancs battus en neige avec une pincée de sel.

Mettez la moitié de la pâte dans le moule en silicone. Déposez délicatement la crème bergamote avec une cuillère en formant une couronne à 2 cm. du bord du moule, de 4 cm. de large environ.

Répartissez au-dessus tout doucement le reste de la préparation, en commençant par l’extérieur du cercle. Évitez de « couler » votre pâte trop vite sinon vous allez « chasser » la crème de bergamote mise en place en forme de couronne.

Enfournez 50 minutes environ. Vérifiez la cuisson en piquant le gâteau avec un cure-dent.

Sortez du four et laissez refroidir 5 minutes.

Démoulez et laissez refroidir le gâteau sur une grille.

Jus :

Pendant que vous laissez refroidir le gâteau avant de le démouler, préparez le jus de thé argumes en mélangeant le thé Earl Grey chaud infusé dans une tasse, le reste des jus de citron et orange et le sucre. Il faut que le sucre se dissolve complètement.

Une fois que le gâteau est démoulé mais est encore chaud, piquez-le jusqu’à mi-hauteur avec un cure-dent et versez le jus sucré par-dessus avec une cuillère. Arrosez jusqu’à ce que le gâteau n’absorbe plus le jus. Je n’ai pas mis l’entier du jus sucré que j’avais préparé.

Vous pouvez mettre le solde de votre jus sucré dans une bouteille et remplir d’eau fraîche, puis placez la bouteille au réfrigérateur, cela vous fera un thé glacé original.

Décorez votre gâteau avec le reste des zestes d’orange et de citron.

Gâteau BCO entier

Gâteau BCO tranche gros plan

Carrot cake de Pâques ou … Quand un lapin cache un poussin !

carrot cake focus lapin

Quand un lapin…

 

carrot cake intérieur

… cache un poussin !

 

Voici THE recette de cake pour les fêtes de Pâques ! Effet « Wahou » garanti ! Une chouette recette totalement dans le thème, délicieuse et festive !

Pour ceux qui sont venus à notre « Romin’s birthday & Pâques brunch », c’est la révélation que vous attendiez… 😉

Commencez par réaliser un …

Cake au yaourt vanillé, coloré jaune :

pour créer l’insert poussin…

Ingrédients :

  • 1 yaourt nature (utilisez le pot de yaourt comme unité de mesure pour le reste de ingrédients).
  • 2 pots de farine.
  • 1 sachet de levure chimique.
  • 2 pots de sucre cassonade.
  • 3 œufs.
  • 1/3 pot d’huile de noisettes.
  • 1 cs. de sucre vanillé.
  • 1 cs. d’arôme liquide vanille.
  • colorant jaune en poudre ou en gel.

Temps de préparation : 12 minutes.
Temps de cuisson : 45 minutes.
Temps de repos : 15 minutes.

 

Matériel : un moule à cake, une jatte, un fouet, une maryse, un emporte-pièce poussin.

 

Préparation de la pâte à cake :

Faites préchauffer votre four à 180°.

Versez votre yaourt dans une jatte.

Nettoyez le pot de yaourt afin de l’utiliser comme unité de mesure pour le reste de ingrédients.

Versez ensuite le reste des ingrédients dans le saladier, sauf le colorant, en utilisant votre pot de yaourt comme mesure.

Mélangez le tout à l’aide d’un fouet afin d’obtenir une pâte homogène.

Colorez la pâte en jaune avec du colorant.

Versez la pâte dans un moule à cake légèrement graissé.

Enfournez pour 45 minutes à 180°C.

Au bout de 10mn de cuisson, tracez une ligne horizontale au centre de la pâte avec la pointe d’un couteau pour permettre que le cake gonfle harmonieusement au milieu (au lieu de s’échapper sur les côtés).

Couvrez le gâteau de papier cuisson à mi-cuisson pour qu’il ne brûle pas sur le dessus.

Sortez le cake du four et laissez-le refroidir. Démoulez-le, puis lavez votre moule.

Réalisation du poussin caché :

Après avoir laissé le cake complètement refroidir durant au moins 15 minutes, réalisez les inserts poussins.

A l’aide d’un couteau, coupez ce cake jaune en très larges tranches.

Découpez un poussin au centre de chacune des tranches de cake à l’aide de l’emporte-pièce.

carrot cake formation de poussin2

Maintenant préparez le …

Carrot cake :

Ingrédients :

  • 4 œufs.
  • 200 gr. de sucre cassonade fin.
  • 1 cc. de jus de citron.
  • 1 pincée de sel.
  • 60 gr. de farine.
  • 1 cc. de poudre à lever.
  • 300 gr. de noisettes en poudre.
  • 320 gr. de carottes crues épluchées.

 

Temps de préparation : 20 minutes.
Temps de cuisson : 60 minutes.
Temps de repos : 20 minutes.

 

Matériel : un moule à cake, deux jattes, un fouet, une cuillère, une râpe, un batteur électrique.

 

Préparation de l’appareil cake aux carottes :

Dans une jatte, mettez les jaunes d’œuf et le sucre. Mélangez vivement jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez le jus de citron.

Versez par-dessus la farine et la poudre à lever tamisées en pluie. Mélangez bien.

Incorporez la poudre de noisettes.

Au-dessus de la jatte, râpez 320 gr. de carottes crues.

Mélangez bien pour obtenir un mélange homogène.

Dans une autre jatte, battez les blancs d’œuf en neige avec la pincée de sel.

Incorporez délicatement les blancs en neige à la préparation noisettes-carottes.

 

carrot cake préparation 2

Préchauffez à nouveau votre four à 180°.

Graissez et farinez légèrement votre moule et versez-y un tout petit peu de pâte à cake aux carottes.

Déposez les poussins dans le fond du moule (pattes vers le bas). Serrez-les bien pour formez une rangée entière allant d’une extrémité à l’autre du moule.

Versez le reste de pâte sur les côtés et le dessus des poussins afin qu’ils soient bien recouverts.

carrot cake cache poussin2

Arrêtez vous à 1/2 cm du bord du moule.

Enfournez pour 60 minutes à 180°.

Couvrez le gâteau de papier cuisson à mi-cuisson pour qu’il ne brûle pas sur le dessus.

Sortez du four, démoulez et laissez refroidir avant de passer à l’étape décoration.

Décoration :

Décorez selon vos envies !

Puisque mon lapin et ses carottes sont visibles de l’extérieur, j’ai choisi de le décorer avec ces éléments. Si vous voulez faire de même, voilà comment j’ai procédé :

Temps de réalisation : 25 minutes.

Réalisez un glaçage royal (1 blanc d’œuf, 200 gr. de sucre glace ; j’ai ajouté une goutte de colorant blanc pour le rendre très opaque).

Versez le glaçage sur le cake. Décorez immédiatement de carottes en pâte d’amandes.

J’ai réalisé une frise en pâte à sucre verte pour imiter l’herbe, que j’ai collé avec un peu de glaçage royal.

Enfin, j’ai façonné un lapin dans de la pâte d’amande, J’ai dessiné des yeux et un museau avec un cure-dent trempé dans du chocolat fondu avec une goutte de crème. Si vous voulez que votre lapin tienne bien au bord du cake comme je l’ai mis, il faut planter un cure-dent au-travers, le collage avec le glaçage ne suffira pas.

Enjoy and happy Easter !

carrot cake entier

carrot cake dos

carrot cake 2 parts focus lapin carrot cake 2parts focus poussin

 

Edit :

Cette recette a suscité de nombreuses réactions et je vous en remercie beaucoup ! Je suis très touchée (comme Noémie lundi dans Top Chef !)

Suite à vos commentaires et questions voici quelques précisions :

– Les chutes de cake jaune dans lequel vous avez taillé vos poussins peuvent être réduites en miettes et mélangées avec du fromage frais (type Philadelphia) afin de créer des « cake pops »… mais vous pouvez aussi les manger simplement ! 😉

– Il est évidemment possible de tailler d’autres formes que le poussin (cœur rouge pour la Saint-Valentin, fleur bleue de printemps, flocon blanc en hiver, couronne jaune pour un EVJF, trèfle vert pour la Saint-Patrick, etc. il n’y a de limite que votre imagination !).

SAMSUNG

Prenez garde toutefois à deux choses avec les inserts.

  1. D’une part, la couleur. Il est nécessaire d’avoir un bon contraste entre l’insert et le reste du cake. Il est par ailleurs préférable d’avoir la couleur la plus foncée au centre.
  2. D’autre part, les textures et la densité. Il faut avoir une pâte suffisamment « lourde » au centre pour que les inserts ne flottent pas ou alors une pâte assez dense par dessus, afin que les inserts ne remontent pas. Si vos inserts flottent, placez le moule au réfrigérateur avant d’enfourner votre cake, ça devrait aider.

– Si vous voulez « simplifier » la recette, vous pouvez éviter de faire deux pâtes différentes. Il vous suffit de doubler les quantités de la recette de base, sans ajouter l’arôme vanille. Séparez votre appareil en deux masses. Dans l’une ajouter l’arôme vanille, dans l’autre une cs. bombée de cacao en poudre non sucré. Créer l’insert dans le cake au chocolat.

Si vous voulez une saveur plus originale que « vanille-chocolat », le cake de la Saint-Valentin avec le cœur (ci-dessus) était parfumé à l’orange et la fleur d’oranger. Voici la recette (les quantités permettent de faire la pâte des deux cakes, il faut ensuite la partager en deux masses égales et colorer la moitié en rouge ou la couleur choisie).

Cake moelleux parfumé fleur d’oranger surprise cœur caché

  • 2 yaourts de 150 gr. à l’orange (utilisez le pot de yaourt comme unité de mesure pour le reste de ingrédients).
  • 4 pots de farine.
  • 1,5 sachet de levure chimique.
  • 6 œufs.
  • 1 pot d’huile d’olive parfumée à l’orange.
  • 3 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger.
  • 4 gouttes d’huile essentielle de mandarine rouge.
  • le zeste d’une orange.
  • colorant rouge en gel.

Et n’hésitez pas à postez un commentaire directement sur le blog si vous avez d’autres questions ou remarques… et surtout postez des photos de vos créations pascales, j’ai hâte ! Merci !

 

Burger Versailles

Buger Versaille 1

Une envie de faire des macarons, une recette salée, des essais de combinaison de saveurs pour un concours, une discussion entre amis autour d’un burger cuisiné… voilà comment cette idée a germé dans mon esprit aujourd’hui. Un cœur de filet de poulet, une sauce tomate & mozzarella, et un macaron moelleux rehaussé de piment d’Espelette donnent ses lettres de noblesse à ce burger. J’ai donc décidé de l’appeler Burger Versailles, puisqu’en 1660, un pâtissier basque, M. Adam, offrit des macarons à Louis XIV pour son mariage.

Cette recette est un peu délicate puisqu’elle nécessite de maîtriser les macarons, mais le mélange sucré-salé est vraiment très intéressant ! Contrairement au traditionnel burger, faites aussi attention au fait que cette recette prend un peu de temps, elle s’apparente plus à de la » Low Food » !

Coques de macarons :

  • 200 gr. de sucre glace.
  • 150 gr. de poudre d’amandes.
  • 135 de blancs d’œuf vieillis un jour à température ambiante.
  • 85 gr. de sucre cristallisé.
  • 1 cs. de concentré de tomates.
  • 2 cc. de sablon de tomates.
  • 2 cc. de sel.
  • 1 pincée de piment d’Espelette.

Préparation : 30 minutes.

Temps de repos : 20 minutes.

Temps de cuisson : 13 minutes.

Matériel : une poche à douille, trois plaques de four, un batteur électrique, un robot-coupe, une maryse, un tamis, un pilon, du papier sulfurisé.

Avec un robot-coupe, réduisez la poudre d’amande en poudre très fine.

Tamisez le sucre glace et la poudre d’amande sur un papier sulfurisé.

Montez les blancs en neige, serrez-les avec le sucre et le sel et le sablon.

Mélangez 2 minutes.

Incorporez le sucre glace et la poudre d’amande au blancs à l’aide d’une maryse.

Ajoutez le concentré de tomates.

Macaronnez la préparation (rabattre délicatement la préparation sur elle-même en prenant l’ensemble de la masse, l’appareil doit devenir moelleux et brillant et réaliser un ruban).

Mettez votre four à préchauffer à 160 °C sur chaleur tournante avec une plaque du four retournée à l’intérieur.

Remplissez une poche à douille avec le mélange à macarons.

Préparez une plaque de cuisson avec du papier sulfurisé. Glisser en dessous le gabarit de la taille de vos coques afin de vous aider à réaliser des coques bien rondes et de taille uniforme.

Maintenez le papier collé avec un peu d’appareil aux 4 coins de la plaque.

Couchez les macarons en veillant à ce que la douille, inclinée verticalement, touche presque le papier.

Tapez doucement la plaque sur le plan de travail pour éliminer les bulles d’air.

Laissez croûter les coques à l’air libre durant 20 minutes.

Saupoudrez les coques de piment d’Espelette en poudre (réduisez le piment sec en poudre fine à l’aide d’un pilon si nécessaire).

Enfournez à 160°C entre 12 et 15 minutes (selon la taille des coques et votre four).

Durant la cuisson, ouvrez plusieurs fois la porte du four pour évacuer l’humidité responsable des craquelures sur le dessus des coques.

Sortez du four, détachez les coques du papier cuisson et réservez-les sur une grille à pâtisserie (si les coques se détachent mal, elles ne sont pas assez cuites, prolongez la cuisson).

Crème tomates-mozzarella :

  • 100 gr. de beurre.
  • 120 gr. de mozzarella.
  • 10 cl. de crème demi-écrémée.
  • 3 cs. de double concentré de tomates.
  • 2 cs. de piment d’Espelette en poudre.
  • 1 œuf.
  • 1 cs. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 1 pincée de sel.
  • 2 tours de moulin de poivre.

Préparation : 10 minutes.

Temps de cuisson : 5 minutes 2x.

Matériel : une casserole, un fouet, une jatte.

Versez la crème et la mozzarella coupée en petits morceaux dans la casserole, avec le beurre également coupé en parcelles et le piment d’Espelette.

Portez à ébullition et laissez bien fondre la mozzarella. Votre mélange doit être bien homogène et lisse.

Ajoutez le concentré de tomates.

Retirez du feu et transvasez dans la jatte.

Lavez la casserole et portez de l’eau à ébullition.

Posez la jatte au dessus, au bain-marie.

Incorporez l’œuf entier et battez-bien.

Ajouter la fécule de maïs dissoute dans quelques gouttes d’eau.

Mélangez jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Retirez du feu. Réservez.

Coeur de filet de poulet :

  • Deux beaux filets de poulet.
  • 3 cs. de cognac.
  • sel & poivre.

Temps de préparation : 2 minutes.

Temps de cuisson : 12 minutes.

Matériel  : poêle, emporte-pièce rond de 8 cm. de diamètre, un couteau, des allumettes.

Dans les filets coupez deux beaux ronds en posant l’emporte-pièce et en découpant autour avec la pointe du couteau.

burger versailles coeur de filet

Faites chauffer la poêle.

Déposez le poulet une fois la poêle chaude.

Une fois cuits, versez le cognac, flambez.

Salez et poivrez à convenance.

Dressage :

  • 2 piques en bois.
  • 2 petits piments doux.
  • 2 poignées de mesclun de salades.
  • du vinaigre balsamique tomate.

Préparation : 2 minutes.

Sur une assiette, tracez deux lignes de vinaigre.

Déposez une poignée de salade.

Déposez deux coques de macarons retournées (une petite et une grande).

Déposez de la sauce sur les coques.

Refermez la petite coque.

burger versailles petit macaron

Sur la grande coque garnie de sauce, déposez délicatement le cœur de filet de poulet avec le jus de cuisson.

Disposez encore un peu de sauce tomate mozzarella.

Refermez avec une grande coque.

Lavez les piments doux, piquez-les sur les tiges en bois et piquez le centre du grand macaron.

Servez immédiatement et savourez ce sweet, salty’n’spicy Burger Versailles !

Burger Versailles 2

Fashion Croc’Cake

croc cake 3

J’ai chipé l’idée de ce croque-monsieur mis en cake sur le site d’Anne-Sophie « Fashion Cooking », alors que je cherchais quelque chose de vite préparé, original, facile à manger avec les doigts et assez complet pour un apéritif dînatoire avec nos voisins. Il a fait fureur !

J’ai quelque peu adapté la recette par rapport à celle d’Anne-Sophie en … ajoutant des légumes (!) et en réduisant les matières grasses. Ainsi je préfère utiliser du pain complet, alléger la recette par l’ajout de lait à la place d’une partie de la crème, ajouter de la ciboulette, des champignons de Paris émincés et des lamelles de courgette grillées, Enfin je remplace le roquefort par du chèvre, question de goûts personnels. Vous pouvez aussi l’adapter en remplaçant le jambon par du saumon, par du jambon cru, voire par du salami.

Ingrédients :

  • 12 tranches de pain de mie complet.
  • 8 tranches de jambon blanc découéné.
  • 4 œufs.
  • 7 cl de crème entière liquide.
  • 20 cl de lait demi-écrémé.
  • 100 gr. de chèvre frais type Chavroux® (si vous voulez donner plus de goût je vous conseille d’utiliser la Tendre Bûche Chavroux® découennée).
  • 1 bouquet de ciboulette.
  • 1 courgette.
  • 4 champignons de Paris
  • 1 paquet de carrés de fromage fondu (de type Gruyère, Cheddar ou Emmental).
  • 1 noix de beurre.
  • sel & poivre.
  • une pincée de Grana padano râpé (facultatif).

Temps de préparation : 20 minutes.

Temps de cuisson : 45 minutes et 5 minutes supplémentaires (facultatives).

Matériel : une casserole, un fouet, une planche à découper, une poêle, un moule à cake rectangulaire.

Préchauffez le four à 180°, en mode air pulsé.

Déposez 3 tranches de pain sur la grille et faites-les légèrement griller.

Dans une casserole, faites fondre le chèvre frais en morceaux (en tranches découennées si vous utilisez la bûche de chèvre) dans la crème et le lait. Laissez bien fondre le fromage, mélangez pour obtenir une crème homogène et retirez du feu. Laissez tiédir.

Pendant ce temps, coupez la courgette en fines tranches dans la longueur. Grillez rapidement la courgette dans une poêle. Réservez.

Émincez les champignons.

Ajoutez les œufs dans la préparation crème de chèvre, fouettez vivement pour que l’ensemble soit lisse. Salez et poivrez. Rectifiez l’assaisonnement selon vos goûts.

Dressez le cake: Beurrez le moule à cake.

Disposez les tranches de pain pré-grillées au fond du moule à cake, en les taillant si nécessaire à la taille du moule.

Alternez pain, crème de chèvre, ciboulette ciselée, jambon, carrés de fromage fondu, courgette, champignons et ciboulette, puis enfin encore de la crème de chèvre. Répétez ces couches jusqu’en haut du moule (j’arrive à faire 3 étages). N’hésitez pas à couper au fur et à mesure les divers éléments si nécessaire.

Terminez par une couche de pain. Beurrez légèrement le dessus la dernière couche de pain.

Enfournez à 180°C pour 45 minutes. A mi-cuisson, couvrez le cake de papier alu afin que les tranches de pain du dessus ne brûlent pas.

Sortez le cake et laissez-le tiédir 5 minutes avant de le démouler.

Si vous le voulez, vous pouvez remettre le cake au four 5 minutes sans moule, après l’avoir saupoudré du parmesan râpé, afin de former une croûte dorée et croustillante…

Vous pouvez servir le Fashion Croc’Cake chaud immédiatement, en coupant de belles tranches ou réchauffé le lendemain, voire froid.

croc cake 1

croco cake 2

Moelleux Forêt Tropicale

forêt tropicale I

De la traditionnelle Forêt Noire, l’idée m’est venue de mélanger les baies de nos bois avec les fruits des forêts tropicales, en particulier la mangue que j’adore ! Il en résulte ce moelleux aux baies des bois (myrtilles, framboises, mûres) fourré et surmonté d’une ganache ivoire à la mangue, terminé par un miroir à la mangue, décoré par le mariage de beaux filets de mangue fraîche et de baies… J’ai donc baptisé ce gâteau une « Forêt tropicale » !

Temps de préparation: 60 minutes.

Temps de repos : 4 heures minimum, de préférence, une nuit.

Temps de cuisson : 70 minutes au four et 4 minutes env. sur la plaque.

Moelleux aux baies des bois :

  • 150 g de beurre mou.
  • 140 g de sucre cristallisé.
  • 1 pincée de sel.
  • 4 œufs.
  • 200 g de farine blanche.
  • 1 cc. de poudre à lever.
  • 130 g de myrtilles.
  • 130 gr. de mûres.
  • 140 gr. de framboises.

Matériel : deux jattes, un fouet, un moule à gâteau, une grille à pâtisserie.

– Préchauffez le four à 180°C en position chaleur tournante.

– Mettez le beurre dans un grand bol, incorporez au fouet le sucre et le sel.

– Incorporez les œufs un par un, travaillez jusqu’à ce que l’appareil blanchisse.

– Dans une autre jatte, mélangez farine, poudre à lever et les trois sortes de baies.

– Incorporez le second mélange à la masse beurre-oeufs-sucre avec une spatule.

– Répartissez la pâte dans le moule.

– Enfournez pour 65 minutes dans la moitié inférieure du four préchauffé à 180° C. Vérifiez la cuisson à l’aide d’un cure-dent ou de la pointe d’un couteau qui doit ressortir sèche (évtl. tachée de baies mais sans pâte collante dessus).

– Sortez le moelleux du four, laissez tiédir un peu, démoulez sur une grille, laissez refroidir au moins 1 heure.

Ganache mangue :

  • 200 gr. de chocolat ivoire
  • 100 gr. de crème fleurette entière BIO
  • 100 gr. de mangue fraîche

– Épluchez la mangue, prélevez la chaire et mixez pour obtenir de la pulpe.

– Faites fondre le chocolat au bain-marie. Réservez.

– Portez la crème à ébullition. Versez-la en trois fois sur le chocolat ivoire. Émulsionnez bien pour que le mélange soit lisse et homogène.

– Ajoutez la pulpe de mangue et mélangez bien, sans incorporer d’air dans la ganache.

– Réservez à température ambiante.

– Découpez le moelleux aux baies des bois en deux horizontalement.

– Garnissez le moelleux de ganache. Reposez la partie supérieure.

– Étalez le reste de ganache sur le dessus du moelleux.

– Laissez reposer au réfrigérateur pendant 2 heures.

Miroir mangue :

  • 80 gr. mangue.
  • 1 trait de jus de citron vert.
  • 1 cc. de sucre glace.
  • 1 poignées de baies des bois.
  • 1/2 feuille de gélatine (1 gr.).

– Plongez la demi feuille de gélatine dans un bol d’eau froide durant 5 minutes au moins, pour qu’elle ramollisse.

– Épluchez la mangue. Découpez de beaux filets dans la chair et réservez-les au frais. Mixez le reste de chair avec son jus et le jus de citron afin d’obtenir un coulis. Il vous faut environ 100 ml. de coulis.

– Portez le coulis à ébullition avec le sucre, retirez de la plaque. Incorporez la gélatine. Mélangez bien, il faut que la gélatine soit entièrement dissoute.

– Laissez tiédir quelques minutes.

– Sortez le moelleux du réfrigérateur.

– Coulez le miroir sur la ganache mangue supérieure.

– Lissez bien à l’aide d’une spatule.

– Placez au frais quelques minutes.

– Avant que le miroir soit pris, décorez avec les filets de mangue fraîche réservés et des baies des bois.

– Remettez au réfrigérateur au moins 2 heures, de préférence la nuit entière.

Avant de servir vous pouvez décorer de quelques copeaux de chocolat ivoire.

forêt tropicale V

forêt tropicale II

forêt tropciale III

Cannelé bordelais et ses variations

canneles2

Le grand classique de mon répertoire!

J’ai découvert les cannelés lorsque mon mari est retourné en week-end à Bordeaux voir des amis d’étude, il y a quelques années. Il m’a rapporté une jolie boîte de ces spécialités (de la maison Baillardran: voir Liens gourmands). J’ai adoré le croquant extérieur et le moelleux à l’intérieur avec ces notes de rhum et de vanille ! J’ai donc cherché des recettes et mis au point celle qui me convient. La voici !

Cette recette a l’avantage de vous permettre d’utiliser des jaunes d’œufs qui vous restent (spécialement si vous avez essayé la recette précédente : https://flagrantdelis.wordpress.com/2014/03/09/fraicheur-orange-sanguine-fleur-doranger/ , laquelle nécessite d’utiliser que les blancs pour la dacquoise et la meringue!)

Ingrédients :

  • 45 cl de lait demi-écrémé.
  • 150 gr. de sucre de canne brut en semoule fine.
  • 150 gr. de farine blanche.
  • 45 gr. de beurre doux.
  • 15 gr. de beurre demi-sel.
  • 3 jaunes d’œuf.
  • 3 cs. de rhum agricole.
  • 1/2 cc. de poudre de vanille bourbon BIO (à défaut, une gousse de vanille que vous fendez dans la longueur avant de la mettre infuser).

Préparation : 15 minutes.

Temps de repos : 24 heures.

Cuisson : 65 minutes au four.

Matériel : une casserole, une jatte, un fouet, des moules en silicone 8x taille originale ou 30 x taille bouchée, une grille à pâtisserie.

– Portez à ébullition le lait avec la poudre de vanille (ou la gousse fendue dans la longueur).

– Éteignez la plaque de cuisson, laissez infuser, puis ajouter les deux sortes de beurre coupés en parcelles pour le faire fondre.

– Laissez tiédir.

– Dans une jatte, mélangez la farine, le sucre et les jaunes d’œuf. Votre mélange sera un peu grumeleux, il ne faut pas vous en inquiéter.

IMG_4912

– Une fois le lait vanillé-beurre bien refroidi, versez lentement sur le mélange farine-sucre-oeuf. Versez en plusieurs fois. La pâte est très liquide, à nouveau, ne vous inquiétez pas, c’est normal.

– Ajoutez le rhum.

– Placez dans un récipient pouvant aller au réfrigérateur et laissez ainsi reposer au frais durant 24 heures. Il ne faut absolument pas négliger cette étape, capitale pour la réussite de vos cannelés !

– Le lendemain : préchauffez votre four à 240°C position chaleur tournante.

– Sortez votre préparation du réfrigérateur, mélangez bien une nouvelle fois. La pâte est toujours liquide.

– Versez le mélange dans des moules en silicone, en remplissant pas tout à fait jusqu’en haut (à 1/2 cm. du bord supérieur). Si vous utilisez des moules en cuivre ou en aluminium, il faut les beurrer au préalable.

– Enfournez durant 10 minutes à 240°C, puis baissez la température de votre four à 180°C et poursuivez la cuisson pendant encore 50 minutes (s’il s’agit de cannelés moyens, si vous faites des minis, il faut réduire le temps de cuisson à 30 minutes environ, 4 minutes à 240°C et 26 minutes à 180°C).

– Sortez les cannelés du four et démoulez-les immédiatement sur une plaque recouverte d’une natte à pâtisserie.

– Remettez au four pour 5 minutes maximum, afin de faire dorer et caraméliser la croûte de vos cannelés.

Cette étape (remettre au four pour dorer) peut s’avérer superfétatoire si vous avez des moules en cuivre ou en aluminium. Elle est nécessaire pour les moules en silicone qui ont l’avantage de ne pas nécessiter l’ajout de matière grasse supplémentaire, mais qui ont l’inconvénient d’empêcher une belle croûte croustillante et dorée. Pour y remédier, il suffit de repasser les cannelés au four quelques minutes !

– Sortez les cannelés bien dorés du four et déposez-les sur une grille à pâtisserie pour refroidir.

canneles1

canneles4

 

Variantes du traditionnel cannelé

Variante I
« Amande & Vanille »                           RECETTE SANS LACTOSE

IMG_4894

Il me restait du lait d’amande BIO sans sucres ajoutés et j’avais envie de tester une variante des traditionnels cannelés, alors voici ma recette des cannelés à l’amande et vanille :

  • 45 cl de lait d’amande BIO sans sucres ajoutés.
  • 150 gr. de sucre de canne brut en semoule.
  • 150 gr. de farine blanche.
  • 45 gr. de beurre doux.
  • 15 gr. de beurre demi-sel.
  • 3 jaunes d’œuf.
  • 1 cs. d’amaretto.
  • 1 cs. de rhum agricole.
  • 1 cc. d’arôme d’amandes amères.
  • 1/2 cc. de poudre de vanille bourbon BIO (à défaut une gousse de vanille).

– Procédez de la même manière que pour les cannelés bordelais traditionnels, mais remplacez le lait et le rhum, respectivement pas le lait d’amande et par l’amaretto, le rhum et l’arôme d’amande !

Note : du fait de l’absence de lactose dans le lait d’amande, la croûte de vos cannelés ne sera pas aussi caramélisée que celle des cannelés traditionnels, puisque le lactose, qui est un glucide naturel permettant la caramélisation, est absent de la recette de cette variante. Cependant si vous respectez bien la cuisson en deux temps, vous pouvez quand même obtenir une jolie croûte dorée (un peu plus sèche que celles des cannelés bordelais traditionnels) et un intérieur moelleux…

IMG_4896

IMG_4893

Variante II
« English cannelés »

J’ai aussi testé une variante en remplaçant la vanille par du thé « English breakfast » que j’ai mis dans un sachet pour le faire infuser dans le lait. Retirez votre boule à thé ou sachet avant de mettre le beurre en parcelles à fondre. J’avais remplacé le rhum par de l’amaretto, mais vous pouvez essayer avec du whisky pour un côté « very scottish », isn’t it !

 

Un peu d’histoire…

Le cannelé a pris naissance au XVIème siècle à Bordeaux dans le couvent des Soeurs annonciades, lesquelles récoltaient la farine dans les cales des bateaux et confectionnaient ce petit gâteau pour les plus démunis de la ville. Ce délice doit son nom à la forme des moules utilisés.
(Source : site internet Baillardran)