Brioche de l’Épiphanie

brioche épiphanie

Dans quelques jours, nous célèbrerons l’Épiphanie. En France, la tradition veut que l’on partage une tarte frangipane (que j’adore et dont je vais essayer de poster une recette cette semaine). Dans le Sud de la France et en Suisse, l’on partage souvent une couronne des rois faite à base de pain brioché. Je vous propose donc une recette simple, qui sent bon la fleur d’oranger pour réussir une jolie couronne à partager au petit-déjeuner déjà. A vos fourneaux !

brioche épiphanie2

Ingrédients :

  • 40 gr. de beurre doux.
  • 12 gr. de levure fraîche.
  • 1 oeuf entier (env. 50 gr.)
  • 95 gr. de lait entier.
  • 15 gr. d’eau de fleur d’oranger.
  • 150 gr. de farine de fleur.
  • 100 gr. de farine de seigle.
  • 22 gr. de cassonade fine.
  • 1 pincée de sel.
  • 1 pincée de bicarbonate de soude.
  • 1 jaune d’oeuf.
  • 1 CS d’huile de pépins de raison.
  • 1 poignée de sucre grelot.
  • 1 jolie fève, en céramique de préférence.

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de repos : 1 heure de levée, puis 30 minutes et à nouveau 30 minutes.

 

Préparation :

Réchauffez très légèrement le lait s’il sort du frigo, mais pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait tiède.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois les farines, puis le sucre, le sel et enfin le bicarbonate. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente jusqu’à obtention d’une masse homogène.

Sortez la pâte et pétrissez-la à la main au moins 6 minutes.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes, le beurre doit être complètement intégré. La pâte colle très légèrement aux doigts.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre humide et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte pour la dégazer, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes.

Sortez la pâte du frigo et séparez-la en 8 portions d’environ 60 gr.

Avec chaque pâton formez des ronds. Façonnez de jolies boules avec la paume de la main.

Dans l’une des boules placez une fève, bien au centre.

Disposez les boules de pâte en marguerite et écrasez légèrement la boule du milieu. La boule contenant la fève se trouve en principe sur l’extérieur et ne constitue pas la boule centrale.

Laissez gonfler à nouveau durant 30 minutes sous le torchon humide.

Badigeonnez au pinceau un peu de mélange jaune d’œuf et huile sur les boules.

Parsemez les grains de sucre et enfournez à 185°C durant 15 minutes.

Laissez refroidir sur une voilette.

Cake moelleux citron

Me revoilà avec une recette simple  et pleine de saveurs. J’aime beaucoup le citron alors j’ai testé la recette du « Cake Ultime Citron » de La cuisine de Bernard. J’ai évidemment adapté le tout : moins sucré :-D, plus citronné et deux-trois ajustements….

Je suis satisfaite du résultat, mais je vais encore essayer d’améliorer la recette pour diminuer encore la quantité de sucre et aussi celle de beurre… en attendant, c’est une recette savoureuse et rapide donc je vous la livre déjà !

Ingrédients :

  • 170 gr de sucre cassonade brun.
  • 75 gr. de beurre doux.
  • 40 gr. de beurre salé aux gros grains de sel.
  • le zeste de deux citrons jaune.
  • 3 œufs moyens (env. 160 gr.)
  • 140 gr. de farine blanche.
  • le jus de deux citrons jaunes (90 gr.)
  • 1 cc. rase de levure chimique
  • 1 cc. rase d’acide citrique.
  • 1 pte de couteau de bicarbonate de soude.

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 40 minutes.

Temps de repos : 1 heure au moins.

Temps pour le glaçage : 15 minutes.

 

Faites préchauffer votre four à 180°C.

Dans une jatte, coupez les deux sortes de beurre en parcelles et mettez-le fondre au mico-ondes (ou bain-marie).

Ajoutez le sucre cassonade par dessus et fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse (dans la recette de Bernard, il ne faut surtout pas mélanger longuement, afin de ne pas faire rentrer d’air dans la masse, l’idée étant que le cake ne gonfle pas. Moi j’aime bien les vrais cakes qui gonflent un peu donc je blanchis le sucre avec le beurre !)

Râpez les zestes dans la jatte.

Ajoutez les œufs, un à un.

Incorporez la farine tamisée avec la levure chimique, le bicarbonate et l’acide citrique, en pluie, peu à peu.

Finalement, ajoutez le jus des deux citrons.

Versez la pâte dans un moule à cake et placez dans le four chaud (air tournant).

Au bout de 10 minutes, baissez la température du four à 160°C.

Laissez cuire encore 30 minutes.

Plantez la lame d’un couteau dans le cake pour vérifier la cuisson, elle doit ressortir propre et sèche.

Sortez le moule du four, démoulez instantanément et emballez dans un film plastique et fermez bien..

Laissez refroidir ainsi pendant une heure au moins.

Glaçage :

  • 70 gr. de sucre glace.
  • 25 gr. de jus de citron.
  • le zeste d’un citron jaune.

Dans un bol, mélangez le sucre glace et le jus de citron.

Posez le cake débarrassé du film plastique sur une voilette.

Coulez le glaçage dessus et lissez avec une spatule afin qu’il soit très fin.

Mettez le cake dans le four à 100°C durant 10 minutes environ pour sécher le glaçage.

Sortez le cake, posez le sur la voilette à nouveau et râpez le zeste dessus.

C’est prêt 😀

 

 

Charlotte Sophie la Girafe – chocolat & baies des bois (le Meilleur Pâtissier M6)

charlotte girafe

Chose promise dans le dernier post, chose due ! 😉 Voici ma revisite de la charlotte, première épreuve de l’émission le Meilleur Pâtissier de la semaine dernière ;-). Pour rester dans le thème de l’enfance, une version Sophie la Girafe – le jouet incontournable des petits bouts -, remplie de chocolat et de baies de bois pour apporter de l’acidité et de la fraîcheur à la masse chocolatée 😉 ❤

charlotte girafe2

Biscuit cuillère imprimé girafe

Ingrédients :

  • 65 gr. de farine blanche.
  • 15 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 66 gr. de sucre semoule.
  • 95 gr. de blancs d’œuf.
  • 60 gr. de jaune d’œuf (compter 3 gros œufs).
  • 1 pte de couteau de bicarbonate de soude.
  • 20 gr. de cacao en poudre non sucré.

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 3 minutes puis 7 minutes.

Dans une jatte, montez les blancs en neige avec une pointe de couteau de bicarbonate de soude. Ajoutez progressivement le sucre dès que les blancs commencent à mousser.

Une fois les blancs montés, ajoutez les jaunes d’oeuf.

A l’aide d’une maryse, incorporez ensuite délicatement la farine tamisée et la fécule de maïs.

Une fois le mélange bien homogène, prélever 3 cs de l’appareil et remplissez une poche à douille munie d’un embout lisse et fin (ou coupez juste la pointe du sachet si vous avez des poches jetables).

Sur la plaque du four recouverte de papier cuisson, dessinez avec la poche à douille une sorte de maillage (les contours des taches marrons de la peau de girafe).

Enfournez à four chaud à 220°C durant 2 minutes 30 secondes.

Pendant ce temps, ajoutez la poudre de cacao à votre appareil.

Sortez la plaque du four et étalez le reste de la masse cacao sur votre maillage.

Baissez le four à 200°C et laissez cuire 7 minutes.

Sortez la plaque et retournez immédiatement la pâte sur un torchon propre humide. Laissez refroidir 2 minutes.

Déposez la pâte – beau côté contre le fond – dans un saladier pour lui donner la forme arrondie, en découpant une tranche si nécessaire, et posez un poids par dessus (un autre saladier plus petit par exemple).

Laissez refroidir.

 

Mousse dense au chocolat

Ingrédients :

  • 240 gr. de chocolat noir.
  • 50 gr. de beurre.
  • 3 feuilles de gélatine.
  • 3 cs. d’eau chaude.
  • 150 gr. d’oeuf (3 oeufs).
  • 1/2 cc de bicarbonate de soude.
  • 72 gr. de sucre semoule.

Temps de préparation : 10 minutes.

 

Dans une jatte, mettez tremper les feuilles de gélatine dans l’eau froide afin qu’elles ramollissent.

Faites fondre le chocolat cassés en morceaux au bain-marie.

Ajoutez le beurre.

Une fois le chocolat et le beurre fondus, sortez du feu et ajoutez les jaunes d’œuf.

Rajoutez le sucre en pluie.

Sortez la gélatine de l’eau et essorez-la. Faites la fondre dans l’eau chaude mais pas bouillante.

Incorporez l’eau gélatine dans le mélange chocolat.

Battez les blancs d’œuf en neige avec le bicarbonate de soude.

Délicatement, ajoutez les blancs en neige à votre préparation chocolat.

Laissez refroidir à température ambiante le temps de dresser.

 

Dressage

Ingrédients :

  • votre mousse chocolat.
  • 125 gr. de mélange baies de bois (frais ou décongelé et égoutté).
  • votre saladier tapissé du biscuit cuillère.
  • 50 gr. de sucre.
  • 15 cl. d’eau.

Temps de préparation : 5 minutes deux fois.

Temps de repos : 3 heures puis 30 minutes (idéalement).

 

Versez la moitié de votre mousse au chocolat dans le biscuit cuillère qui tapisse le fond du saladier.

Déposez délicatement les baies en répartissant bien.

Découpez les bords de la charlotte pour qu’ils affleurent le bord du saladier et soient bien droits.

Avec les chutes de biscuit, faites du couche sur les baies des bois.

Recouvrez du reste de la mousse au chocolat.

Lissez bien le dessus et placez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Peu avant de déguster, mettez le sucre et l’eau dans une casserole et portez à ébullition. Laissez cuire à gros bouillon une minute. Retirez du feu.

Sortez la charlotte du frigo. Démoulez sur un plat de service.

A l’aide d’un pinceau, badigeonnez le biscuit de sirop pour faire briller.

Dans l’idéal, remettez la charlotte au frais pendant 30 minutes, mais vous pouvez déjà l’attaquer si vous ne pouvez plus attendre 🙂

charlotte choco baies inside

 

 

 

 

Moelleux au chocolat (le Meilleur Pâtissier M6)

Tarte au chocolat

On continue avec les épreuves du Meilleur Pâtissier sur M6. Le thème de la troisième semaine était : les gâteaux de notre enfance. Je vous proposerai très vite ma version revisitée de la charlotte, c’est sûr. En attendant, pour moi, le gâteau des enfants est au chocolat et ça tombait bien parce que mon mari est rentré cette semaine à la maison avec une recette de tarte au chocolat. Une recette vraiment expéditive, parfaite pour improviser un goûter ou un dessert. Son moelleux et son parfum fera sans nul doute l’unanimité 😉

Tarte au chocolat2

Ingrédients :

  • 100 gr. de chocolat noir 75%.
  • 100 gr. de beurre doux.
  • 150 gr. d’œuf (environ 3 œufs).
  • 50 gr. de farine.
  • 150 gr. de sucre cassonade fin.

Temps de préparation : 7 minutes.

Temps de cuisson : 25 minutes.

 

Cassez le chocolat en morceaux dans une jatte et faites-le fondre au bain marie.

Pendant ce temps, dans une autre jatte, cassez les œufs entiers et battez-les en omelette.

Ajoutez le sucre sur les œufs et battez jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Coupez le beurre en parcelles dans la jatte contenant le chocolat à moitié fondu.

Tamisez la farine dans le mélange œuf et sucre. Mélangez pour obtenir une masse homogène.

Une fois le chocolat et le beurre bien fondus au bain-marie, versez-les sur le mélange œuf-sucre-farine.

Mélangez bien le tout et versez dans un moule en silicone de 24 à 26 cm.

Enfournez à four chaud à 180°C durant 25 minutes, position chaleur tournante.

C’est prêt … saurez-vous attendre que le moelleux refroidisse ? 😉

 

Tribute to All Blacks – gâteau à étages (Le Meilleur Pâtissier M6)

Tribute to all blacks

Tribute to all blacks2En ce moment, c’est la Coupe du Monde de rugby. En plus du Meilleur Pâtissier, oui. Alors pour faire plaisir à mon petit mari qui soutient l’équipe de Nouvelle-Zélande, les All Blacks, j’ai décidé d’en faire le thème de mon gâteau à étages avec cœur surprise, épreuve créative de la semaine dernière du Meilleur Pâtissier. Cela donne un gâteau avec étages en dégradés, du blanc au noir, avec au centre une compote kiwi. 😉 Le tout décoré version rugby 🙂

Tribute to all blacks3

Biscuits saveur amande

Ingrédients (6 biscuits de 16 cm de diamètre) :

  • 330 gr. de sucre semoule.
  • 220 gr. de beurre doux.
  • 250 gr. d’œuf (environ 5 œufs entiers).
  • 500 gr. de farine blanche.
  • 10 gr. de levure chimique.
  • 280 gr. de lait entier.
  • 110 gr. de yaourt nature.
  • 1 cc d’arôme naturel d’amandes amères.
  • du colorant alimentaire en poudre ou en gel, noir et blanc.

Temps de préparation : 20 minutes.

Temps de cuisson : 1 heures 15 minutes… (sauf si vous avez plusieurs moules à charnières de même diamètre et un grand four, dans ce cas vous pourrez faire plusieurs fournées à la fois !)

Temps de repos : 20 minutes par couche.

 

Travailler le beurre en pommade.

Ajouter le sucre semoule.

Ajouter les œufs un à un, après les avoir battus en omelette.

Le mélange doit être bien lisse.

Dans un récipient séparé, tamiser la farine et y incorporer la levure.

Verser la farine en pluie sur le mélange œuf, beurre et sucre.

Ajouter le lait, puis le yaourt.

Terminer par l’arôme amandes amères.

Une fois la masse bien mélangée, séparer en portion équivalentes dans des bols.

J’ai fait six biscuits de 240 gr. et il me restait un petit solde de pâte.

Ajouter les colorants alimentaires : dans la première pâte du blanc, dans la deuxième une pointe de couteau de noir, et ainsi de suite en allant progressivement jusqu’au noir.

Remplir un moule à charnière de pâte après avoir bien beurré les côtés du moule et posé une feuille de papier sulfurisé au fond.

Cuire au four préchauffé à 180°C pendant 12 minutes.

Sortir du four et démouler immédiatement sur une voilette.

Répéter l’opération de cuisson avec les autres pâtes.

Laisser refroidir vos biscuits.

 

Compote de kiwis

Lorsque j’ai fait mon gâteau, j’ai fait les quantités au pif et à mon sens, il manquait un peu de compote au cœur du gâteau pour remplir le centre alors j’ai adapté ici les quantités.

Ingrédients :

  • 7 kiwis.
  • 1 banane.
  • 1 cs d’eau.
  • 1cc de jus de citron.

Temps de préparation : 8 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes.

Temps de repos : 30 minutes au moins.

 

Eplucher les kiwis et tailler-les en morceaux en enlevant la partie centrale dure.

Mettre les cubes de kiwis dans une petite casserole.

Ajouter l’eau et le jus de citron et laissez cuire à feu moyen une dizaine de minutes pour faire compoter les fruits. Je n’ai pas ajouté de sucre parce que je trouve l’ensemble déjà suffisamment sucré mais vous pouvez bien sûr mettre du sucre…

Ajouter des rondelles de banane et laisser cuire encore 10 minutes.

Retirer du feu et laisser refroidir 30 minutes au moins au réfrigérateur.

 

Dressage et décoration

Ingrédients :

  • un emporte-pièce rond.
  • de la pâte à sucre noire.
  • de la pâte d’amandes verte.
  • 200 gr. de cream cheese (type Philadelphia).
  • 120 gr. de sucre glace.
  • une poche à douille avec plusieurs embouts selon la décoration choisie.

Temps de préparation : 40 minutes puis 30-50 minutes selon votre dextérité à manier la pâte à sucre et la poche à douille 😉

Temps de repos : 1 heure au moins, une nuit idéalement.

 

Commencer par préparer le cream cheese avec le sucre glace pour obtenir une pâte. On peut ajouter des colorants dedans si on veut une couleur.

Placez le premier gâteau, le plus clair dans un plat, le dessus contre le plat.

Poser dessus le deuxième gâteau et percez le centre avec l’emporte pièce.

Répétez l’opération jusqu’à l’avant-dernier gâteau (le fond et le dessus ne sont donc pas percés !).

Déposer une fine couche lisse de cream cheese sur le fond et poser le premier gâteau percé dessus. Continuer jusqu’à l’avant-dernier gâteau.

Remplir le centre de la compote de kiwis.

Fermer le gâteau en posant le gâteau noir sur le dessus.

A l’aide du cream cheese, recouvrir le gâteau et lisser.

Laisser reposer au réfrigérateur pendant au moins une heure, avec le solde de cream cheese. Vous pouvez le laisser une nuit ainsi. Ne pas laissez le gâteau terminé au frais car la pâte à sucre exècre l’humidité du réfrigérateur et devient toute gluante…

Sortir le gâteau du frigo une heure avant de le déguster afin de le décorer.

Etaler les pâtes à sucre et d’amande sur le plan de travail et découper selon le motif choisi. (j’ai fait le dessus noir et les côtés comme de l’herbe).

Remettre une fine couche de cream cheese sur le gâteau et coller les pâtes en lissant bien.

Mettre le solde de cream cheese dans une poche à douille. Vous pouvez ajouter à ce moment-là un colorant si vous le souhaiter.

Décorer ensuite avec la poche à douille selon vos envies 🙂 . J’ai fait des lignes pour rappeler les lignes sur le terrain et j’ai mis le nom de l’équipe et dessiné la feuille de fougère.

Tribute to all blacks4

Vous pouvez déguster votre gâteau devant le match ou devant le Meilleur Pâtissier ! 🙂

 

 

 

 

 

 

Chocochoux Noir désir (Le Meilleur Pâtissier M6)

chocochoux

Cela ne vous aura pas échappé… le Meilleur Pâtissier sur M6 a recommencé, pour une saison 4 ! 😉

Le thème de la première soirée était le chocolat ! Miam ! ;-D

chocochoux3

Comme je n’ai pas le temps de réaliser les trois épreuves de la soirée, mais que j’aime bien aussi me soumettre à ces petits challenges, je vous propose une recette 3 en 1 ;-D

Pour la revisite de la tarte au chocolat, je présente des choux farcis, non pas de crème pâtissière au chocolat, mais à une ganache chocolat noir 75%…
Du Maroc, je ne retiens que le glaçage cacao (la crème au beurre avec du kirsch et le biscuit noisettes ultra dense… non merci !!!).

Enfin pour l’épreuve créative, provient l’idée des choux chocolat noir que mon petit mari adore… et la cage en chocolat pour protéger les délices de mon amour 😉

chocochoux2

Pâte à choux :

Ingrédients (pour réaliser environ 12 gros choux de 5 cm et 15 minis choux de 3 cm) :

  • 100 gr. d’eau.
  • 100 gr. de lait entier.
  • 5 gr. de sel.
  • 4 gr. de sucre semoule.
  • 85 gr. de beurre doux.
  • 110 gr. de farine blanche.
  • 3 oeufs (environ 150 gr. sans coquille).

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes au four.

 

Mettez le lait et l’eau dans une casserole, ajoutez le sucre, le sel et le beurre en parcelles.

Portez à ébullition.

Retirez du feu et ajoutez la farine tamisée en une seule fois.

Fouettez énergiquement.

Remettez sur le feu et brassez pendant 90 secondes pour dessécher la pâte qui doit se détacher des bords de la casserole.

Placez la pâte dans le bol du robot muni de la feuille.

Ajoutez les œufs un à un après les avoir battus en omelette.

Bien laissez le robot mélanger la pâte pour incorporer les œufs entre chaque.

Une fois la pâte lisse, dressez la pâte dans une poche à douille et pochez des boules d’environ 3 cm et/ou 1,5 cm sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Veillez à les espacer car ils vont gonfler.

Enfournez dans le four préchauffé à 210°C en éteignant le four. Laissez gonfler pendant 6 minutes.

Rallumez le four à 160°C. Laissez cuire pendant 12-15 minutes (selon les fours, ils doivent être dorés).

Sortez les choux du four et mettez-les à refroidir à l’air ambiant sur une violette, au moins une heure. Ils doivent être totalement froids pour être garnis.

 

Ganache chocolat noir :

Ingrédients :

  • 240 gr. chocolat noir de cuisine, j’ai pris du 75% de cacao.
  • 65 gr. de demi-crème.
  • 65 gr. de lait.
  • 5 gr. de beurre doux.

Temps de préparation : 8 minutes.

Temps de repos : 30 minutes au réfrigérateur minimum avant de dresser dans les choux.

Temps de cuisson : env. 3 minutes sur la plaque, pas de cuisson au four.

 

Dans une casserole, chauffez, sur feu moyen, la crème et le lait jusqu’à ébullition.

Retirez du feu et cassez dedans le chocolat noir. Attendez 1 minutes avant de fondre le chocolat dans la crème-lait, car si le liquide est trop chaud, la masse pourrait devenir grumeleuse. Si cela vous arrive attendez que le mélange refroidisse et fouettez vivement pour faire disparaître les grumeaux.

Ajoutez la noisette de beurre et mélangez bien pour obtenir une masse homogène, il faut que tout le chocolat et le beurre soient bien fondus.

Remplissez une poche à douille et placez au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes.

Coupez les choux en deux horizontalement. Remplissez les choux de ganache et refermez-les.

Réservez au frais.

 

Glaçage miroir cacao :

Ingrédients :

  • 70 gr. d’eau.
  • 210 gr. de sucre semoule.
  • 75 gr. de cacao en poudre non sucré.
  • 140 gr. de crème entière liquide.
  • 4 feuilles de gélatine (l’équivalent de 10 gr.).

Temps de préparation : 5 minutes.

Temps de repos : 5 -10 minutes avant de l’appliquer et 2 heures une fois coulé.

Temps de cuisson : 3 minutes sur la plaque.

 

Commencez par faire ramollir la gélatine en la plongeant dans un bol d’eau froide.

Dans une jatte, tamisez le cacao poudre.

Dans une casserole faites bouillir l’eau et le sucre.

Versez petit à petit le sirop bouillant sur le cacao en fouettant pour homogénéiser l’ensemble.

Portez à ébullition la crème dans la casserole débarrassée du sirop et y dissoudre la gélatine essorée, hors du feu.

Versez le mélange crème et gélatine dissoute sur le sirop de cacao et lissez au fouet.

Versez le mélange dans un récipient froid. Faites descendre rapidement la température, en plaçant la jatte dehors ou au réfrigérateur, voire congélateur. Remuez régulièrement.

Nappez les choux lorsque le glaçage est à 24°.

Réservez au frais au moins 2 heures.

 

Cage en chocolat :

Ingrédient : du chocolat noir 75% et c’est tout !!!

Tempérez le chocolat noir (amenez-le à 55°C, faites le redescendre à 28°C puis remontez à 32°C).

Une fois le chocolat fondu à température de travail, coulez le dans votre moule (en silicone pour moi) et étalez si nécessaire au pinceau sur les bords. Retournez pour ôter le surplus.

Placez au frais pour que le chocolat cristallise.

Après 2-3 heures, démoulez délicatement…

J’ai décoré ma cage avec de la poudre d’or et m’en suis servie pour cacher 3 petits choux ! 🙂

 

Voilà, c’est fini !  à déguster ce soir devant la deuxième soirée du Meilleur Pâtissier ;-D

 

Navettes marseillaises

navettes mrs3De retour d’un petit séjour dans le Sud de la France, voici encore une recette ensoleillée… oui oui j’ai du mal à laisser l’été s’en aller pour faire place à l’automne, alors que j’adore les saveurs culinaires automnales pourtant 🙂 

????????

Ingrédients :

  • 500 gr de farine blanche.
  • 120 gr de sucre semoule.
  • 60 gr. de sucre glace.
  • 1 cc de sirop d’agave.
  • 6 cs d’huile d’olive (environ 50 ml).
  • 4 cs d’eau de fleur d’oranger.
  • 1 cc d’acide citrique.
  • 1 cc de bicarbonate de soude.
  • le zeste d’une orange blonde.
  • 2 œufs.
  • 1/2 cc de sel.
  • du lait pour dorer les navettes avant de les glisser au four.

Temps de préparation : 12 minutes.

Temps de cuisson : 20 minutes.

 

Commencez par battre les œufs et les sucres jusqu’à l’obtention d’un mélange bien mousseux.
Ajoutez le sel, le bicarbonate, l’acide citrique, l’eau de fleur d’oranger, le zeste d’orange, et enfin l’huile d’olive, en mélangeant bien après l’adjonction de chacun des ingrédients.
Ajoutez progressivement la farine, puis finir de travailler la pâte à la main pour obtenir une belle boule.
Laissez reposer la boule de pâte une heure au réfrigérateur.
Découpez votre boule de pâte en morceaux de même taille (J’ai réalisé 18 navettes de 48 gr.).
Façonnez vos navettes : roulez chaque morceau en boudin de 10 cm de long, pincez les extrémités et fendez la navette avec la lame de couteau dans la longueur.
Enfournez à four chaud (180°C, chaleur tournante) pendant 20 minutes.
Laissez refroidir et durcir un peu sur une voilette.

????????

Stracciatella cheesecake

Moldiv_1440603938967

Pour un goûter gourmand lorsqu’il pleut dehors… ou en dessert… sur la base habituelle de mon cheesecake sans œuf, voici une variante pour les chocolativores… (pour les ultras gourmands, je l’ai même servi une fois avec une crème caramel…).

Les quantités permettent de réaliser 6 petits rectangles ou un grand gâteau (24 cm de diamètre).

Dacquoise cacao :

  • 70 gr. de blancs d’œuf.
  • 20 gr. de sucre semoule.
  • 45 gr. de sucre glace.
  • 65 gr. de poudre de cacao non sucré.
  • 55 gr. d’amandes (ou de noisettes) moulues.
  • 10 gr. de fécule de maïs (Maïzena).

Temps de préparation : 8 minutes.

Temps de cuisson : 15 minutes.

Temps de repos : 30 minutes.

 

Préchauffez votre four à 180°C.

Montez les blancs en meringue en y incorporant petit à petit le sucre semoule.

Mélangez dans un second récipient le sucre glace, la poudre de cacao et les amandes (ou noisettes) moulues, puis la fécule.

Mélangez alors les 2 appareils délicatement à la spatule.

Versez l’appareil sur une plaque protégée par du papier sulfurisé et cuire 12 min à 180°C.

Sortez du four et laisser refroidir sur la plaque.

 

Cheesecake stracciatella :

  • 4 feuilles de gélatine.
  • 3 cs de lait entier.
  • 300 gr. de Philadelphia Balance.
  • 180 gr. de yaourt nature.
  • 35 gr. sucre cassonade fin.
  • 160 gr. de carrés de chocolat pour pâtisserie.

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de repos : 30 minutes pour l’appareil, puis pour le gâteau monté, 5 heures min. au réfrigérateur.

 

Dans un bol d’eau froide, mettez tremper les feuilles de gélatine.

Mettez le lait dans une casserole et faites chauffer.

Retirez du feu, essorez les feuilles de gélatine puis incorporez-les une à une au lait chaud.

Dans une jatte mettez le yaourt nature, le Philadelphia et le sucre. Mélangez bien à la maryse.

Une fois le lait-gélatine un peu refroidi (5 min.), incorporez-le au Philadelphia-yaourt-sucre.

Ajoutez les cubes de chocolat.

Mélangez bien et placez ce mélange au frais pendant 30 minutes.

Dressez sous forme d’un grand gâteau ou de petits individuels.

Emporte-piécez la dacquoise cacao.

Versez doucement le mélange cheesecake sur la dacquoise cerclée (avec un cadre), remettez une couche de dacquoise au centre, puis versez encore du cheesecake jusqu’au bord supérieur du cadre. Lissez le dessus.

Réservez au frais durant 5 heures au moins.

 

Au moment de servir, saupoudrez de poudre de cacao ou de chocolat… 😉

 

Tarte Melba

Tarte Melba

Une tarte aux saveurs de l’été que vous pouvez continuer à faire en automne grâce aux fruits en conserve. L’avantage des fruits en conserve, c’est aussi que c’est plus rapide. Mais comme l’on trouve encore quelques pêches sur les étals, vous pouvez aussi bien encore utiliser des pêches fraîches… 😉

Tarte Melba2

Ingrédients pour la dacquoise noix de coco :

  • 70 gr. de blancs d’œuf.
  • 20 gr. de sucre semoule.
  • 35 gr. de sucre glace.
  • 90 gr. de noix de coco râpée.
  • 10 gr. de noisettes moulues.
  • 20 gr. d’amandes mondées moulues.
  • 10 gr. de fécule de maïs (Maïzena).

Temps de préparation : 8 minutes.

Temps de cuisson : 12 à 15 minutes.

 

Préchauffez votre four à 180°C.

Montez les blancs en meringue par trop ferme en y incorporant petit à petit le sucre semoule.

Mélangez dans un second récipient le sucre glace, les amandes moulues, les noisettes et la noix de coco râpée, ainsi que la fécule.

Mélangez alors les 2 appareils délicatement à la spatule.

Versez la préparation dans un moule en silicone de 24 cm de diamètre et cuire 12 à 15 min à 180°C.

Sortez du four et laisser refroidir avant de démouler sur une voilette pour refroidir.

Préparez la mousseline vanille pendant que la dacquoise refroidit …

 

Ingrédients de la crème mousseline :

  • 250 gr. de lait entier.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 30 gr. de jaune d’oeuf.
  • 62 gr. de sucre cristallisé.
  • 25 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 1 cs. d’eau de fleurs d’oranger.
  • 85 gr. de beurre pommade.

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de repos : environ 1 heure la crème pâtissière avant de la préparer en mousseline. Puis 30 minutes avant de l’utiliser pour le montage.

 

Mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir.

Dans un saladier faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.

Incorporez la fécule de maïs et mélangez. Ajoutez l’eau de fleur d’oranger et mélangez encore.

Hors du feu, donc dans votre jatte où se trouvent les œufs et le sucre, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole où se trouve le reste du lait vanillé et faites cuire jusqu’à ce que la crème s’épaississe.
Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole.

Fouettez constamment et à feu doux.

Transvasez dans un récipient froid et filmez au contact. Laissez refroidir jusqu’à environ 30°C. (elle ne doit pas être trop froide, alors ne la placez pas au réfrigérateur).

Dans la cuve du robot, crémez le beurre pommade.

Prenez votre crème pâtissière (fouettez-la un peu) et versez-la en trois fois dans la cuve sur le beurre pommade.

Fouettez dans le robot jusqu’à ce que votre mousseline soit foisonnée et qu’elle ait la texture d’une mousse.

Mettez la au frais pendant 30 minutes.

Vous pouvez alors vous occuper des pêches.

 

Ingrédients pour la garniture :

  • 10 jolies demis-pêches en conserve, dans le jus (ou mieux, 5 belles pêches fraîches que vous cuisez et épluchez avant de les séparer en moitiés).
  • un soupçon de poudre d’or…
  • une poche à douille

Temps de préparation : 10 minutes.

Rincez les demis-pêches sous l’eau fraîche et séchez-les avec du papier absorbant.

Déposez la dacquoise sur un plat de service.

Etalez une belle couche de crème mousseline sur la dacquoise.

Dressez le reste de crème dans une poche à douille avec un embout cannelé.

Disposez les moitiés de pêche sur le fond et découpez des morceaux plus petits pour remplir les espaces.

Dressez par-dessus la crème mousseline généreusement.

Saupoudrez de poudre d’or une demi-sphère de pêche sur deux.

Réservez au frais avant de servir.

 

 

Tarte fine aux tomates

20150821_135052

Afin de prolonger un peu l’été malgré l’automne qui s’installe, je vous propose une recette très simple, idéale comme accompagnement.

20150818_191006

Ingrédients :

  • 1 pâte à tarte à la farine d’épeautre (ou autre pâte salée de votre choix).
  • 5 belles tomates, de préférence bien charnues (style cœur de bœuf).
  • 1 poivron jaune ou orange.
  • 6 feuilles de basilic frais.
  • 4-5 cs de moutarde mi-forte.
  • 2-3 cs d’herbes de Provence.
  • poivre du moulin.
  • 1 cc de Sablon de tomate (Olive&Co).
  • 1 filet d’huile d’olives.

 

Temps de préparation : 12 minutes.

Temps de cuisson : 45 minutes.

 

Faites préchauffer le four à 180°C.

Commencez par rincer vos légumes et feuilles de basilic à l’eau claire.

Coupez le poivron entier et les tomates en fines tranches en veillant à les épépiner.

Disposez la pâte à tarte sur la grille du four protégée par un papier sulfurisé.

Étalez la moutarde, disposez des herbes de Provence et du poivre, puis garnissez avec les tomates en les rangeant de manière à ce que les tranches se chevauchent sur 1/3.

Disposez les tranches de poivron par-dessus (en principe vous ne mettrez pas toutes les tranches), puis parsemez de feuilles de basilic.

Poivrez, mettez des herbes de Provence et le Sablon de tomate.

Répartissez un filet d’huile d’olive sur la tarte et enfournez à 180°C pendant 15 minutes.

Baissez ensuite la température du four à 150°C et laissez environ 30 minutes. Si les tomates noircissent, déposez une feuille d’aluminium sur la tarte.

Servez chaud ou tiède.

Moldiv_1440500793930

Baby Tropézienne

baby tropezienne 2

Après de longues semaines d’absence, me revoilà… 😉

Le titre de la recette du jour ne doit rien au hasard, car durant mon absence de la blogosphère culinaire, j’ai eu une jolie baby girl et je suis partie en vacances dans le Sud de la France. Mes sources d’inspiration étaient ainsi toutes trouvées pour ma rentrée culinaire ❤ 🙂

Recette pour 16 baby tropéziennes, en petites portions individuelles (ou 6 petites et une moyenne comme je l’ai fait), c’est plus fun que l’originale et ça permet de les emporter en pique-nique ou à l’extérieur plus aisément.

baby tropezienne 3

 

Commencez par réaliser la brioche. J’ai repris ma recette de brioche légère, que je trouve bien adaptée à cette recette, vu les quantités de beurre et d’œuf contenues dans la crème tropézienne :

Brioche légère :

  • 36 gr. de beurre doux.
  • 1 œuf entier.
  • 10 gr. de levure fraîche de boulangerie.
  • 110 gr. de lait demi-écrémé.
  • 250 gr. de farine blanche.
  • 1 pincée de sel.
  • 20 gr. de sucre cassonade fin.
  • qq. poignées de sucre en gros grains (j’ai utilisé du sucre en forme d’étoiles dans mon cas).

 

Temps de préparation : 15 minutes.

Temps de repos : première levée = 1 heure; temps au réfrigérateur = 30 minutes et seconde levée = 1 heure minimum.

Temps de cuisson : 15 minutes à four chaud.

 

Réchauffez légèrement le lait, pas à une température supérieure à 40°C.

Émiettez la levure dans le bol du pétrin et versez par-dessus le lait.

Brassez pour dissoudre la levure.

Ajoutez dans le bol du pétrin, l’œuf entier battu en omelette.

Mélangez bien à l’aide du pétrin.

Ajoutez en deux fois la farine, le sucre et le sel. Laissez le pétrin tourner à vitesse lente au moins 6 minutes pour que la pâte soit homogène et tous les ingrédients bien intégrés.

Ajoutez le beurre en parcelles. Continuez de pétrir la pâte pendant 5 minutes.

Placez le bol du pétrin dans un endroit sec et tempéré. Recouvrez d’un torchon propre humide et laissez pousser la boule de pâte pendant 1 heure. Elle va doubler de volume.

Après la première pousse, malaxer la pâte pour la dégazer, filmer la boule et placez au frais durant 30 minutes.

Sortez la pâte du four, puis farinez le plan de travail. Sortez la pâte du frigo et séparez-la en 12 portions d’environ 35 gr.

Étalez chaque pâton l’un après l’autre en rond. Repliez le bord etfaçonnez de jolies boules avec la paume de la main. Mettez les boules dans des petites » cups » en carton allant au four.

 

Laissez gonfler à nouveau durant une heure sous le torchon humide.

Badigeonnez au pinceau un peu de mélange jaune d’œuf et lait sur les brioches. Parsemez les grains de sucre et enfournez à 180°C durant 15 minutes.

Laissez refroidir sur une voilette.

 

Crème tropézienne :

Il s’agit en réalité du mélange de deux crèmes : une crème mousseline et une chantilly. Il faut donc commencer par préparer une crème pâtissière, la monter au beurre en mousseline. Puis mélanger avec la crème chantilly.

  • 500 gr. de lait entier.
  • 1 cc. bombée de poudre de vanille Bourbon.
  • 60 gr. de jaune d’oeuf.
  • 125 gr. de sucre cristallisé.
  • 50 gr. de fécule de maïs (Maïzena).
  • 2 cs. d’eau de fleurs d’oranger.
  • 175 gr. de beurre pommade.
  • 175 gr. de crème liquide demi-écrémée.
  • 25 gr. de mascarpone.

Temps de préparation : 15 minutes la mousseline et 5 minutes la chantilly.

Temps de repos : environ 1 heure la crème pâtissière avant de la préparer en mousseline. Puis 30 minutes la crème tropézienne avant de l’utiliser pour le montage.

 

Préparez une crème pâtissière : mettez les grains de la gousse de vanille dans le lait et faites le bouillir. 

Dans un saladier faites blanchir les jaunes d’œuf et le sucre.


Incorporez la fécule de maïs et mélangez. Ajoutez la fleur d’oranger et mélangez encore.

Hors du feu, versez un tiers du lait bouillant sur le mélange œufs et sucre en fouettant doucement.

Reversez le tout dans la casserole et faites cuire jusqu’à ce que la crème s’épaississe.


Attention à ne pas faire brûler la crème et veillez à ce qu’elle n’attache pas au fond de la casserole.

Fouettez constamment et à feu doux.

Filmez la crème pâtissière au contact et faites la refroidir jusqu’à environ 30°C. (elle ne doit pas être trop froide, alors ne la placez pas au réfrigérateur)

 

Dans la cuve du robot, crémez le beurre pommade.

 

Prenez votre crème pâtissière (fouettez-la un peu) et versez-la en trois fois dans la cuve sur le beurre pommade.

 

Fouettez jusqu’à ce que votre mousseline soit foisonnée et qu’elle ait la texture d’une mousse.

 

Dans un récipient placé au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes, pesez la crème liquide bien froide et le mascarpone. Montez le mélange en chantilly. J’ai ajouté le mascarpone afin que la crème tropézienne soit un peu plus ferme et tienne bien. Après, il est exact que cela donne un petit goût qui diffère de celui d’origine alors vous pouvez  sans problème fouettez 200 gr. de crème liquide toute seule si vous préférez.

Mélangez délicatement à la spatule les crèmes mousseline et chantilly. Réservez la crème tropézienne au frais.

 

Montage :

Coupez délicatement avec un couteau dentelé les petites brioches afin de réaliser un chapeau. Si vous avez fait une brioche moyenne, coupez-la à mi-hauteur. Posez le chapeau de côté.

Avec un pinceau badigeonnez les fonds d’un peu d’eau de fleurs d’oranger. N’en mettez pas trop pour ne pas mouiller la brioche.

Étalez une généreuse couche de crème tropézienne sur les fonds. Si vous avez fait un grand modèle, vous pouvez la déposer à l’aide d’une poche à douille pour un plus joli résultat visuel. Pour les minis brioches, cela ne change pas beaucoup. Arrêtez vous à qq. millimètres du bord pour les minis et centimètres pour la grande afin que la crème ne déborde pas.

Remettez les chapeaux sur les brioches et pressez très légèrement, la crème doit rejoindre les bords de la brioche.

Placez au frais au moins 30 minutes, puis dégustez ! 😉

 

baby tropezienne

 

Gâteau damier {Baby Shower}

IMG_5925

Ce dimanche, nous avons organisé une sorte de Baby Shower pour l’arrivée imminente de notre mini-princesse. Elle a été outrageusement gâtée 😉 <3, mais bon ce n’est pas le but de cet article, on va parler pâtisserie ici ! 😉

J’avais préparé pour l’occasion deux Fashion Croc’cakes dont le succès ne se dément pas (la recette est ici), des minis caracs à l’eau de rose (par ici la recette) et donc ce fameux gâteau damier. Les saveurs usuelles mais des valeurs sûres : vanille et chocolat.

IMG_5929

Le montage demande un peu de patience et il faut du temps à cause des cuissons successives (sauf si vous avez un grand four et trois moules de même taille) mais ce n’est pas extrêmement difficile à réaliser. Voici comment je m’y suis prise…

IMG_5926

Ingrédients :

  • 375 gr. de yaourt nature ordinaire.
  • 680 gr. de sucre.
  • 600 gr. de farine blanche.
  • 3 œufs.
  • 18 gr. de levure chimique.
  • 15 cl d’huile d’olive ou de tournesol.
  • colorant en gel de la couleur de votre choix (ici rouge)
  • 2 cs d’arôme naturel de vanille.
  • 150 gr. de chocolat noir 72%.
  • 1 cs de poudre de cacao non sucré.

Pour la ganache chocolat :

  • 235 gr de chocolat noir.
  • 62 gr. de lait entier.
  • 62 gr. de crème liquide.
  • 10 gr. de beurre doux.

Pour la décoration :

  • 75 gr. de sucre glace.
  • 150 gr. de Philadelphia nature.
  • de la pâte à sucre rouge.
  • du colorant gel rouge.
  • 2 emballages de biscuits au chocolat type « Fingers ».

 

Temps de cuisson : 3 fois 50 minutes.

Temps de préparation : 15 minutes pour l’appareil, 20 minutes pour la découpe, puis 40 minutes pour le dressage et la décoration.

 

Dans une jatte, mélangez les oeufs et le sucre et battez vivement jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez la farine et la poudre à lever et incorporez bien.

Ajoutez l’huile et enfin le yaourt.

Mélangez bien pour évitez les grumeaux.

Lorsque le mélange est homogène, séparez votre pâte en trois (environ 560 gr. de pâte dans chaque récipient).

Dans le premier bol, ajoutez uniquement 1 cs. d’arôme naturel de vanille (et une couleur si vous voulez un damier multicolore).

Dans le deuxième bol, ajoutez 1 cs. d’arôme de vanille et qq. gouttes de gel colorant, selon l’intensité de la couleur souhaitée.

Dans le troisième bol ajoutez le chocolat noir préalablement fondu au bain-marie et la poudre de cacao.

Versez l’une des préparations dans un moule de 22 cm de diamètre et mettez au four préchauffé durant 50 minutes à 190°C. Après 15 minutes couvrez le moule de papier cuisson pour éviter que le dessus grille trop et colore trop.

Le gâteau est cuit quand vous pouvez planter un cure-dent dans le gâteau et qu’il ressort sec.

Répétez la même opération avec les deux autres préparations.

Lorsque vos gâteaux sont cuits et refroidis, découpez les bords de chaque gâteau pour obtenir un rond de 18 cm.

Repérez ensuite le milieu des gâteaux et découpez deux cercles, l’un à 6 cm l’autre à 12 cm du centre (préparez des gabarits en carton et plantez un cure-dent au centre pour vous aider).

Alternez ensuite les disques des trois gâteaux de différentes couleurs pour obtenir 3 gâteaux ressemblant à des « cibles ». Pour cela, badigeonnez les bords internes des cercles de sucre glace (eau et sucre glace mélangés jusqu’à obtention d’une « colle » assez épaisse) ou de ganache chocolat (235 gr de chocolat noir fondu dans 62 gr. de lait. 62 gr. de crème liquide et 10 gr. de beurre doux) avec un pinceau avant de placer le cercle plus petit à l’intérieur.

Posez un premier gâteau sur votre plat de service. Etalez une couche de sucre glace ou de ganache chocolat, puis superposez le deuxième gâteau. Répétez l’opération avec le troisième gâteau. Le dressage est terminé !

Recouvrez ensuite intégralement le gâteau d’une fine couche de ganache chocolat.

Appliquez une fine couche de ganache sous les biscuits « Fingers » et collez-les sur tout le pourtour du gâteau.

Finissez le reste de ganache en lissant le dessus du gâteau.

Réservez au frais.

Préparez le glaçage avec le sucre glace et le Philadelphia et du colorant pour obtenir une pâte assez dense. Dressez dans une poche à douille. Dans la pâte à sucre découpez des motifs.

Sortez le gâteau du réfrigérateur. Etalez une fine couche de glaçage sous les motifs en pâte à sucre et collez-les.

Décorez le gâteau avec le glaçage puis nouez un ruban.

C’est terminé !

 

 

 

Véritable tourte de Linz

Depuis quelques temps, j’avais envie de faire une tourte de Linz, mais je n’avais pas de recette pour pâtisser une vraie tourte de Linz, comme ma grand-mère la faisait… en cherchant je suis tombée sur une authentique recette en allemand que j’ai évidemment adaptée. Le résultat m’a convaincue et les gourmands aussi ! J’en ai fait plusieurs d’un coup avec des confitures différentes : fraises, agrumes et figue. Ma préférence est celle aux agrumes (citron, orange amère et bergamote).

Et puisque nous sommes en pleines fêtes de Pâques évidemment j’ai remplacé le croisillon de pâte par des motifs de Pâques !

Tourte de Linz2

 

Ingrédients (pour deux tourtes de 24 cm) :

  • 100 gr. de beurre.
  • 110 gr. de farine blanche tamisée.
  • 50 gr. de farine bise tamisée.
  • 80 gr. de sucre cristallisé.
  • 200 gr. de noisettes moulues.
  • 1 œuf.
  • 1 citron BIO.
  • 1 sachet de sucre vanillé.
  • 1 cc. bombée de cannelle moulie.
  • 1 cc. bombée de poudre de clou de girofle.
  • 1 cc. rase de cardamone moulue.
  • 1cc. rase de cacao amer sans sucre ajouté.
  • 2 cc. rases de levure chimique (=poudre à lever).
  • 300 gr. de confiture au choix.
  • 1 cs. de crème liquide (facultatif).

Temps de préparation : 18 minutes pour la pâte et 10 minutes pour dresser la tarte.

Temps de repos de la pâte : au moins 30 minutes, mais il est préférable de la laisser une nuit au réfrigérateur.

Temps de cuisson : 5 minutes à 200°C, puis 40 minutes à 160°C, dans le four préchauffé et réglé sur la chaleur tournante.

Tourte de Linz

Mettez le beurre mou et le sucre dans une jatte et fouettez pour que le mélange blanchisse.

Ajoutez les farines et la poudre à lever.

Incorporez ensuite les noisettes moulues, les épices, le sucre vanillé, le cacao et les zestes du citron.

Mélangez bien puis ajoutez le jus du citron.

Enfin ajoutez l’œuf en entier.

Vous allez obtenir une pâte dense et collante. Si la pâte est vraiment trop dense, ajoutez une cc. de crème liquide.

Formez une boule de pâte, filmez-la et placez-la au réfrigérateur pour au moins 30 minutes. Plus la pâte est froide, plus elle sera facile à travailler ensuite. En outre, si la pâte reste une nuit entière au frais, les arômes ont plus le temps de se développer.

Préchauffez le four.

Prélevez 2/3 de votre pâte et étalez-la sur une hauteur de 1 cm entre deux feuilles de papier cuisson.

Foncez un moule en silicone ou un moule à charnières (je n’ai pas eu besoin de beurrer le moule à charnières).

Répartissez par-dessus la confiture choisie (si elle est trop compacte, vous pouvez la réchauffer quelques instants au micro-ondes).

Etalez le reste de pâte, et découpez à l’emporte-pièce des motifs ou taillez au couteau des bandes de 2 cm de large. Recouvrez partiellement la tarte.

Badigeonnez rapidement la pâte du dessus de crème pour que les motifs de pâte brillent (facultatif, si vous ne le faites pas, cela donnera simplement moins de brillance, comme sur la seconde photo).

Enfournez pour 5 minutes à 200°C, puis baissez la température du four à 160°C et laissez cuire 40 minutes. La confiture va bouillir, cela est normal, sortez la tourte délicatement du four, vu que la confiture est liquide ou laissez reposer four ouvert avant de sortir le gâteau. Démoulez lorsque la confiture a figé.

Note : la première photo est une tourte de Linz confiture de figues et la seconde image est une tourte de Linz avec confiture de fraises 😉

Oeufs au plat version sucrée fruitée (Joyeuses Pâques)

Joyeuses Pâques à toutes et tous !

oeufsauplat panna cotta

Voici une recette de dessert express et dans le thème du jour ! 😉

Des œufs au plat, version sucrée fruitée, en réalité une panna cotta vanille toute simple, et une gelée orange-mangue-passion au centre !

Idéal après un copieux repas de Pâques 🙂

oeufsauplat panna cotta2

Ingrédients (pour quatre œufs au plat) :

  • 35 cl. de crème liquide 20% de matières grasses.
  • 17 cl. de lait entier.
  • 16 gr. de sucre vanillé.
  • 50 gr. de sucre cristallisé.
  • 1 cc. de poudre vanille Bourbon ou une gousse de vanille.
  • 3 feuilles de gélatine.
  • 125 ml de smoothie orange-mangue-passion.
  • 4 gr. d’agar-agar.

Temps de préparation :  12 minutes.

Temps de cuisson : Deux fois 2 minutes sur la plaque.

Temps de repos : 2 heures au réfrigérateur puis 30 minutes minimum.

 

Mettez la gélatine à tremper dans l’eau froide.

Dans une casserole, mélangez les sucres et la vanille (râclez les graines de la gousse si vous avez pris une gousse entière).

Versez par-dessus le lait et la crème, brassez pour que le sucre soit bien dissous.

Mettez la casserole sur feu moyen et portez la crème à ébullition.

Sortez du feu (enlevez la gousse éventuellement), essorez les feuilles de gélatine entre vos mains et faites-les dissoudre dans la crème chaude.

Mélangez bien, puis remplissez vos ramequins de la crème.

Réservez au frais au moins 2 heures avant de continuer la recette.

Avec une cuillère à glace enlevez un cercle de panna cotta au centre des ramequins.

Mettez le smoothie dans une casserole.

Ajoutez dans le smoothie froid, 4 gr. d’agar-agar et brassez bien pour le diluer totalement.

Portez le jus à ébullition et laissez cuire à gros bouillons durant 90 secondes sans cesser de remuer.

Sortez du feu et laissez un peu tiédir pour que la masse prenne un peu.

Versez au centre des panna cotta réservées.

Placez au réfrigérateur au minimum 30 minutes.

 

Tarte aux pommes revisitée inspiration Julien Machet (Top Chef 2015)

Vous le savez je suis très gourmande et j’apprécie énormément la pâtisserie française, revisitée-améliorée ou en mode traditionnel. J’aime aussi beaucoup tous les fruits et les légumes. Alors forcément parmi les douceurs incontournables qui me sont chères, il y a la tarte aux pommes. Il y a quelques semaines, les candidats de l’émission Top Chef ont été testés sur cette pâtisserie qu’ils devaient revisiter. J’ai beaucoup aimé l’idée de base du Chef Julien Machet qui a proposé un visuel de pomme. J’ai été moins séduite par sa recette et les finitions alors je me suis mise en cuisine et j’ai testé mon idée… qui a été validée par les palais gourmands de mon mari et le mien ! 😉

tarte pommes2

J’ai voulu associer la pomme à l’amande et j’ai ajouté du croquant avec des bâtonnets d’amande torréfiés et caramélisés puis j’ai choisi de recouvrir la pâtisserie non pas d’une crème, mais de l’une de mes gourmandises préférées, la pâte d’amande :-). Pour lustrer la pomme et lui donner un vrai goût de pomme croquante j’ai préparé une gelée de pommes à l’agar-agar….

tarte pommes3

Temps de préparation : 50 minutes.

Temps de repos : 30 minutes pour la pâte, puis 1 heure pour les sphères et enfin 15 minutes pour la gelée.

Temps de cuisson : 30 minutes.

Recette pour préparer trois tartes « pommes ».

Commencez par préparer la pâte :

Ingrédients :

  • 125 gr. de beurre doux en pommade.
  • 120 gr. de sucre cristallisé.
  • 120 gr. de farine blanche.
  • 125 gr. de farine mi-blanche.
  • 3 cc. de levure chimique.
  • 4 gouttes d’extrait d’amandes amères.
  • 1 petit œuf.

Mélangez du bout des doigts tous les ingrédients de la pâte, sauf l’œuf, pour obtenir une texture sableuse.
Rajoutez l’œuf pour obtenir une belle boule de pâte.
Placez-la 30 minutes au frais pour la faire durcir.
Étalez la pâte à 6 mm d’épaisseur et foncez six empreintes en demi-sphères d’un moule en silicone . Coupez les bords à raz.
Piquez avec une fourchette le fond de la pâte.
Réservez au frais.

En principe, il vous reste un solde de pâte (environ la moitié), que vous pouvez congeler pour utiliser plus tard pour n’importe quel fond de tarte.

 

Préparez ensuite la garniture :

Ingrédients :

  • 2 grosses pommes Boskop.
  • 12 gr. d’amandes en bâtonnets.
  • 2 cs. de sucre cristallisé.
  • 110 gr. de compote de pommes (s possible maison et non sucrée).

 

Dans une poêle, torréfiez les amandes pendant deux minutes. Réservez-les. Faites fondre le sucre avec 1 cs. d’eau et portez à ébullition, puis lorsque le mélange caramélise, ajoutez les amandes et bien mélanger. Réservez les amandes caramélisées.

Lavez et épluchez les pommes. Enlevez le cœur et coupez-les en deux puis en lamelles. Arrosez de jus de citron.

Sortez les demi-sphères de pâte du réfrigérateur.

Dans chaque demi-sphères, déposez quelques bâtonnets d’amandes, une cuillère à soupe de compote de pommes et enfin des lamelles de pommes jusqu’au bord de l’empreinte du moule.

Je ne sucre pas du tout puisque les amandes sont caramélisées et que la pâte l’est aussi, mais si vous voulez un goût très doux, vous pouvez parsemer vos tartelettes de sucre avant de les enfourner !

Mettez au four préchauffé à 180°C pendant environ 30 minutes.

Sortez du four et laissez refroidir un peu avant de démouler les demi-sphères.

 

Terminez par l’assemblage et la décoration :

Ingrédients :

  • 2 cs. de sucre glace.
  • 120 gr. de pâte d’amande verte (ou blanche que vous colorez en vert).
  • 3 bâtonnets d’amandes.
  • 30 gr. de pâte à sucre verte foncée.
  • 15 cl. de jus de pommes BIO.
  • 1 cc. de sucre cristallisé.
  • 2 gr. d’agar-agar.

Dans un bol, mélangez le sucre glace avec une cc d’eau. Il faut que vous obteniez une sorte de colle alimentaire pas trop liquide. A l’aide d’un pinceau, répartissez du sucre glace sur le bord des demi-sphères, puis joignez deux demi-sphères entre elles pour former une jolie boule.

tarte pommes prépa

 

 

 

 

 

Coupez la pâte d’amande en trois portions égales. Etalez chaque boudin le plus finement possible (sur une feuille de silicone et/ou de la fécule de maïs). Recouvrez le plus soigneusement possible chaque boule avec la pâte d’amande. Coupez le surplus.

tarte pommes prépa2

 

 

 

 

 

Dans une casserole, mettez le jus de pommes, et diluez dedans à froid, l’agar-agar et le sucre.

Portez le liquide à ébullition pendant 90 secondes sans cesser de remuer. Retirez du feu et laissez refroidir et figer un peu au frais. Attention, il ne faut pas que le liquide soit trop figé pour l’étaler sur les pommes.

Posez vos pommes sur une grille à pâtisserie. Coulez dessus le jus de pomme gélifié. Répartissez si nécessaire à l’aide d’un pinceau.

Plantez un bâtonnet d’amande par pomme pour former la tige.

Étalez la pâte à sucre et découpez de petites feuilles que vous positionnez près de la tige lorsque le jus de pomme gélifié n’a pas encore pris.

Laissez reposer au frais mais pas au réfrigérateur.

Récupérez le jus de pomme gélifié sous la grille à pâtisserie et découpez de jolis ronds à l’emporte-pièce. Ils serviront à la décoration, mais donneront aussi une touche de pep’s à l’assiette.

Dégustez rapidement (le jour-même sinon la pâte du gâteau a tendance à se ramollir et c’est dommage).